La tempête Sandy a fait tomber toutes les feuilles des érables. Il ne reste que quelques pins pour cacher dans leurs feuillages la bouille de mes nouveaux amis.

D'autres raisons de se gausser :

Intermède "streetart"
Et leurs jupes s'envolaient
Gitannekesfoor : comme des enfants
Cinq jours à Rome
Maman s'est faite jolie
La mer du Nord, en hiver

5 Comments on Il y a quelqu’un dans ces bois québecois

Répondre à lex Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *