Demain, Django et moi passons la journée à Lille avec deux amies. Il va faire chaud. Très chaud. J’adore le soleil, mais ma peau très blanche et mes yeux sensibles me font également craindre ses dégâts, d’autant plus intensément pour mon petit blondinet. Chez nous, on ne rigole pas avec les protections solaires ! Je réfléchissais à mon sac de demain, et je me suis dit que c’était l’occasion de faire un petit tour d’horizon des INDISPENSABLES pour protéger bébé du soleil.

proteger-bebe-soleil-05

[mode alarmiste ON]

Soleil, soleil, mon bel ennemi

Le soleil provoque des dommages très importants pour la peau et les yeux. Les UVB brûlent la peau et, à terme, peuvent générer des désordres moléculaires qui causent le vieillissement accéléré de la peau (rides, tâches, brûlures, etc.) et débouchent sur des maladies et des cancers. Les UVA, qui traversent à la fois les nuages et le verre (contrairement aux UVB), ne causent pas de coups de soleil, mais l’exposition prolongée de la peau à ces rayons est désormais également reconnue comme génératrice de cancers. En savoir plus: pediatre-online.fr, par exemple.

Il importe donc de protéger TOUS les types de peau !

Noire, blanche, rousse ou métissée.

J’ai envie de pleurer quand je lis sur la Toile que des mamans ne mettent pas de protection à leur enfant car celui-ci « bronze bien » : le bronzage est une réaction de la peau à la brûlure du soleil, ce n’est pas parce qu’une peau ne développe pas de « coups de soleil » qu’elle ne subit pas ses ravages. Le bronzage protège la peau de façon extrêmement minime et n’empêche pas son vieillissement. C’est valable pour les adultes aussi et, crois-moi, il n’existe pas de meilleur anti-ride au monde qu’une protection quotidienne contre le soleil. Évidemment, c’est plus facile à dire pour quelqu’un comme moi qui ne bronze pas (ma peau secrète extrêmement peu de mélanine, je brûle quasi immédiatement), mais une peau bronzée n’est pas synonyme de bonne santé, c’est un effet de mode ! Autrefois, la peau blanche était d’ailleurs un signe de noblesse, qui prouvait que son propriétaire n’avait pas besoin d’aller travailler sous le soleil dans les champs (je ne fais pas l’apologie des peaux blanches, hein, je prouve que le culte du bronzage est un phénomène culturel : désormais, il s’agit de montrer qu’on a les moyens de s’offrir des vacances).

Souvenir de Turquie (oui, avec le foulard sur la tête, c’est moi, la « sex attitude » en vacances ne passe définitivement pas par moi) :

20120822-111221.jpg

20120822-111239.jpg

En Australie, région du monde où les risques de cancer de la peau sont particulièrement élevés en raison des trous dans la couche d’ozone au-dessus du pays, les parents qui laissent leurs enfants sans protection (solaire et vestimentaire) sur la plage sont passibles d’amendes (dixit ma sœur qui y a passé une année).

Une protection vestimentaire et oculaire adaptée

Quand il fait chaud, nous avons tendance à nous dénuder : mauvaise idée ! Chapeau, lunettes de soleil et vêtements adaptés sont au contraire de mise.

  • Chapeau pour bébé : on le choisit bien couvrant, qui protège la tête mais également la nuque et le visage et de préférence de couleur foncée. Ma préférence va au chapeau en chanvre de Manymonths (je ne suis pas super fan du look, mais mon fils est incontestablement bien protégé). Très appréciée de mes copinautes, je peux également conseiller la gamme de chapeaux en coton bio de Pickapooh : des modèles qui protègent bien les oreilles, la nuque, le visage, etc., réversibles et dans une matière pas cracra, ce sera très certainement mon choix pour l’été prochain.
    Ps : je ne mets pas de lien vers des boutiques, car je n’en ai pas à conseiller plus que d’autres, mais tu en trouveras facilement via ton moteur de recherches (le chapeau Manymonths est plus difficile à trouver, car il n’est plus produit par la marque depuis quelques années, si je ne m’abuse).
IMG_3900
Manches longues, chapeau couvrant et lunettes de soleil : bébé est de sortie !

 

  • Des lunettes qui protègent bien : utiles, des lunettes pour bébé ? Ne va-t-il pas passer son temps à les enlever ? Je ne me suis pas posé la question : mon fils a commencé à pleurer dans la voiture à la fin de l’hiver parce que le soleil, très bas en cette saison, lui brûlait les yeux. Je me rappelle avoir faire la même expérience dans la cour de récré en maternelles (je hurlais tellement que les instits ont dû appeler ma maman…). Il nous fallait des lunettes !

Les UV participent aux altérations de l’œil (kératoconjonctivite, cataracte, rétinopathie) et chez certains modèles animaux, les UVA peuvent déclencher la survenue de mélanomes ophtalmiques. Contrairement à l’adulte, le cristallin de l’enfant transmet les rayonnements solaires à partir de 300 nm, c’est-à- dire une partie de l’UVB et tout l’UVA, qui vont pouvoir atteindre la rétine
source

En quête du modèle idéal, j’ai suivi les recommandations de mes copinautes et j’ai acheté le modèle Looping de la marque Julbo (spécialisée dans les lunettes de ski, ce qui me semblait une garantie de qualité) : incassables, réversibles et bien enveloppantes, ces lunettes ont tout de suite été adoptées par mon bébé (je ne garantis pas que ce sera le cas pour le tien, mais Django était vraiment heureux de ne plus être ébloui). Il arrive à les mettre lui-même (il n’y a pas de sens) et je ne suis pas du tout stressée de le laisser les manipuler (ce qui aurait été un comble pour une chantre de la pédagogie active). Elles tiennent très bien sans cordon, ce qui évite de les perdre (jusqu’à présent !). Pour une fois, je me suis rendue en magasin plutôt que d’acheter en ligne et j’ai bien fait, car je n’aurais pas choisi la bonne taille (il faut vraiment que les verres « encadrent » l’œil pour qu’il soit bien protégé ; les conseils du vendeur ont été précieux). Pour info, en Belgique, As Adventure vend cette marque de lunettes.

En portage, on n'oublie pas de bien protéger les extrémités et la tête
En portage, on n’oublie pas de bien protéger les extrémités et la tête
  • Des vêtements couvrants, colorés et… en laine : pas question de laisser bébé se promener en marcel, surtout, on couvre bien les épaules, on privilégie les couleurs et on choisit des matières qui bloquent un maximum les rayons ultra-violets. Il existe des tissus très techniques, développés notamment pour les vêtements de sport, qui protègent efficacement les enfants (la marque Piwapee notamment). À ces tissus synthétiques, je préfère personnellement des alternatives naturelles comme les vêtements en laine ou en soie, qui possèdent des propriétés qui protègent naturellement notre peau du soleil. En effet, la laine (ainsi que d’autres fibres d’origine animale, comme la soie) secrète naturellement de la kératine, une protéine naturelle contenue également dans nos cheveux par exemple, qui bloque une partie des UV. Tous les vêtements en laine ne sont évidemment pas les bienvenus en plein été : même si la laine possède d’extraordinaire propriétés thermorégulatrices, il n’est pas question de porter un épais cachemire par 30° ! Il existe toutefois des marques comme Little Flock of Horror, qui conçoit des vêtements dans un mérinos plus léger que le coton, parfaits par temps très chaud (je te le garantis, et c’est lisse et doux ; demain, la météo prévoit 35° et Django portera de la laine, promis, je ne suis pas folle). Tu peux aussi choisir des associations de laine et soie, comme chez Cosilana ou Iobio (un peu plus épais, cependant, parce que le vêtement est tricoté et pas tissé).
    Ps : toutes les marques que je viens de citer sont organiques et garantissent le traitement respectueux des moutons dont elles emploient la laine.

Une protection solaire : le dilemme de la crème

Aïe, c’est ici que pour moi, ça se corse : s’il est tout à fait vital pour moi de protéger mon bébé du soleil (et moi aussi par la même occasion ; seul papa fait l’impasse sur la crème chez nous, parce qu’il se la pète avec son type hispanique, mais de toute façon il fume, il est déjà foutu *rire sarcastique*), je n’ai pas du tout du tout envie de lui appliquer des produits chimiques douteux sur la peau. Surtout qu’évidemment, pour qu’elles soient efficaces, il faut favoriser les crèmes dont les agents pénètrent en profondeur (ce qui les rend du coup plus toxiques…). Selon ma maman pharmacienne (oui, je te parle de toute ma famille aujourd’hui), il existe désormais des crèmes aux pouvoirs couvrants ultra-performants, mais elles ne sont pas conseillées pour les enfants, en raison justement de leur capacité à pénétrer profondément la peau et dont les répercussions n’ont pas été étudiées sur la santé des tout-petits.

Ajoutons à cela que des études ont démontré l’impact ravageur des quantités de crème solaire déversées chaque année dans nos mers : selon Green Cross, le BP2 contenu dans la plupart des crèmes aurait des conséquences néfastes pour la santé humaine et celle des récifs coralliens, menacés de disparition (merci Gaëlle pour l’info).

Cependant, je ne suis pas du tout convaincue par les solutions proposées par les sites relayant ce genre d’informations qui proposent comme solution 1) de se passer de crèmes solaires (mouvement « sun cream free » sur certaines plages du Mexique), 2) d’utiliser des crèmes solaires « biologiques » qui seraient tout aussi efficaces que leurs homologues chimiques et moins toxiques (mais tout aussi peu de transparence sur les produits utilisés dans ces crèmes, possibilité de faire du bio chimique et de la communication « greenwashing », et peu d’études sur les produits en question : je reste très septique).

EDIT 3/7/15 : grâce aux lectrices du blog : tu trouveras dans les commentaires de cet article plein de bons plans de crèmes solaires bio et approuvées par ces mamans, ainsi que des liens vers des recettes de crèmes solaires à faire soi-même ! MERCI À TOUTES CELLES QUI ONT PARTAGÉ LEURS CONNAISSANCES.

Bref. En attendant comme toujours davantage de transparence sur les ingrédients utilisés dans les produits de beauté et de soin (+ origine et processus d’extraction), le choix de la crème solaire reste cornélien ! Voici toutefois une petite synthèse qui me paraît convaincante pour nous aider :

[à propos des petits enfants] Les produits antisolaires ne feront que palier les manques laissés par les précautions classiques d’exposition et la protection vestimentaire. On choisira plus particulièrement un produit de type eau dans huile de SPF compris entre 15 et 40. Certains auteurs préconisent chez le petit enfant l’utilisation exclusive d’écrans minéraux. Il existe en effet un passage systémique des filtres solaires, mais pour lequel aucune étude fiable de toxicité n’a été faite chez l’homme.
Source

Sur les recommandations de ma maman pharmacienne, toujours, j’ai fait le choix d’une crème minérale, vendue en pharmacie et conçue à destination des peaux de bébé (à haut indice de protection et bien épaisse), dont je tartine mon fils ainsi que moi-même. Ce n’est certainement pas idéal, mais c’est un choix qui me permet de vivre sereinement.

Attention, comme me le rappelle vivement ma maman, un indice élevé de protection ne dispense pas de renouveler l’application (comme on a souvent tendance à l’oublier ) : la crème solaire s’applique 30 minutes avant toute exposition, même lorsque bébé reste à l’ombre (oui, une certaine quantité d’UV nous atteignent aussi à l’ombre), et doit être renouvelée toutes les heures. En cas de baignade, on applique une nouvelle couche de crème APRÈS le bain et on n’oublie pas que la réflexion de l’eau accentue l’impact des UV. Enfin, il faut investir dans un nouveau tube chaque année et jeter l’ancien, car le niveau de protection diminue avec le temps.

[mode alarmiste OFF]

Bon, maintenant, on se détend, on ajoute un brumisateur et une gourde dans le sac et on prie pour que la journée d’excursion prévue de longue date se passe sereinement. Au pire, on migrera dans un musée tout noir et bien frais.

Sur ce, santé, je vais me prélasser sur ma nouvelle terrasse fraîchement construite par mon homme !

Si tu connais de bons produits pour protéger bébé du soleil (ou les plus grands, c’est bien aussi), n’hésite pas à partager en commentaire !

 

D'autres raisons de se gausser :

Raconter des histoires autrement : le Butaï, théâtre japonais
Vêtements en laine pour bébé et enfant : les marques que j'aime
Aujourd'hui était une si belle journée
Ni néonat' ni maternité traditionnelles : le "M-star" ou le travail de sage-femmes pas com...
Trois comptes Instagram pour assouvir mon envie de m'installer au milieu des bois
Bonjour le calme : reconnexion à soi et à l'instant dès deux ans [concours]

18 Comments on Bébé sous le soleil

  1. Tout d’abord merci pour ce blog vraiment très sympa.

    Concernant le choix de la creme solaire, c’est vrai que c’est un vrai casse-tete, une fois enlevé celles à filtres chimiques perturbateurs endocriniens et celles à filtre minéraux mais à base de nanoparticules, ainsi que toutes celles qui contiennent des conservateurs perturbateurs endocriniens… il ne reste plus beaucoup de candidates.
    Mais il y a heureusement une association de médecins qui a fait le tri pour nous parmi toutes les formules du marché et je recommande vivement leurs articles d’aide aux choix des détergents et cosmétiques: c’est l’ASEF (Association Santé Environnement France)
    Article ASEF sur les critères de choix:
    http://www.asef-asso.fr/ma-beaute/nos-syntheses/1325-la-creme-solaire-une-amie-qui-vous-veut-du-bien
    Shopping liste ASEF de crèmes recommandées:
    http://www.asef-asso.fr/ma-beaute/nos-conseils-pratiques/1856-la-shopping-list-des-medecins-de-l-asef

    Pour info, j’ai une amie qui a la peau très claire, presque rousse, et qui est ravie de la marque Alphanova.

  2. Petit topo du WE passé suite à lecture de ton article: chapeau qui couvre la nuque: check, crème solaire adaptée: check, les lunettes de soleil : zut, celles qu’on a (et qui n’ont jamais servi…) sont devenues bcp trop petites et c’est vrai que c’est important !
    Direction, le magasin en espérant que la puce soit plus encline à porter ces petites lunettes qui lui font un look d’enfer ! Résultat, nous avons de ravissantes lunettes avec lesquelles elle adore jouer mais qu’elle refuse catégoriquement de mettre sur son nez ! Mais je ne désespère pas … 🙂

    • Waw merci beaucoup Audrey : cet article est très complet et inspire la confiance. Tu me diras si tu testes une de ces recettes ce que tu en penses ? Je ne prends jamais le temps de faire mes produits de beauté (seulement ceux de ménage et le liniment)… Il faudrait que je m’y mette.

  3. Merci pour tous ces bons plans! Ici la crème solaire de bébé (et du coup je lui en pique) c’est la crème alphanova sun baby spf 50. No paraben, sans nanoparticules…
    J’en suis très contente!

  4. On a pris exactement les même lunette pour ma fille. Mais on les a perdu. ;-( Je dois lui en racheter une paire. Par contre au début, elle les gardait bien et vers la fin, elle commençais à les enlever. Enfin, c’est comme ça.

  5. Voilà un article très intéressant. Chez nous aussi c’est branle-bas le combat avec le soleil, on a tous des yeux clairs et un teint de rouquin. On a le même chapeau (effectivement, il faut être sur le coup pour tomber sur les réapprovisionnement des boutiques en ligne et en avoir un), et les mêmes lunettes (Là, loulou a un peu de mal à les garder et préfère souvent jouer avec).
    Pour la crème solaire, j’utilise pas mal Avène (surtout la minérale pour les zones sensibles et pour mon bébé), mais cette année j’ai voulu tester une crème un peu plus bio, j’ai fait mon choix grâce à un article sur un blog, je ne sais plus lequel, si je le retrouve, je posterai le lien. J’ai prix la crème indice 50 d’UVBio, c’est un filtre minéral donc c’est blanc et ça colle, ça peut perturber au début. Pour l’instant, j’en suis très contente, pas de coup de soleil ni de réaction allergique (en même temps on s’expose peu et tard dans l’après-midi – on vit sur la côte d’azur-). En plus elle sent très bon. Pour moi j’utilise aussi au quotidien leur gel visage indice 30.
    Pour les vêtements c’est décidé, je vais tester la laine en été, ça faisait un petit moment que ça me tentait 😉
    Pour finir, merci pour ce blog que j’ai découvert il y a quelque mois et que je trouve très inspirant. En plus mon loulou a 16 mois, c’est donc parfait en timing pour anticiper les bonnes idées d’activités pour son âge 😉

    • Merci Carine pour ton message ! Ca ne me dérange pas les crèmes blanches qui collent, j’ai même l’impression que c’est un gage de bonne protection. En plus, je m’en fiche que mon bébé soit un peu blanc de crème et lui aussi, son look, il s’en fiche. Tu vis à la côte d’azur… Le pied !

      • C’est les filtres minéraux qui font cet effet, par rapport aux filtres chimiques. C’est un peu dur en ce moment la côte, beaucoup de monde, de circulation, et des nuits très chaudes. J’ai dû faire couper les belles et longues boucles blondes de mon petit coeur hier. On les aimait beaucoup mais ça lui tenait trop chaud la nuit 🙁 Mais mon frère habite Bruxelles, alors je conserve tes bonnes adresses 😉

    • Bonjour ! En effet, dur dur de trouver le chapeau Manymonths… Cela fait plusieurs semaines que je guette divers sites de revendeurs et Le Bon Coin en espérant en trouver un pour mon fils (10 mois), en vain…
      Est-ce que vous savez où je pourrais encore en trouver dans des tons neutres ou garçon ?

  6. Bonjour, et merci pour ce rappel toujours utile des précautions à prendre en période éstivale …
    J’ai également eu ce cas de conscience concernant la crème solaire, et mes recherches m’ont orientées vers la crème « douce mousse », minérale, aux composés biologiques et non chimiques… Pour notre usage, en plus de vetements longs et couvre-chef, elle est parfaite ! En revanche, j’ignore si on la trouve en Europe (je suis au Québec)

    • Merci beaucoup pour l’info ! C’est très précieux de toute façon d’avoir des infos sur ce qui se vend hors Europe, car ce sont des trouvailles que je ne pourrai pas transmettre. Merci merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *