20131010-003723.jpg

Pour l’anecdote, c’était la veille de mon accouchement. La nuit même, je filais à l’hôpital sur les quatre heures du mat’, pour mettre au monde mon adorable petit garçon une douzaine d’heures plus tard.

D'autres raisons de se gausser :

Carnet de Turquie (4)
Deuxième mois
Jour J
Le jour où j'ai retrouvé la foi... en la médecine
Ce qu'il y a de bien avec la fatigue
Le plus joli mariage de tous les temps

2 Comments on À force d’être comparée à un mammifère marin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *