Te souviens-tu que la première fois que j’ai proposé de la pâte à modeler à Django, ce fut un échec ? Évidemment, nous n’avons pas manqué de réitérer l’expérience. La pâte à modeler est un merveilleux outil d’apprentissage, peu onéreux et aux possibilités quasi infinies. Elle…

  • développe le sens du toucher, de la vue et de l’odorat (d’où l’intérêt de faire varier les textures – terre glaise, sable de lune, pâte à sel, etc. -, les couleurs et, pourquoi pas, les odeurs en ajoutant quelques gouttes d’huiles essentielles à la pâte à condition que bébé ne porte plus les objets à sa bouche) ;
  • travaille la motricité fine de l’enfant (enfoncer un doigt, déchirer, rassembler, aplatir, rouler, modeler… à chaque âge ses plaisirs) et exerce les muscles de la main ;
  • permet l’expérimentation en trois dimensions (découverte des formes, de la notion d’espace, des oppositions plus gros versus plus petit, etc.) ;
  • sert de support à l’imaginaire ;
  • éveille la sensibilité artistique ;
  • invite au calme, à la concentration, à la (re)connexion avec son intériorité (si tu as, dans la maison ou en classe, un petit espace de « sérénité » – j’en rêve -, où l’enfant peut faire la paix avec ses sentiments, il est intéressant d’y proposer une activité de modelage) ;
  • etc.

Désormais, tous les types de pâte à modeler ont la côte chez nous ! Même la terre glaise – celle que je préfère – qui, parce qu’elle est légèrement humide et collante, aurait pu rebuter les petites mains propres de mon fils. Il ne se passe plus une journée sans qu’il ne réclame cette activité.

modelage-02

modelage-01 modelage-04 modelage-03

J’ai commencé par lui proposer un pot de pâte à modeler à la fois, dans une des trois couleurs primaires, qu’il avait déjà bien intégrées. Par la suite, j’y ai ajouté à chaque fois un ou deux types d’accessoires : rouleau à pâtisserie, couverts, outils de découpe, « loose parts », formes à découper, etc.

Désormais, il prend tous les pots et les accessoires qu’il veut, à condition de ne pas mélanger les différents types de pâte. Il ne s’est d’ailleurs encore risqué à aucun mélange de couleurs (malgré les livres que nous lisons sur le mélange des couleurs et ses propres expérimentations en peinture), mais j’imagine que cela ne saurait tarder. Je crois que ses mains ne sont pas vraiment assez fortes et ses gestes manquent encore de précision pour mélanger.

À part pour la terre glaise qui se conserve au frigo, je n’ai même plus le temps de construire une jolie invitation à malaxer : Django se contente de prendre un pot dans son armoire (généralement le sable de lune, qui est le plus facile à modeler pour lui parce qu’il nécessite très peu de force), de le vider sur un plateau dans le canapé (pour s’installer à côté de papa ; et moi qui ne suis pas du tout une acharnée des plateaux montessoriens, là je me bénis d’avoir initialement délimité l’activité avec un support, sinon adieu canapé) et éventuellement de se munir de quelques accessoires (sa préférence va pour l’instant aux formes à découper en forme d’étoiles, avec lesquelles nous réalisons également des biscuits).

IMG_4139 IMG_4140 IMG_4141 IMG_4152Voilà une activité qui a encore de beaux jours devant elle et qui, avouons-le, demande vraiment un investissement minimal du point de vue du temps de préparation (et si on fait la pâte maison – la Toile abonde de recettes de plasticine, pâte à sel, sable magique, etc. -, on en profite pour mettre l’enfant à contribution, comme ça on combine deux activités en une).

IMG_5076J’attends tes meilleures idées et tes meilleures recettes pour faire encore plus de pâte à modeler !

D'autres raisons de se gausser :

Tissus et vêtements 100% mérinos et oeko-tex (concours)
Animaux Schleich : en action
Le petit train à vapeur de Forest
La magie du "Blessingway" : organiser et vivre une cérémonie prénatale
La table d'exploration sensorielle
Pour le droit d'offrir du "matériel pédagogique" aux enfants

8 Comments on Pâte à modeler, pâte à sel, sable de lune… : l’intérêt des activités de modelage

  1. Bonjour

    A quel age peut on commencer a le faire jouer a la pâte a modeler ?
    mon fils a 1 an mais il met encore tout a la bouche..

  2. Oh ben il a l’air d’être à fond dedans, Django! Il fait déjà des trucs plus organisés que mon 4 ans… à qui, hélas pour lui, je ne donne pas assez accès à la pâte à modeler, mea culpa.

    Petites questions techniques :
    – La recette de pâte à modeler maison, elle conserve bien sur la durée? J’en avais fait une fois, elle devenait gluante avec le temps.
    – Pour le sable de lune, tu as des recommandations pour en trouver/en fabriquer?

    Merci pour ton partage d’idées!

    • Oui tu as raison, Virginie, cette pâte devient complètement gluante avec le temps ! Cherche la recette de Merci Montessori : elle ajoute un ingrédient de cuisine que je ne connais pas et qui sert de conservant. Je ne l’ai pas encore testée, mais elle a l’air de dire qu’elle est au point. Pour le sable de lune, j’en ai pris en magasin de jouets, mais il y a plein de recettes sur Pinterest, par exemple (mais pas testées non plus, désolée). A bientôt !

  3. Merci pour cet article qui suscite de ma part plusieurs questions? Est-ce que tu as un plateau dédié pour l’activité que Django reconnaît comme étant le plateau du modelage? Si oui, j’imagine qu’il est en verre ou plastique car le bois est trop poreux non? Je m’interroge beaucoup pour proposer cette activité à ma fille. Si je lui propose sur la table, je n’aurai aucun mal à délimiter l’espace mais je crains qu’elle ne prenne ça pour de la nourriture car à table son premier réflexe est de tout porter en bouche ou alors je délimite l’activité ailleurs mais là c’est encore très difficile pour elle d’accepter des contours sauf s’ils sont très clairs et que je ne me loupe pas au début… Ton avis? Je vais réfléchir aussi à ton idée de coin sérénité… Et rechercher sur la toile les différentes matières que tu cites. Pour l’instant j’étais sur la cire d’abeille avec colorants naturels. Merci pour l’inspiration!

    • Pfff Biboulov, en te lisant je me dis que j’ai quand même craint de ne mettre aucune photo où il travaille avec son plateau, alors que c’est ce qui arrive dès qu’il travaille de sa propre initiative… Mais bon, je fais avec ce que j’ai, hein. Bref. Il y a un plateau dédié à cette activité, oui, et il est bien en bois (c’est un plateau de chez Hema, verni). Tu peux très bien travailler sur la table et il est normal que les bébés goûtent la pâte à modeler les deux ou trois premières fois : choisis de la pâte à sel que tu feras très salée ou des pâtes à modeler qui ne sentent pas trop bon, histoire qu’elle comprenne vite que ça ne se mange pas. Sinon, tu peux aussi travailler dans un bac : un bac sensoriel, pour le sable de lune, c’est sans doute encore le mieux (c’est surtout celui-là qui a besoin d’un plateau ou autre, car sinon, il y en a partout). Quoi qu’il en soit, le mieux est de lui proposer sur une table à sa hauteur, histoire qu’elle puisse tourner autour. Cire d’abeille, nous n’avons pas testé : ça m’intrigue, je vais aller voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *