Ça y est, je l’ai fait ! Depuis mes dix ans, je ne tricote que des écharpes, en point mousse, à l’envers, à l’endroit, avec des côtes en-veux-tu-en-voilà, mais jamais au grand jamais je n’avais osé le long et fastidieux pull en laine. Je te dévoile, cher lecteur, l’astuce qui m’a permis de me dérober à cette peur insurmontable, en transformant une écharpe en boléro de mes rêves (si, si, j’ai bien dit des mes rêves) !

Le soleil a pointé son nez en Belgique depuis le début du mois de mars, il est plus que temps d’arborer fièrement notre garde-robe d’été, de parader en jupe à poids et en sandalettes ou de transformer son vieux jeans en mini-short (pour les plus braves). Sauf que… Il serait bien téméraire de quitter son chez-soi sans emporter une fidèle « petite laine », qui nous protègera des éventuels coups de vent comme de la fraicheur de début de soirée. On l’imagine douillette et colorée, pas trop couvrante histoire de ne pas « gâcher » le joli décolleté à fleurs choisi avec soin par notre cerveau endormi ce matin, mais surtout facile à réaliser car c’est pas qu’on soit particulièrement feignasse, mais parfois on a autre chose à faire que de tricoter en regardant l’intégrale de Grey’s anatomy. Bref, je palabre, je palabre, mais c’est tant les explications à venir seront courtes !

Le pull « tube » : en tricot ou en couture, vraisemblablement une pièce indémodable…

Source image The Vintage Pattern Files
Source image The Vintage Pattern Files

Matériel

  • +/- 4 pelotes de laine à tricoter avec des aiguilles 5 ou 6
  • Les aiguilles correspondantes
  • Une aiguille avec un chat assez large que pour rentrer les fils à la fin de l’ouvrage
  • Un mètre ruban

Les bonnes adresses

La Filandière : des laines de toutes sortes, bien entendu, mais surtout des vendeuses attentionnées. C’est l’une d’elles qui m’a suggéré de réaliser ce modèle tout simple de cache-épaules, tandis que, transie de peur devant l’ampleur de la tâche, je ne parvenais pas à me décider (« alpaga ou mohair ? bleu roi ou fushia ? et quelle taille de laine, bon sang, quelle taille ? »). Pratique : on peut rapporter les pelotes que l’on n’a pas utilisées.

Phildar : un site qui propose, outre des kits de laine et des modèles à tricoter, un coin « conseils » pour les débutantes, qui explique très clairement comment commencer et finir un tricot, ainsi que tous les différents points imaginables, avec des photos et des vidéos pour bien comprendre de quoi on parle. Précieux !

Le tutoriel

  1. Mesure ton tour de bras à l’endroit où il est le plus large ainsi que la longueur qui sépare ton poignet gauche de ton poignet droit.

  2. Choisis un point qui te plait et tricote une écharpe de la largueur de ton tour de bras et de la longueur de l’envergure de tes bras. Tu peux tricoter les extrémités de l’écharpe dans un point différent pour créer un bord sur les manches.

  3. Une fois ta longue écharpe achevée, plie-la en deux sur sa largueur et assemble les extrémités sur la longueur de ton bras (du poignet jusqu’au-dessous de bras) pour créer un tube avec un trou au centre.

  4. Porte ton œuvre en écharpe ou glisse tes bras de part et d’autre du trou. Regarde, je t’ai même préparé quelques photos pour te faire une idée :


D'autres raisons de se gausser :

Une robe de grossesse super facile
Tutoriel du tapis en forme de nuage
Sur les traces du renard
La tour d'apprentissage (ou "learning tower")
Quatre idées pour personnaliser ton sarouel "bébé"
Cape ou poncho, nous, on passe à l'heure d'été

7 Comments on Quand une écharpe devient boléro : tutoriel

  1. Bonsoir, c’est vraiment chouette. Merci de partager toutes vos jolies idées, pensées et réflexions…
    Ps : quel point avez vous utilisez pour cet ouvrage ?
    A bientot

  2. TROP – COOOOOOOOOOOL!!!!!!!!!! 😀 j’veux le même version XL STP 😉 Merci!!! 😀 (dis je l’aurai aussi pour Noël??? 😀 hahahaha)

  3. J’avoue j’ai été témoin des premiers essais… ne sachant trop qu’en penser, on aurait dis une protège-zizi tout fin et tout étroit xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *