Nous avons déménagé en mars et nous commençons seulement à voir le bout de l’aménagement de la nouvelle chambre de Django, qui est pourtant la première pièce dont nous nous sommes occupés (après avoir installés les sanitaires et la cuisine, bien entendu). Nous avons la grande chance d’avoir un entourage très impliqué dans la vie de notre petit bonhomme et c’est avec un immense bonheur que nous avons vu arriver le superbe « lit maison » ou « lit cabane » construit par son Papou ! Il est vrai que, victime de mes errances sur la Toile, je rêvais de cette structure depuis longtemps. Quant à Django, il a aussitôt adopté son nouveau lit et est très fier de savoir qu’il a été réalisé avec amour rien que pour lui. Petit tour du propriétaire et dernier retour sur notre expérience du lit au sol.

lit-maison-cabane-02

Le lit cabane

Ce lit est vraiment la structure parfaite pour donner un peu d’ampleur au principe du lit au sol : il occupe bien l’espace, s’adapte parfaitement à l’association futon + tatami qui compose depuis sa naissance le lit de Django et permet plein d’appropriations créatives (ajout de lampes, de mobiles, de foulards, etc. pour le transformer au gré des envies de l’enfant).

Django était très fier d’installer avec son papa la baladeuse (un câble en tissu de couleur + un soquet, un interrupteur et une ampoule LED) sur le toit de son lit. Régulièrement, nous utilisons les grands langes colorés en coton organique Fabelab pour transformer le lit en cabane : cela lui donne un côté cosy, intimiste, que mon bébé aime particulièrement (comme la plupart des enfants, sans doute).

lit-maison-cabane-02

chambre-enfant-mintÀ défaut de pouvoir placer un beau plancher, tout le sol de notre appartement est actuellement en osb (minutieusement poncé par bibi et mon papa, et recouvert de deux produits bio pour sols poreux de la marque Galtane, afin de limiter au maximum les échardes). J’ai aussi retapé le vaisselier à gauche, pour le peindre dans ma couleur favorite du moment : mint (sans blague, tu ne l’aurais pas deviné, hein ? quand je te dis que je suis victime de mes errances sur la Toile). Le lit est composé d’un tatami 90×200 et d’un futon pur coton. Si tu veux plus d’infos sur les autres objets présents dans la chambre, je t’invite à suivre le compte Instagram de Minuscule infini ou à me poser la question en commentaire.

chambre-enfant-mint-02


PinterestOn voit vraiment ces « lits cabane » partout sur la Toile. Il semble que ce soit la structure parfaite pour assurer le passage entre le lit à barreaux et le lit de « grand » (en hauteur, donc). Chez nous, nous n’étions pas prêts à faire une croix sur notre lit au sol, que nous aimons tendrement depuis bientôt deux ans, alors j’ai rassemblé plein d’inspiration pour créer ce genre de lit dans un tableau Pinterest. J’aime particulièrement l’idée de dessiner une fenêtre en masking tape sur un des murs qui jouxtent le lit, et toi ?


 

À propos du lit au sol

Si tu suis bien, c’est (déjà) le troisième article que je consacre au lit au sol.

  • Dans un premier article, je te parlais de la raison d’être du lit au sol dans la pédagogie Montessori, de la manière dont il avait tout naturellement pris place chez nous et j’ajoutais quelques suggestions pour aménager au mieux l’espace consacré au sommeil. Mon bébé avait alors sept mois, il ne rampait pas encore et j’avais promis de revenir sur notre expérience au moment où il serait capable de se déplacer (puisque c’est tout l’intérêt du lit au sol).
  • Aux alentours de son premier anniversaire, j’ai publié un deuxième article sur le lit au sol, confirmant que c’était bien le choix qui nous convenait (« la meilleure décision qu’on ait jamais prise » continue à déclarer mon cher et tendre à qui veut bien l’entendre) mais soulignant qu’il ne s’agissait bien évidemment pas d’un remède miracle pour faire dormir paisiblement les tout-petits.

Voici quelques réponses aux questions que tu me poses régulièrement à propos du lit au sol :

A quel âge installer un lit au sol ? Dès la naissance, si tu le souhaites, mais c’est bien évidemment possible plus tard. Pour les tout-petits qui ne sont pas encore capable de monter et descendre de leur lit seul, tu peux bloquer le bord du lit avec un boudin ou un coussin d’allaitement glissé en dessous du drap housse.

– Mais est-ce que ton bébé ne sort pas de son lit ? Oui, mais c’est l’objectif. Bien sûr, il y a des hauts et des bas : de 1 à 2 ans, le coucher de Django s’est passé relativement sereinement, avec de courtes périodes où il avait à nouveau besoin que nous attendions qu’il s’endorme pour quitter la chambre. Il ne quittait que très rarement son lit, et uniquement pour aller chercher un livre ou un petit jouet en attendant de trouver le sommeil. Par contre, depuis une dizaine de jours, il se lève systématiquement au milieu de la nuit pour venir nous rejoindre et éprouve beaucoup de difficulté à se rendormir. Je dois avouer que, ayant vraiment besoin de mon temps de sommeil pour être une maman et une femme agréable, je vis mal ces réveils nocturnes. Toutefois, je doute que le lit au sol y soit pour quelque chose… S’il était dans un lit à barreaux, Django m’appellerait sans doute en pleurant plutôt que de venir calmement se glisser entre son papa et moi. Ce que je trouve vraiment difficile avec le sommeil des enfants, c’est son inconstance : je veux toujours trouver LA raison qui empêche mon bébé de dormir, LA formule magique pour qu’il dorme paisiblement (et donc, très égoïstement, moi aussi). Évidemment, c’est une illusion. Le rythme de sommeil reste variable pour chaque enfant et soumis à des évolutions ; il n’y a franchement pas d’autres solutions que de l’admettre, en dépit de notre propre fatigue de parents : cauchemars, réveils nocturnes, difficultés à s’endormir seul, etc. constituent des passages inévitables pour la plupart de nos enfants. L’avantage du lit au sol, selon moi, est qu’il me permet (à moi et à mon chéri, mais je vais parler en « je » histoire de souligner qu’il s’agit de mon expérience et que je ne prétends pas énoncer des généralités ou des vérités) d’aborder ces événements avec plus de sérénité et de confort, pour l’adulte, et avec plus de marge de manœuvre, pour l’enfant.

– Faut-il bloquer la porte de sa chambre ? Cela dépend de ta propre tolérance et de tes possibilités pour sécuriser l’espace. Dans notre ancien appartement, nous avions placé une barrière à la porte de la chambre de Django pour des raisons de sécurité. Maintenant qu’il a deux ans et que notre nouvel appartement est configuré différemment, ce n’est plus nécessaire. En ce qui concerne le fait de reproduire, avec une barrière, l’enfermement du lit à barreaux, je ne suis que partiellement d’accord : même sans barrière, il ne s’agit jamais que de repousser les limites de son espace (ultimement, il reste quand même la porte d’entrée, que tout parent, aussi montessorien qu’il soit, veillera à laisser bien fermée) et l’important c’est de donner à l’enfant la possibilité de monter et de descendre de son lit, d’acquérir davantage d’autonomie en lui laissant une possibilité de choisir…

– Mon bébé ne risque-t-il pas de se blesser en roulant hors du lit ? Nous utilisons un tatami et un futon en pur coton, l’ensemble étant d’une hauteur de 10 centimètres, Django n’a jamais risqué de se faire mal. Si tu optes pour un matelas traditionnel, tu peux ajouter un tapis (type tapis de yoga) en bas du lit pour amortir une éventuelle chute et bloquer les bords du lit avec un boudin ou un coussin d’allaitement. C’est surtout le temps que bébé prenne conscience des limites du lit : une fois qu’il les aura acquises, il ne devrait pas tomber.

– Où as-tu acheté ton futon et quelle matière choisir ? J’ai acheté tous nos futons et tatamis dans une boutique bruxelloise. Je ne la recommande pas plus qu’une autre, et malgré toutes mes recherches pour trouver une boutique en ligne à conseiller sur le blog, je n’en ai pas trouvée une qui me plaise particulièrement. Je te conseille d’essayer de trouver une boutique physique près de chez toi, afin que tu puisses essayer les différents types de rembourrages (pur coton ou avec couche(s) de latex ou de coco) et choisir celui qui te convient le mieux. Pour des jeunes enfants, étant donné leur petite masse corporelle, un futon en pur coton suffit. Si tu optes pour un matelas traditionnel, assure-toi que le sol n’est pas trop humide et que la pièce est suffisamment ventilée et retourne le matelas régulièrement (c’est d’ailleurs également valable pour les futons).

 

etagere-montessori-caisse-vin

Le distributeur de faux bonbons Gatcha Gatcha a joyeusement trouvé sa place chez nous. Maman est au moins aussi excitée que Django quand sort l’étoile !

distributeur-bonbon-kiko

J’espère que ce petit tour par chez nous t’a plu. N’hésite pas, si tu as d’autres questions : j’y répondrai du mieux que je peux. Tout témoignage est également le bienvenu !

D'autres raisons de se gausser :

L'espace de jeu du tout-petit
Une parfaite boîte à forme (ou "imbucare") pour bébé June
Zoo miniature à la maison
Du matériel naturel et éthique sur nos étagères montessori
Trois vestes en laine pour bébé sur le banc d'essai
Vouloir une maman en couleurs, avec FFIL

38 Comments on L’histoire du lit au sol qui s’est transformé en lit cabane

  1. Merci beaucoup pour tous tes posts, je viens de commander (moi aussi !) un futon en laine sur landmade. Après beaucoup d’hésitations, j’ai pris un futon en taille adulte pour que ce soit plus durable.
    En attendant de le recevoir, je voudrais faire une petite cabane comme la tienne, aurais-tu par hasard des conseils à me donner ou un tuto dont le papy se serait inspiré ?

    Merci d’avance et merci encore pour toutes ces découvertes !

    • Bonjour Marie, merci beaucoup pour ton retour. Je crois que tu as très bien fait de prendre la taille adulte pour le futon. Si tu as le courage, reviens nous dire ce que tu en penses : cela aide toujours beaucoup les lecteurs d’avoir d’autres avis que le mien. Pour le lit, je n’ai malheureusement pas la possibilité de créer un tutoriel, mais tu en trouveras plusieurs dans un tableau pinterest que j’ai consacré à ce type de lit cabane : https://fr.pinterest.com/minusculeinfini/lit-maison-cabane/ (différentes inspirations photos, mais aussi des liens vers des tutoriels en anglais et d’autres avec au minimum les dimensions des tasseaux). Bon courage !

  2. Bonjour, vous sauriez me dire comment vous avez construit votre lit cabane ? J’aimerais en faire un pour ma fille. Merci beaucoup

  3. Tes articles sur le lit au sol sont très intéressants et riches d’informations! Merci pour ces partages.
    Depuis la naissance de Paul on essaie de s’inspirer le plus possible de la pédagogie Montessori (comme je le fais en classe avec mes élèves). Donc évidemment le lit au sol on y réfléchit depuis longtemps. Paul a aujourd’hui 14 mois, son sommeil s’améliore tout doucement, nous ne criions jamais victoire car nous en avons traversé des difficultés! Nous n’osons pas franchir le pas vers ce lit… La principale raison? La peur du manque de patience. Le soir je suis fatiguée, mon homme est souvent en déplacement, c’est donc le moment où je dois gérer seule Paul, la maison, et la préparation de ma classe. Paul est un bébé très actif et je doute que cela se passe bien. Je pense essayer dans un premier temps avec son matelas et j’investirai si cela fonctionne.
    J’ai une petite question concernant les déplacements. Nous vadrouillons très souvent à droite à gauche. Comment faire lorsque l’on dort chez les grands-parents, à l’hôtel, chez des amis? Jusqu’à maintenant nous emmenions un lit parapluie.

  4. Bonjour Alys,
    Tout d’abord merci pour ton site qui est extrêmement riche en partage et conseils. Je suis devenue accro et y passe beaucoup d’heures depuis quelque temps…
    J’accouche début d’année et je souhaite me lancer dans une chambre montessori dès la naissance.
    Je suis séduite par le lit maison qui à mon goût structure et accompagne ce lit au sol.
    Après avoir lu les précédents commentaires, je pense partir sur une dimension de lit de 70*140.
    Avec comme composition un sommier de couffinmatelasbebe de 9 cm d’épaisseur + le futon pure laine landmade sur mesure de 14cm d’épaisseur.
    + couffin pour les premiers mois.
    Mais voilà je me pose certaines questions, est-ce que cette combinaison est propice au nouveau-né ? J’aimerai un peu profiter de ton expérience pour me dire ce que tu en penses…
    Ce qui m’inquiète dans cette installation s’est le capitonnage du futon (bébé très léger par rapport au trous) et la hauteur total que représente cette installation, 23cm…
    Merci pour infiniment pour ton retour et encore merci pour l’existence de ton site extra !
    Belle soirée,
    Cécile

    • Merci beaucoup Cécile pour tes gentils mots, qui me font bien plaisir.
      Le couffin me semble être la solution idéale pour répondre à tes questions, puisque ton tout-petit y restera bien entre 4 et 6 mois.
      Mais tu sais quoi ? Je viens de commander le même futon pour June. Il devrait arriver dans 5 à 6 semaines à la maison. Elle aura alors un peu plus de 5 mois. Je me propose donc de faire le test pour toi : je verrai quelle hauteur cela représente et si cela me cause du souci pour le capitonnage. Quant à la hauteur, ce n’est un problème que lorsque nos bébés parviennent à rouler du lit sans y remonter (je dirais une période de deux mois entre 5 et 10 mois, en fonction des enfants), mais il est toujours possible d’installer un coussin d’allaitement ou un traversin pour bloquer tout roulage intempestif ou alors mettre un matelas type yoga pour amortir la chute (je préfère la première solution, moi, c’est ce que je vais faire). Je te reviens donc avec une réponse et éventuellement des photos dans quelques temps. Belle grossesse à toi, surtout !

  5. Bonjour Alys, j’ai une petite question car j’espère pouvoir installer un lit cabane à ma petite souris pour Noël mais j’hésite quant aux dimensions. Je ne suis pas certaine de pouvoir le réaliser et ceux commerce sont avec des matelas de 90×140. Mais un lit de taille ‘adulte’ n’est-il pas de toute façon un peu trop grand pour nos bambins ? le vôtre fait quelle dimension ? Merci d’avance. Emmanuelle

    • Bonjour Emmanuelle (je me demandais justement : Emma, Emmanuelle ?) : oui, un lit 90×200, c’est encore très grand pour un enfant de deux, trois ans. Moi j’ai opté pour cette solution car je voulais investir sur le long terme et je possédais déjà un futon 90×200, mais 90×140, c’est une excellente dimension pour les petits. Je ne dirais pas qu’un lit d’adulte est « trop » grand, car ils ne vont pas s’y sentir perdu, mais si pour des raisons pratiques tu veux acheter un 90×140 cela me semble parfait. Et si jamais tu cherches un matelas pour aller avec ton lit, sache qu’il est possible de faire réaliser des futons en coton ou en laine, chez Landmade notamment), sur mesures sans coût exorbitant supplémentaire. Voilà voilà <3

      • Merci beaucoup Alys ! Justement, je lisais ton article sur le surmatelas en laine à l’instant et regardais les dimensions sur le site de Landmade et tu viens de répondre à mon interrogation car je me disais qu’il n’existait rien en 90×140… Mais si, youpi ! Je crois que je vais passer commande au père noël… Tu as fini de me convaincre pour la laine. Mon seul souci c’est qu’à la maison on est envahis par les mites. J’ai beau essayer tout ce que je peux, elle dévorent ma laine (et comme je tricote, il y en a en stock…) du coup, je ne sais pas comment parer à ce petit problème. Merci encore pour ta réponse, Emmanuelle (démasqué mon prénom en entier tu as…)

        • Raaaah flûte les mites, quelle hantise ! Mais s’attaqueraient-elles à un lit ? A priori, ce sont les larves qui mangent la laine et il faut qu’elles soient bien installées, non ? J’ai toujours cru que seuls les vêtements et autres objets en laine qui n’étaient pas régulièrement utilisés étaient sujet à risque. Que pour les vêtements par exemple, à condition de régulièrement les porter, les aérer, les exposer à la lumière, etc., ils ne craignaient rien. Je peux me tromper hein. Mais du coup je ne protège des mites que ce que je stocke pour longtemps (parce que c’est trop petit / trop grand ou pas de saison) ; le reste n’est absolument pas protégé chez moi. Du coup, si c’est juste, ne suffirait-il pas de retourner régulièrement le matelas (par ailleurs fort léger) pour éviter aux insectes de s’installer ? Je suppose que tu as déjà essayé les pièges à phéromones et l’HE de lavande…

          • J’ai tout essayé, lavandes, phéromones… mais elles sont toujours là. J’ai posé la question aussi à Landmade qui m’a déjà éclairée sur les futons et autres sur-matelas sur-mesure 🙂 Je crois que le père Noêl a intérêt à opter pour une hotte grand modèle cette année ! En tout cas, merci pour tes conseils. Je ne pensais pas que ce serait léger ce futon en laine, c’est un point positif de plus !

  6. Bonjour, Tout d’abord merci pour votre blog et vos articles dont je suis fan. Puis-je vous demander quelques précisions concernant la préparation de votre sol en osb. Nous devrons faire de même (pas de sous pour du parquet) et je me demandais quelle « granulométrie » de ponçage vous avez utilisée et les noms exacts des produits Galtane. Ces produits sont-ils suffisamment couvrants (aspect vernis?) et est-ce ok pour l’entretien à l’eau (je crains en effet que ça reste poussiéreux en permanence). Merci d’avance pour ces conseils un peu particuliers. Anabelle Leplat

  7. Bonjour

    Merci pour tous les bons conseils que tu nous donnes. Je découvre la pédagogie Montessori et j’y adhère totalement.
    Je voudrais moi aussi réaliser ce beau lit « Maison » à mon fils d’un an. Peut être que tu as déjà donné l’info mais je ne la trouve pas … est ce que tu pourrais me donner le tuto pour la fabrication de ce lit ?
    Merci pour ton aide

    Elise

  8. Bonjour,

    Est ce que tu peux me dire quel peinture non toxique (je suppose) as tu utilisé pour le vaisselier? Merci beaucoup. La couleur mint est magnifique mais c’est surtout la qualité qui m’intéresse… est ce qu’elle reste bien en place ? 🙂 Merci beaucoup.

    • Hello Kate, ce n’est pas de la peinture bio, seulement une peinture sans solvant d’excellente qualité. Chez nous, seuls les murs ont été peints avec de la peinture bio et je peux te dire que ça nous a donné (et nous donne encore, parce qu’on n’a pas fini) des sueurs. Et pourtant, nous avons travaillé avec une excellente marque de peinture bio. Malgré sa réputation, c’est une peinture capricieuse : elle fait des grumeaux, elle moisit extrêmement vite (même quand les pots sont encore neufs), elle pèle à certains endroits (ce qui t’oblige à tout recommencer – ponçage, enduit, primaire, peinture) ; bref, la folie quoi ! Donc, autant je recommande les huiles et plein de matériaux de construction bio qui me plaisent, autant mon expérience avec la peinture me laisse très septique… Je me souviens aussi d’un berceau que mon compagnon et moi avions peint à la peinture blanche bio : une galère sans nom, j’ai bien cru que mon homme ne me pardonnerait jamais…

      D’autre part, quand je rénove un vieux meuble avec des moulures, je veux toujours 1) une couleur bien précise et 2) une bonne adhérence pour recouvrir les dessins / moulures du bois sans recourir à des produits décapants ; ce qui est (selon mon expérience) impossible avec de la peinture bio. Je me procure donc dans un magasin spécialisé en peintures dont j’aime beaucoup la gérante 1) un primaire bois de très bonne qualité et 2) une peinture sans solvant de très bonne qualité (dont je passe une couche, plus une autre aux endroits qui vont être beaucoup touché, car la transpiration des mains abîme la couleur). Ça vaut vraiment le coup de passer par un spécialiste et de ne pas utiliser les peintures des magasins de bricolage : le résultat (et surtout la facilité et la rapidité d’application) est incomparable. Voilà mon point de vue ! Bien entendu, si tu as envie de te lancer dans des expérimentations avec des peintures propres et des pigments, loin de moi l’idée de te retenir évidemment (et je serai ravie que tu me partages ton expérience), mais je ne peux malheureusement pas t’aider, car mes propres expériences n’ont pas été satisfaisantes du tout. Je suis en tout cas curieuse de voir le meuble que tu as choisi !

      • Merci beaucoup pour tes observations, tu es très généreuse! Juste encore une question, c’est la chaux que vous avez utilisé pour vos murs? Si non, pourquoi ne pas avoir choisi cette peinture?

        Nous allons bientôt devenir ENFIN propriétaire et oui j’aimerais que notre maison soit saine pour mes enfants et nous! Mais j’ai encore beaucoup beaucoup à apprendre, donc merci encore à toi pour tes mots.

        • Non, j’ai dû mal m’expliquer quelque part : ce n’est pas de la chaux sur nos murs, c’est de la peinture Galtane, mais je n’utiliserais cette marque ni pour peindre un sol, ni pour peindre un meuble, car je trouve son application trop complexe et son résultat trop peu satisfaisant. Pour les murs, je trouve que ça vaut quand même le coup, surtout si, comme nous, tu n’as pas l’occasion de l’appliquer plusieurs semaines avant d’emménager. Félicitations pour votre chez-vous et beaucoup beaucoup de plaisir dans son aménagement !!!

  9. Bonjour et merci pour cet article.
    Le futon, est-ce qu’il faut le rouler tous les jours? N’est-ce pas trop contraignant? Et combien a-t-il coûté?
    Merci

    • Traditionnellement, le futon est roulé par les japonais pour une question de gain de place. Ce n’est donc pas utile dans nos sociétés, généralement. Par contre, il est conseillé de le retourner une fois par semaine / toutes les deux semaines. J’avoue être très mauvaise élève en la matière. Aucune idée du prix : mon fils dort sur mon ancien futon d’adolescente. Je compte toutefois lui en acheter un nouveau bientôt, pour préparer l’arrivée de sa petite sœur. Je te répondrai à ce moment-là, mais tu peux faire une rapide recherche sur la Toile pour avoir une idée. Le prix dépend surtout du type de rembourrage (coton ou laine), de la provenance (bio ou non) et des couches additionnels (100% coton, latex, coco, etc.). Pour un bébé ou un enfant, un rembourrage laine ou coton 100% est parfait.

  10. Magnifique ce lit maison… cela me donne des idées. Pour l’instant ma mini est toujours dans un lit à barreau et dort très bien, du coup, j’hésite à passer à un lit au sol. Mais je peux aussi oucrir son lit d’un côté et y installer une sorte de plateforme qui lui permettra de descendre et monter sans soucis, du coup, d’ici peu, nous tenterons l’expérience avant de passer à un lit cabane au sol :). Ma seule crainte ou réticence c’est que nous habitons une maison à étages et qui dit étages dit escalier. Il est de plus difficile de ‘fermer’ l’escalier. Du coup, d’un côté nous créons de l’autonomie et de l’autre nous l’enlevons car nous devons forcément fermer la porte ou mettre une barrière sur cette porte. Mais de toute façon, il faudra bientôt songer à ouvrir son lit. je ne sais toujours pas quelle est la meilleure solution dans notre ancienne maison qui offre certes des avantages mais aussi pas mal d »inconvénients !En tout cas, ces articles sur le lit au sol me font bien réfléchir ! Merci.

    • Quelques jours après avoir écris ce petit commentaire, j’ai retrouvé ma crevette à califourchon sur les barreaux de son lit. Ni une ni deux, nous l’avons ouvert et il s’est transformé en lit au sol. Et dès le premier soir, elle a adopté ce nouveau couchage (qu’elle adore).
      Merci pour ces articles qui du coup m’ont permis de ma lancer sans hésitations, d’autant que cela s’imposait. J’étais désormais en confiance et cela a aidé je pense.

  11. Quelle jolie chambre!
    Chez nous, le sommeil, c’est à géométrie variable, on a testé le lit au sol plusieurs mois et ça fonctionnait bien, puis ça ne fonctionnait plus, donc on a sorti en vitesse un lit parapluie, puis le lit parapluie ne fonctionnait plus, alors on est passé à un lit de « grand » sur notre lieu de vacances… Je ne sais pas ce qui va fonctionner quand on rentrera chez nous après 3 mois de vadrouille…
    Petite question : ta jolie étagère en caisses de bois, tu l’as construite à partir de la série TROFAST du géant suédois ou pas du tout?
    De belles nuits à Django et ses parents 😉

    • Ce sont simplement des caisses à vin, récupérées chez un ami qui aime particulièrement les bonnes bouteilles. J’aime cette expression de sommeil à géométrie variable, qui se matérialise chez vous par un lit en constante évolution. Finalement, c’est sans doute ça être parents : être en constante recherche d’une solution adaptée à toute la famille. Des bises !

    • Merci Audrey ! L’avantage, c’est qu’il ne te coûtera pas bien cher, à moins que l’osb, comme le béton et le liège, devienne soudain très à la mode et voit son prix grimper en flèche. Si non, beaucoup d’huile de coude, et tu en seras quitte !

  12. Magnifique! Effectivement la couleur Mint apporte une belle douceur et une ambiante toute paisible, ça doit être très agréable de s’endormir dans cette pièce.

    Gros coup de coeur pour l’étagère en caisses en bois. Ce sont des caisses de vin? J’aime aussi beaucoup le panier en osier et les grands tétras colorés. Puis-je demander d’où ils viennent?

    De notre côté, nous avons aussi déménagé en juin, et les chambres des enfants, bien que déjà meublées, sont en attente de décoration. Les pistes actuelles : thème pirate pour mon 4 ans, avec un « lit-toboggan » en cours de construction, thème « espace » pour mon 7 ans. Et pour la petite puce de 18 mois, je rêve d’une ambiance « totoro », mais je ne sais pas encore par quel bout attaquer ça… Surtout qu’elle dort actuellement dans la pièce initialement destinée à être le bureau, à côté de notre chambre, histoire d’éviter de descendre les escaliers en pleine nuit lors de ses inévitables réveils nocturnes. Et comme ça peut durer encore longtemps, je ne me vois pas encore décorer sa « future chambre », ni laisser les murs de l’actuelle toute nue…

    Pour le lit au sol, nous l’avions adopté pour les deux grands dès leurs 15 mois, mais ce n’est pas encore d’actualité pour la puce : La chambre n’est pas encore sécurisée (il y a encore des fils électriques qui sortent des murs, les vêtements sont empilés par terre par manque d’étagère, et notre garde-robe traine en pièces détachées sur le sol en attendant d’être retaillée pour cause de plafond plus bas ici que dans notre ancien appartement), et puis, surtout, nous n’avons pas trop envie de devoir prendre le temps de rester près d’elle le temps qu’elle s’endorme. Nous l’avons fait pour les aînés (et ça prenait parfois plus d’une heure), mais, contrairement à Electrabel, « nous n’avons plus l’énergie »… C’est malheureux à dire, mais deux enfants aux endormissements difficiles et aux nuits pénibles ont complètement épuisé notre réserve de patience, donc notre puce est « condamnée » aux endormissements en solo. Cela lui convient souvent, mais pas toujours… Cela me fait un peu honte de l’écrire, cela va à l’encontre de mes convictions profondes, et je culpabilise de ne pas offrir à ma fille ce que nous avons offert à ses frères. Enfin bon, elle a quand même réussi à obtenir le « droit » de nous rejoindre dans notre lit, souvent dès 1 heure du matin, et comme nous sommes passés d’un lit de 140 à un lit de 160 à l’occasion du déménagement, nous passons malgré tout de bonnes fins de nuits.

    • Virginie, je te réponds immédiatement, parce que franchement, il n’y a aucune honte ! C’est ce que j’essaye de dire à propos du lit au sol : ce n’est pas une obligation, c’est en fonction de notre disponibilité et de nos limites personnelles que ça se joue. Pour nous, ça aurait été bien plus compliqué sans lit au sol (car se pencher au dessus du lit à barreaux pendant des heures était un supplice pour mon dos et je ne suis pas très partisane de bercer l’enfant pour essayer ensuite de le déposer en douce – en plus, avec un deux ans, tu peux toujours essayer de le bercer pendant une demi-heure…). Bref : merci, parce que moi j’aime lire des témoignages comme le tien, je trouve que ça permet de relativiser à mort et de trouver des alternatives à notre propre mode d’éduquer, tout simplement. C’est vraiment ce que je cherche à communiquer en tenant ce blog !

      Plus pratiquement, la chambre Totoro : j’adoooooore l’idée ! J’ai d’ailleurs bien envie que ce soit le premier dessin animé que Django voie (j’attends qu’il ait trois ans). Récemment, je lui ai fait faire des chaussettes hautes Totoro, il faut que je te les montre, elles me font trop craquer ! J’ai l’impression qu’il y a plein de possibilité pour un thème comme celui-là : j’ai vu des tutos simples de peluches sur la Toile, j’imagine assez facilement un tapis. Les couleurs sont douces, tu pourras facilement y ajouter des petites touches de couleurs pour que ce soit gai et tendre. Mais, puisque vous n’êtes pas particulièrement pressé, pourquoi ne pas faire un petit atelier / salle de jeu de sa chambre à l’étage, en attendant qu’elle l’investisse et qu’elle te donne des idées pour la déco ? Ce n’est bien sûr qu’une suggestion, je ne sais pas si ça peut coller avec ton organisation familiale.

      Pratiquement, le panier est un numéro 74 et les langes (que j’adore tout particulièrement, les couleurs sont splendides) sont des Fabelab que tu peux trouver sur la boutique fooldewool (j’ai mis un lien quelque part dans la première partie l’article). Les étagères sont bien des caisses à vin. J’hésite encore à y ajouter du papier de couleur dans le fond, comme on voit beaucoup sur le net…

      A bientôt !

      • C’est sûr que l’idée de l’atelier est sympa, mais ça ne colle effectivement pas trop avec notre organisation actuelle. Sa future chambre est à l’étage dit « des enfants », dont le couloir offre de belles alcôves servant de zones de jeu : un coin construction, un coin dessin, un coin lecture, bien investis par les grands, et donc pleins de petites pièces à lancer aux quatre vents et de jolis circuits/constructions à démolir. Je ne peux donc pas la laisser à cet étage sans surveillance, son « coin jeu » actuel étant dans le séjour. Je crois que la meilleure option serait de décorer la chambre actuelle avec des éléments « amovibles » qui trouveraient leur place dans sa chambre ultérieure, qui sert actuellement de « kot à brols »/chambre d’ami.

        Les garçons adooooorent Totoro, le cadet l’ayant vu je pense vers ses 2 ans à l’occasion d’un long trajet en voiture (c’est le classique du chemin des vacances). J’ai hâte de voir ces fameuses chaussettes! J’ai commencé ça fait bientôt 18 mois à faire un totoro au crochet, ça avance par très petites étapes… je débute, et j’ai vu un peu grand pour un premier projet, mais je ne désespère pas de le terminer! Ca fera un premier élément de déco. Quelques petites noiraudes pourraient aussi être sympa… il y a aussi de magnifiques stickers, mais nos murs étant en parpaings peints, je ne sais pas si ça collerait.

        Pour les grands tétras, tu en as encore beaucoup l’usage? J’en ai des dizaines (modèle de base tout blanc… devenus gris), utilisés au départ comme couches ou pour nettoyer les régurgitations, mais ils servent à présent de « torchons à tout faire » (accidents pipi, …). J’en ai aussi un grand Eden et Anais, acheté pour l’emmaillotage, mais il ne sert plus beaucoup hélas…

  13. très joli!
    pour le lit au sol, on avait tenté, mais on a trouvé qu’il faisait beaucoup plus froid (carrelage au sol, on avait mis un tapis dessous mais l’air était froid)…du coup on l’a passé dans un « lit de grand » (vers ses 15mois), en hauteur, avec une commode contre (sur les 3/4 du coté sauf au pied) qui l’empêche de tomber…il arrive à monter et descendre tout seul quand même du coup mais c’est pas tout à fait pareil…
    Et ici aussi, avant il s’endormait sans soucis et sans trop se relever, mais depuis qq semaines (il a 26mois), les couchers sont tres difficiles, il se releve plein de fois, si on reste à coté c’est pas mieux…ça dure jusqu’à plus de 22h 🙁 bon comme tu dis, un lit à bareaux ça serai pas forcément mieux, il nous appelerai en pleurant je pense…par contre la nuit ça va, et le matin du coup le week end il vient nous rejoindre, j’adore!

    • Waw merci beaucoup Emilie pour ton témoignage, tu ne peux pas savoir comme ça m’aide à relativiser ! Ici aussi, il s’endort assez tard, mais pour ça justement il est assez autonome (avec des petites périodes où il a besoin qu’on soit plus présents)… Mais les réveils nocturnes, je sais que c’est normal, mais c’est vraiment difficile pour moi de rester sereine en pleine nuit. Du coup je m’en veux. Bref !

      Sinon, votre installation m’a l’air tout à fait adaptée à ses besoins ! Et moi aussi, j’aime bien les réveils tendres du week-end. Aller, vivement demain matin donc 🙂

1Pingbacks & Trackbacks on L’histoire du lit au sol qui s’est transformé en lit cabane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *