J’ai le défaut de vouloir toujours publier de longs articles synthétiques qui cherchent à faire le tour d’un sujet déterminé, ce qui fait que mes brouillons trainent souvent plusieurs mois dans mon ordinateur avant que j’ai rassemblé toute l’expérience, les liens, les infos et les photos nécessaires à leur publication. Je vais essayer de lutter un peu contre cette tendance…

Plutôt que de te présenter en long en large et en travers toutes les bonnes idées pour accueillir bébé dans la cuisine, je modère mes ardeurs et te présente aujourd’hui… un tiroir, oui, un seul petit tiroir, mais pas n’importe lequel puisque celui-ci est entièrement réservé à mon fils de deux ans et demi.

tiroir-de-cuisine-bebeLa raison d’un tel tiroir ?

Comme souvent, il s’agit 1) d’encourager le désir d’autonomie de l’enfant, en mettant à sa disposition des outils qui lui permettent de faire seul, 2) de développer son sens des responsabilités en lui confiant des outils dont il a prouvé maîtriser le fonctionnement et en le rendant responsable du rangement de son tiroir et 3) d’exercer ses compétences de motricité fine en musclant les doigts et la main. Il s’agit aussi 4) de lui permettre de gérer sa sensation de faim en laissant à sa disposition des aliments sains. J’ajoute que l’utilisation de ce qui peut a priori apparaître comme des « gadgets » inutiles a souvent eu pour effet 5) de (re)donner le goût d’un aliment à mon bébé : le plaisir de couper une banane ou une pomme, de peler et de trancher un œuf, de râper du fromage, etc. participent grandement au fait que ces aliments soient ensuite aussitôt engloutis (et ça, pour une maman qui bataille souvent sur la question de l’assiette, c’est précieux).

Bien sûr, Django a également accès à plein d’autres choses dans la cuisine (tout ce à quoi sa tour d’apprentissage lui permet d’accéder – aujourd’hui, ne demeurent hors de sa portée que les couteaux de cuisine tranchants, certains produits de ménage dangereux pour les yeux ou la peau et… les bouteilles de gouache d’1L dont je n’ose pas encore le laisser se servir seul). L’idée, avec ce tiroir, est de regrouper les ustensiles de cuisine qui sont adaptés à ses petites mains, ainsi que les snacks (hors yaourts et fruits frais) dont il peut se servir à tout moment.

Je précise qu’actuellement, Django n’a pas assez de force pour se servir seul du coupe-pomme. Je louche depuis un moment sur le modèle qui épluche et coupe en lamelles, mais il prend un peu trop de place à mon goût.

Aménager un tiroir ou… une étagère

Une bonne alternative au tiroir est évidemment de disposer d’une étagère entière, qui a le grand avantage à mes yeux de pouvoir présenter une proposition d’utilisation d’un outil sur un plateau, du type de ce que tu pourras souvent voir chez How we Montessori :

how-we-montessori-coupe-oeufCrédit photo : How we Montessori (clique sur l’image pour arriver sur son article)

How we Montessori est une inspiration sans cesse renouvelée à ce sujet, car en bonne montessorienne, son auteure raffole du matériel de cuisine à même de convenir aux enfants.

6a0147e1d4f40f970b01bb0871bc7c970d-800wiCrédit photo : How we Montessori (clique sur l’image pour arriver sur son article)

Pour plus d’inspiration, tu peux également consulter tous ses articles sur l’organisation de la cuisine et les activités à y réaliser avec de jeunes enfants ; c’est en anglais, mais la plupart du temps, les photos parlent d’elles-mêmes.

Si tu as envie de disposer rapidement d’ustensiles et de bonnes idées pour mettre en place ce type d’installation avec ton enfant chez vous, No Milk Today propose un kit comprenant des outils et un livret pédagogique pour démarrer facilement.

coupe-oeuf-enfant-20-moisDjango, 20 mois
couteau-enfantDjango, 29 mois

Et chez toi, quelles sont tes astuces pour aménager la cuisine pour ton tout-petit ? Quel est votre ustensile de cuisine préféré ?

D'autres raisons de se gausser :

Le toboggan à boules ("tracking toys")
Mon bébé dessine, je m'émerveille
Le petit train à vapeur de Forest
Mon gros ventre tout rond s'habille de "9 bulles"
De la violence du monde à l'apprentissage de la gestion des émotions
Pour que s'habiller seul devienne un jeu d'enfant

9 Comments on Son tiroir dans la cuisine

  1. Bonjour,
    merci pour ce chouette article, peux tu me dire ou tu t’es procuré le couteau à légumes? celui qui s’utilise à 2 mains qui fait des vagues?
    merci
    Pauline

    • Ah, et aussi, penses tu qu’on puisse couper autre chose que des œufs avec le coupe œufs? genre fraises, morceaux de banane…
      merci

      • J’ai acheté le couteau à légumes dans un magasin d’ustensiles de cuisine au mois de novembre (c’était une des surprises du calendrier de l’Avent) mais j’en ai récemment vu des identiques chez le géant A. (même si je n’aime pas conseiller d’acheter là, je sais que c’est pratique). Django a essayé de couper pas mal de trucs différents avec son coupe-oeuf, mais ça ne fonctionne pas bien (peut-être pour les bananes, mais les fraises je suis sûre que ça ne fonctionnera pas). Pour les bananes, il existe un découpe-banane. Pour les fraises, je ne sais pas, mais je sais qu’il existe aussi de trucs pour enlever les noyaux des cerises. Tous ces accessoires sont bien évidemment des gadgets, mais un ou deux est toujours le bienvenu dans la cuisine avec les enfants. Beaucoup de plaisir !

  2. Chez nous, cela s’est fait tout seul. Très rapidement, elle a adopté un placard, où je rangeais tout ce qui concernait la pâtisserie (emporte pièces, petits moules…) et ses petits bols, et autres assiettes. Du coup, j’ai veillé à n’y mettre que des choses qu’elle peut aisément manipuler, elle les sort, joue à la dinette avec, les range parfois. Mais je n’avais jamais pensé y mettre des choses comestibles, je vais y remédier !
    Pas de tour d’apprentissage chez nous non plus, le papa trouvant qu’on a déjà trop de choses qui encombrent… elle sait pousser les chaises et grimper dessus, mais en effet, cela implique un vigilance bien plus grande. Mais à mon grand regret je ne pense pas que ce soit négociable, pourtant, je bave devant cette belle tour qui trône sur ce blog !

  3. Plusieurs mois par article? Et pourtant, je suis toujours étonnée du rythme de publication sur Minuscule Infini! Un plaisir régulier de lectures de grande qualité. Moi qui galère à faire un article tous les deux mois…

    Mais bref. En termes d’aménagement de cuisine, notre tiroir le plus bas est réservée à la petiote de deuzans tout neufs, où elle a ses couverts, mais rien encore de comestible. Du coup, je suis en train de remettre ça en question… Le tiroir juste au dessus contient verres et assiettes pour permettre aux grands frères de se servir, mettre la table, ranger le lave-vaisselles, etc.

    Le reste n’est normalement pas en libre accès, et nous n’avons pas de tour d’apprentissage, mais la petite madame est experte pour déplacer chaises et tabouret et accéder à tout… ce qui n’est pas sans inconvénient quand les espaces ne sont pas prévus pour!

    • Je t’avoue que c’est vraiment ma principale motivation pour avoir un tour : je n’étais pas tranquille de le voir tout escalader. Ça me demandait une vigilance constante… Trop crevant pour moi. Suis pas une rapide pour réagir au quart de tour, vaut donc mieux de j’anticipe. Pareil pour les espaces pas pensés pour les petites mains, trop usant à la longue, j’ai modifié en fonction et je devrai inévitablement encore le faire pour le bébé à venir.

  4. Trop drôle, je viens à l’instant de publier un article où j’écris : « par respect pour mes (quelques) lecteurs et en bonne perfectionniste que je suis, je m’attache dans mes articles à faire de vraies synthèses. Activité chronophage donc qui limite ma production… Mais dans ce domaine comme ailleurs, je compte bien m’améliorer… » On est sur la même longueur d’onde! Ceci dit, je trouve que ton article du jour est déjà très complet et bien éclairant comme d’habitude. Et il va enfin me permettre de convaincre mon homme d’offrir un coupe œuf à Bibounette! Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *