Si tu habites Bruxelles (ou ses environs), il te reste encore deux week-ends pour emmener ton tout-petit (entre 6 et 24 mois) aux ateliers de découvertes artistiques et sensoriels organisés par le Wiels.

Peindre avec de l’argile dans une forêt d’arbres suspendus, découvrir l’aquarelle sur grand format, pénétrer dans l’univers complètement magique du conte du Petit Poucet… : autant d’expériences étonnantes et jouissives spécialement pensées pour les plus petits.

IMG_4446

C’est tellement rare de trouver des ateliers artistiques à destination des moins de trois ans (qui ne soient pas proposées en semaine, qui plus est). L’année dernière, j’avais loupé le coche, et je m’étais promis de ne manquer pour rien au monde l’édition 2015 de « May baby » au Wiels. Voici un petit aperçu de notre après-midi.

« Les bottes de sept lieues » de Catherine Evrard

Sur la scène éclairée faiblement, un cercle de paires de bottes en caoutchouc colorées. Les parents s’installent au sol en arc de cercle, leur bébé auprès d’eux. La harpiste attend le silence pour commencer. Je me demande si nous allons assister à un spectacle au sens traditionnel du terme et dans quelle mesure nos tout-petits vont être amenés à participer.  C’était sans compter qu’ils n’ont besoin d’aucune invitation. Ou plutôt que celle-ci ne doit pas être formelle.

Aux premières notes de musique, une balle de ping-pong tombe au milieu du cercle. Et voilà qu’aussitôt une demi-douzaine de marmots s’élancent à sa poursuite, d’une démarche hésitante parce que nouvellement acquise, d’un quatre-pattes efficace et décidé, ou en se trainant sur les fesses le plus naturellement du monde. La spontanéité de leur mouvement entraîne les autres enfants à leur suite. C’est formidable de les voir s’élancer sur la scène ! Un petit gars trouve des cloches déposées aux côtés de la harpiste ; il est rapidement rejoint par d’autres enfants et les cloches résonnent joyeusement. Sous la douce lumière des projecteurs, nos bébés enfilent des paires de bottes trop grandes ou trop petites pour eux. Ils lancent les balles de ping-pong à travers la pièce et essayent fièrement des petites couronnes en papier. Clou du spectacle : la comédienne arrive avec une grande malle en osier, remplie de colliers de perles dorées. Les enfants s’emparent des longs colliers, tirent et tirent encore pour les sortir du panier. Ils ont les mains remplies de perles, qui se répandent au sol et inondent la scène de leurs reflets dorées.

Tout en observant, fascinée, les enfants entraînés dans cet univers féérique par des propositions toutes plus captivantes les unes que les autres, je pense à l’approche Reggio et j’ai envie de faire des tas de choses à la maison. Esthétiquement, la scène est vraiment magnifique ! Je me retiens de prendre une avalanche de photos, par respect pour ces petits inconnus qui font le spectacle à leur insu.

Les projecteurs s’éteignent. La lumière du jour revient. Le spectacle est fini, mais il est bien difficile de faire quitter la scène à nos bébés… Django voudrait bien ne pas avoir à abandonner cette belle couronne, qu’il est si fier de réussir à hisser tout seul sur sa tête. J’espère qu’il gardera de l’expérience quelques belles couleurs, un son de harpe et un brin de magie.

IMG_4426

IMG_4436

Des autres ateliers, je ne dirai rien, pour préserver la surprise à ceux qui auront la chance de s’y rendre, mais aussi parce que je ne pourrais pas en faire une aussi belle description que du conte du Petit Poucet qui m’a tellement plu.

Infos pratiques :

« May baby » au Wiels 23-24 mai, 30-31 mai et 06-07 juin Inscriptions et adresse : ici

IMG_4416

IMG_4415
Retrouve les photos de notre aventure au Wiels sur la page Instagram de Minuscule Infini.

Bruxelles-pour-les-enfants

D'autres raisons de se gausser :

Aurais-je transformé mon blog "bd" en blog "bb" ?
Ca y est, mon bébé a cinq mois et j'ai déjà perdu le contrôle
Notre bulle du mercredi
Mon bébé dessine, je m'émerveille
Le cube évolutif ou la chaise montessori
Oui, mon petit garçon joue à la poupée

2 Comments on « May baby » au Wiels

  1. Nous y étions samedi dernier. Quelle belle expérience. Mais en 1h30 pas le temps pour nous de faire les 4 ateliers. Nous y retournons ce dimanche.
    Attila a été complètement hypnotisé et apaisé par la harpe du petit poucet.
    Par contre mettre les mains dans l’argile pour peindre des troncs ça a eu l’air de le dégouter un peu mon tout petit. Mais il a trouvé une solution en s’essuyant régulièrement les mains sur ses habits (et les miens) on a bien ri!

    • Le mien n’a pas voulu mettre ses mains dans l’argile du tout, à ma grande tristesse. Pourtant, je suis restée presque une heure dans cet atelier, en prenant le temps, sans le brusquer… mais rien n’y a fait. Il s’est bien amusé, mais il n’a pas plongé les mains dans la boue. Dommage ! Je pense y retourner le week-end prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *