Cet été, ma machine et moi, on a fait des folies ! Résultats de nos intenses ébats : deux pantalons larges, au patron calqué sur un modèle de la boutique Peau d’âne que j’affectionne particulièrement. J’ai prévu d’en faire encore deux autres, dans des tissus moins clinquants, tellement j’adore l’infinie douceur d’un pantalon qui te fait de jolies fesses sans te mouler le coquillage et te brûler le creux du genou. Oh joie !

  • Rose, c’est rose

Changement de couleur dans le bas du pantalon grâce à un tissu recto-verso

  • Tissu japonais

Une bande de thermocollant pour la finition et, hop, on n’en parle plus !

Patron : modèle perso, sur base d’un pantalon de la boutique Peau d’âne
Tissus : Le Chien vert

 

D'autres raisons de se gausser :

Doudou dino : tutoriel et patron
À pas d'éléphants
L'envolée sauvage : ensemble en mérinos
Une petite abeille pour rouler vers l'aventure
La tour d'apprentissage (ou "learning tower")
Le sarouel des Valseurs pour mon tourbillon de couleurs

5 Comments on Duo de pantalons déjantés

    • Malheureusement, c’est un patron que j’ai recopié d’un modèle personnel qui m’allait bien. Mais tu peux faire pareil assez aisément : il suffit que tu décalques la taille de l’un de tes propres pantalons, en prenant bien soin de rajouter les centimètres « perdus » par les pinces sur ton dessin. Ensuite, tu dessines deux tubes assez larges pour les jambes, et dans le bas, tu rajoutes un empiècement de tissu doublé (pour donner plus de tenue au pantalon et ne pas devoir faire un ourlet). Je m’explique : il suffit simplement de couper l’empiècement sur deux fois la longueur que tu souhaites lui donner, et de le plier en deux en laissant le pli vers le bas pour finir ton pantalon. Et pour la taille, je place une fermeture éclair sur le côté gauche de mon ouvrage. C’est beaucoup plus simple que de la mettre au centre.
      Désolée de ne pas pouvoir t’aider davantage. Si tu souhaites en apprendre plus, il existe de nombreux tutoriels sur le web qui explique comment créer soi-même son patron de pantalon (en prenant des mesures plutôt que de décalquer un modèle existant). Moi j’ai la flemme de faire ça, alors je décalque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *