Ouuuuh, je suis remplie de joie à l’idée de pousser avec toi la porte de Wildressing, « l’outlet des marques éthiques pour les enfants de 0 à 10 ans ». Émilie, sa créatrice, a même pensé à toi en t’offrant un code de réduction de -15% que tu trouveras à la fin de cet article.

Alors, c’est vrai, sur Minuscule infini, ça parle souvent de vêtements en laine, mais ça ne m’empêche pas de faire une jolie place au coton biologique dans la garde-robe de mon bébé (et, dès que c’est possible, dans la mienne et celle de mon homme). Si je te dis que choisir un coton biologique et équitable pour tes vêtements, c’est une manière de changer activement le monde, peut-être as-tu envie de rire. Et pourtant…

Nous sommes tous plus ou moins au courant de ce à quoi nous souscrivons lorsque nous achetons un t-shirt bon marché ou la dernière paire de baskets fashion : conditions de travail déplorables des employés, ateliers clandestins, toxicité des tissus et des teintures utilisés, gaspillage des matières premières, pollution, etc.

Continuer à consommer ces produits, c’est encourager ce mode de production irrespectueux de la planète et de l’être humain.

Il existe pourtant plein d’alternatives à ce mode de consommation aveugle : acheter en seconde main, troquer, prêter, louer ses vêtements ou… acheter des vêtements produits éthiquement. C’est dans cette dernière voie qu’a décidé de s’engager Wildressing.

wildressing01

wildressing-geggomoja-01

Acheter du coton biologique :

  • C’est bon pour la planète : la culture biologique préserve la fertilité des sols et respecte la nappe phréatique. Elle respecte l’équilibre naturel de la terre.
  • C’est bon pour ta peau (ou celle de ton bébé) : personnellement, je refuse de faire porter des tissus potentiellement toxiques à mon bébé, pas toi ? Mince, je ne me suis pas efforcée de manger sainement et de ne pas picoler pendant 9 mois pour que le premier pyjama en velours côtelé bousille à petit feu le petit corps sain que j’ai mis au monde !! Alors pour mon bébé, celui de mes copines et le plus souvent possible pour moi et mon homme, je choisis des vêtements « bio ». La culture biologique du coton n’utilise pas de pesticides ou de défoliants dangereux pour l’environnement, pour la santé des travailleurs en contact avec cette fibre, mais aussi pour la santé de ceux qui portent les vêtements. Le coton bio est exempt de pesticides et de métaux lourds. Il est donc également moins susceptible de provoquer des allergies.
  • C’est bon pour les travailleurs : outre le fait que l’absence de pesticide préserve la santé des personnes en contact direct avec la fibre, l’utilisation de coton biologique s’accompagne bien souvent de critères éthiques de production (le label « GOTS » par exemple). Des employés payés correctement, bénéficiant de jours de congés, d’assurances et de conditions de travail décentes… sans oublier que le travail des enfants est bien entendu proscrit.
  • C’est (éventuellement) bon pour notre économie : beaucoup de marques européennes de vêtements en fibres biologiques font l’effort de fabriquer en Europe (souvent au Portugal) ! Ne l’oublions pas : soutenir l’économie de nos pays, encourager les efforts de petites entreprises (bien souvent familiales), cela passe aussi par le fait d’acheter le plus local possible !

Wildressing

C’est pour toutes ses raisons qu’Émilie a décidé de lancer Wildressing, une boutique en ligne qui réunit une large sélection de marques éthiques et / ou produits en coton organique. Mais l’originalité de Wildressing, c’est d’avoir aussi pensé à ton portefeuille : parce que oui, consommer éthique ça coûte plus cher que d’acheter ses vêtements dans les grandes enseignes de textiles (par contre, ça ne coûte pas spécialement plus cher que d’acheter de célèbres marques de vêtements, mais plus d’argent va dans la poche de ceux qui les fabriquent). C’est pourquoi Wildressing propose des vêtements pour les enfants de 0 à 10 ans à prix cassés, comme ce super chouette sweat de la marque suédoise Geggomoja qu’Émilie a choisi pour Django (qui a voulu l’essayer aussitôt déballé). 

Pour soutenir Wildressing, viens faire un petit tour sur la boutique. Les lecteurs de Minuscule infini bénéficient de -15% de remise avec le code MINUSCULE15.

wildressing-geggomoja-02 wildressing-geggomoja-03 wildressing-geggomoja-04

D'autres raisons de se gausser :

Attention pub - les bijoux de Yimmy
Cette semaine, j'ai découvert... (2)
Cette semaine, j'ai découvert... (3)
S.O.S. blogueuse en détresse
Aujourd'hui n'est pas la journée de la femme
Tournai : derrière les murs enchanteurs de sa Petite Fabriek, son Cœur de beurre

1 Comment on Zoom sur Wildressing et le pourquoi des vêtements éthiques et « bio »

  1. Ohlala que c’est beau ! En général, je suis malheureusement rebutée par le prix de ces vêtements aux multiples qualités (éthiques, organiques, …) et je préfère alors la solution du « seconde main » qui présente d’autres chouettes avantages que tu mentionnes aussi. Mais vu les réducs, je risque bien de me laisser tentée ! Merci pour le code promo 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *