20160308-105358-39238834.jpg

20160308-105409-39249999.jpg

k

k

k

20160308-105421-39261645.jpgk

k

k

 

20160308-105433-39273614.jpg

 

Déconnectée du monde et de moi-même durant les derniers mois passés à l’écrire, j’ai mis un point final à ma thèse en décembre dernier. La même semaine, j’annonçais à mes proches que j’étais enceinte de toi sans très bien y croire encore moi-même.

Atterrissage un peu rude, grosse frayeur à l’hôpital la veille de défendre 5 ans de travail : mon corps qui se rappelle violemment à moi m’oblige à prendre du recul. La peur cède place à l’hébétude. Secouée mais consciente de ce qui prime finalement le plus, j’aborde l’épreuve finale avec une distance tranquille dont jamais je ne me serais crue capable.

Je suis maintenant docteur ès lettres.

Merci bébé lune de m’avoir permis de comprendre que le monde n’en tournerait pas plus rond.

Ta venue, par contre, mettra à coup sûr sens dessus dessous mon univers. Il n’y a pas d’échelle pour mesurer l’ampleur du tremblement de terre qui nous attend. Ce ventre qui me pèse tant mais qui te protège, je le porte avec le sourire en t’attendant.

Je crois que ma tête a enfin changé de fuseau horaire et réglé son rythme sur les battements de ton cœur.

Prends ton temps, bébé lune, histoire que la vie se tienne tranquille jusqu’au jour de t’accueillir.

D'autres raisons de se gausser :

Panne de courant (2) : ma vie de rebelle
Ces vérités essentielles de la vie que tu apprends grâce à tes amis étrangers
Des gigoteuses en laine pour fêter le printemps
Je laisse Django t'annoncer la bonne nouvelle
L'effet Montessori (2)
Baboes Schaerbeek : quand l'espace devient acteur d'apprentissage

8 Comments on Et maintenant, c’est l’heure de la vie

  1. Felicitations !!! Quel parcours, et quelle jolie prise de conscience 🙂 C’est vrai qu’un enfant permet de remettre pas mal de choses en perspective!
    Cela fait quelques jours que je parcours ton blog et je n’avais pas encore osé laisser de commentaires (c’est d’ailleurs le premier commentaire de ma vie sur un blog alors que j’en lis énormément, mais je ne sais pas pourquoi, cela m’intimide plus que sur instagram).
    Bref, c’est le premier d’une longue série, assurément 😉

  2. Quel plaisir de vous lire 😉 et de découvrir toutes ces merveilles à propos du maternage!
    Je suis très heureuse d’apprendre que vous avez réussi 😉 maintenant toute votre énergie doit être dirigée vers vous et votre bébé. Prenez le temps de déguster ces 40 merveilleuses semaines tellement particulières <3
    Vous êtes une femme et une maman merveilleuse, ne doutez jamais de cela 🙂
    Au plaisir de vous lire encore.
    Carole, maman de 5 enfants et diplômée (un peu comme vous) pendant que miss n°4 était en route lolll
    P.S.: j'adore votre patron de sarouel, je viens de réaliser une 5ème version pour mon petit ange de 7 mois !

    • Merci beaucoup Carole ! C’est un plaisir pour moi de lire des mamans d’une famille de 5 enfants et qui semblent respirer l’énergie et la joie de vivre. C’est un peu mon rêve, mais j’ai bien l’impression que je n’aurai pas cette force (diplômée pour votre 4ème, par exemple, chapeau !!)

  3. Bravo et félicitations, je sais à quel point cette dernière étape est difficile, parfois douloureuse, et nos petits lutins savent si bien nous rappeler où sont les réelles priorités. Prenez bien soin de vous deux pour cette dernière ligne droite.

  4. Bonjour Alys,

    Voilà une bonne chose terminée!

    Notre petite deuxième est arrivée mi-février, après une seconde grossesse bien différente de la première et pas très confortable non plus.
    Finalement cela introduisait bien, s’il le fallait, l’idée de tout ce qu’un enfant a de différent d’un autre.
    Prends bien soin de toi, et bon courage pour n’en pas trop déployer jusqu’à la fin de ta grossesse 😉

    • Merci ! Je vais m’efforcer de suivre tes conseils au pied de la lettre. Je trouve très juste ce que tu dis à propos de la différence d’un enfant à l’autre. Je sens en effet que ce sera une toute autre aventure. Bienvenue à votre fille !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *