J’aimerais te parler de cette deuxième grossesse, de combien elle diffère pour moi de la première, des émotions et des sentiments si contradictoires qui me traversent, de ma joie à préparer un accouchement que j’imagine très différent de celui de Django… Mais les choses se bousculent tant dans ma tête que j’éprouve des difficultés à faire la part des choses, à déterminer ce qui serait vraiment intéressant à partager, quelle place laisser à mon ressenti pour ne pas tomber dans un dévoilement intime qui ne servirait que mon ego narcissique, quelles informations pourraient être intéressantes à transmettre alors que je ne suis pas une spécialiste de la question…

Je choisis donc pour l’instant de partager ici quelques-unes de ressources qui accompagnent ma réflexion et mon cheminement vers une naissance respectueuse de la physiologie de la femme et de l’enfant, et où ceux-ci sont considérés comme les acteurs principaux de la formidable aventure qui consiste à donner la vie. Je commence aujourd’hui avec trois films qui posent sur l’accouchement un regard tout autre que celui qui était le mien lorsque je suis tombée enceinte de Django. Que les remises en question auxquelles ils invitent te semblent depuis toujours des évidences ou que tu découvres, comme moi, des horizons jusqu’il y a peu insoupçonnés, j’espère que tu les trouveras inspirants.

Entre leurs mains

Affiche-Entre-leurs-mains-A3Documentaire de Céline Darmayan sur l’accouchement dit « naturel » ou physiologique, assisté par des sage-femmes, à la maison ou en plateau technique. La réalisatrice suit quatre sage-femmes françaises dans le quotidien de leur pratique professionnelle. Il s’agit d’un documentaire intéressant et prenant, qui permet de bien comprendre ce qui fait la spécificité du métier de sage-femmes et de l’accompagnement que celles-ci offrent lors du suivi de la grossesse, de l’accouchement et de la période postnatale, mettant en valeur ces femmes qui redonnent confiance aux mères pour être actrices de la naissance de leurs enfants.

Entre leurs mains est disponible en dvd depuis avril 2016. Plus d’info sur le site du documentaire.

Bande-annonce du film :

 

Loba

lobaDocumentaire de Catherine Béchard, ostéopathe, partie à travers le monde découvrir les différentes pratiques de l’accouchement à domicile. Un film au parti pris évident, mais qui a le mérite d’inviter à une réflexion sur la surmédicalisation de l’accouchement et qui sensibilise et informe à propos du métier de sage-femme. Ses différents témoignages donnent véritablement envie de se réapproprier le moment de la naissance, quel que soit le lieu ou le mode d’accompagnement que chaque maman choisit pour vivre ce moment unique.

Documentaire disponible à la location ou au téléchargement ici (choisir la version originale et sélectionner les sous-titres en français).

Bande-annonce :

Le premier cri

le premier criFilm de Gilles de Maistre, 2007. Ce film suit dix accouchements à travers le monde, le jour d’une éclipse. Les images sont belles et la diversité des pratiques culturelles autour de la naissance ne peut manquer de susciter énormément de questions et d’ouvrir des pistes de réflexion intéressante. Dommage toutefois que cette œuvre n’offre pas véritablement de pistes nous permettant de construire nos propres réponses, en choisissant de ne rapporter que le moment de l’accouchement et quelques commentaires en voix off, présentés comme des bribes de pensées des mamans filmées. La réalité s’invite ainsi sur l’écran de manière brutale et gagnerait, à mon sens, à être davantage contextualisée.

Le film est disponible intégralement sur Youtube :

Cette rubrique « Ressources pour préparer une naissance physiologique » te plaît, t’intéresse, te pose question ? Tu as d’autres liens sur le sujet à partager ? N’hésite pas à laisser un commentaire.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

D'autres raisons de se gausser :

Le cube évolutif ou la chaise montessori
Son tiroir dans la cuisine
De la laine jusque dans nos lits : le surmatelas en peau lainée Landmade
La table d'exploration sensorielle
Eureka : j'ai un sling !
"Maurice & co" devient "Bonjour Maurice" !

24 Comments on Trois films qui posent un autre regard sur la naissance

  1. Bonsoir,
    j’attends ma 2ème fille pour dans quelques semaines également. A une époque, j’ai envisagé un accouchement à domicile, mais finalement, je vais accoucher dans une maternité de niveau 3 qui a une salle de naissance (une naissance naturelle avec la sécurité en plus).
    Je comprends donc cette envie de quelque chose de pas trop médicalisé; en même temps, la grossesse, l’accouchement et le post-partum restent des moments à risque pour la femme et le bébé. Certes, dans nos pays industrialisés, ces risques sont statistiquement faibles – mais à quel point est-ce lié au fait que la grande majorité des femmes accouchent en plateau technique? En cas de problème, la rapidité d’intervention reste clef et l’AAD la limite fortement.
    A bien peser le pour et le contre 🙂

    • La salle de naissance est en effet un excellent choix ! La maternité traditionnelle aussi, d’ailleurs, entendons-nous bien, parce que je ne voudrais pas passer pour une militante chevronnée de l’AAD pour toutes : l’important c’est de savoir qu’il existe des tas de possibilités – ce que j’ignorais pour mon premier enfant – et de pouvoir s’écouter un maximum. Ici, l’AAD est un choix qui s’est imposé tout naturellement. J’habite une grande ville, à proximité des plusieurs hôpitaux de très bons niveaux. Je me sens en sécurité avec mon équipe de sage-femmes, qui sont équipées et prêtes à intervenir en cas de problème. Si pour une raison médicale ou autre je dois me rendre à la maternité, je ne le vivrai pas comme un échec et je n’hésiterai pas une seconde. Choisir l’AAD, c’est justement possible grâce à la qualité des services médicaux dans nos pays industrialisés. C’est une grande chance que nous avons, j’en reste tout à fait consciente. J’espère que les choses se passeront aussi sereinement que j’en rêve. Merci pour ton retour et un très bel accouchement à toi et ta fille !!!

  2. Bonjour Alys!

    Merci pr cet article ça me rappelle ma grossesse et je voulais à tout prix voir ENTRE LEURS MAINS. Je vais le commander chez un libraire (comme conseillé sur leur site).
    Nous n’avons pas pu vivre notre AAD (Accouchement à Domicile) puisque bébé est venu 5 semaines avant l’heure. Les conditions de cette naissance, ne me permettront pas d’en vivre une à domicile. Je compte bien vivre une naissance physio en chambre nature à l’hôpital. Comme l’indique un extrait du docu « l’objectif n’est pas l’AAD mais l’accouchement physio », ça me met du baume au coeur.

    • Bonjour Mi Lou, merci pour ton commentaire. Je suis désolée que tu aies dû renoncer à ton projet d’accouchement assisté à domicile, mais comme tu le dis, l’objectif, c’est un accouchement physio, et j’irais même jusqu’à dire un accouchement qui nous ressemble, tout simplement, avec les nécessités médicales qui s’imposent aussi parfois et qu’il est évidemment important de prendre en compte. La chambre nature, je trouve que c’est aussi une merveilleuse manière d’accoucher ! Quel bonheur que de tels endroits commencent à se multiplier !

  3. Je croise les doigts pour que ce beau projet se réalise Alys !
    Pour moi, pas de deuxième et je ne me suis pas trop posée de question pour ma crevette car j’avais déjà 41 ans et je préférais minimiser les risques. De plus, j’ai eu la chance d’être suivie par une équipe de sages femmes vraiment géniales, dont ma voisine de village… Mais peut-être est-ce aussi le fait que c’était un hôpital de province, je n’ai pas eu l’impression d’être surmédicalisée et surtout d’avoir des gens à mon écoute et je garde un merveilleux souvenir de ce moment. mais je sais que ce n’est pas toujours le cas, loin de là.
    Plus anecdotique, j’ai adoré la série anglaise « Call a midwife » qui, loin de donner des pistes pour son propre accouchement brosse un portrait du métier de sage femme et de la femme/maternité dans un quartier pauvre de Londres dans les années 50-60. Ce qui est intéressant c’est justement de voir l’arrivée de cette surmédicalisation hospitalière alors que ces femmes accouchaient jusqu’à lors toutes à domicile, sauf gros problème, avec l’aide toujours bienveillante des sages femmes.

    • Je me suis mise à cette série grâce à toi 😉 Comme ça, je reste connectée à mes préoccupations du moment, même quand je regarde des divertissements. Merci !!!

  4. Je ne pense pas accoucher un jour une troisième fois. Toutefois, si cela devait arriver, il est certain que je ferais un pas de plus vers des pratiques plus naturelles.

    Mais surtout : Bravo Alys, je trouve que tes billets sont sans cesse meilleurs 🙂

  5. Coucou Alys!Je t’ai laissé un message il y a peu dans lequel je te disais avoir mis au monde mon deuxième enfant à la maison et te donnais 2 références de livres qui m’ont vraiment inspirés!! (j’accouche bientôt, que faire de la douleur de Maïtie Trelaun et Le guide de la naissance naturelle de Ina Mai Gaskin). Etant très bavarde et légèrement passionnée par le sujet j’ai peur de partir dans un roman si je devais partager mon expérience sur la toile 😉 En France et selon les régions, il n’est vraiment pas facile de trouver une sage femme qui propose l’accouchement à domicile, en Belgique les pratiques ont l’air d’être plus avancées sur le sujet et c’est TANT MIEUX!! Toutefois, j’ai eu la chance de rencontrer un super duo de sages-femmes qui proposait l' »accouchement en plateau technique », un terme barbare pour dire que ce sont TES sages-femmes qui t’accouchent à la maternité, c’est à dire la ou les personnes qui t’ont suivi pendant ta grossesse, t’ont préparé à l’accouchement et connaissent ton projet de naissance etc…cette formule offre donc l’avantage de la « sécurité » que peut représenter la maternité pour certains tout en ayant la relation de confiance avec sa sage femme, ce qui est à mes yeux le plus important: LA CONFIANCE! Ayant vécu un premier accouchement dans une petite maternité en compagnie d’une affreuse et vieille sage-femme ayant trahie ma confiance en pleine poussée; nous avons donc opté pour cette option novatrice dans notre région que très peu de sages-femmes proposent (je ne parle même pas d’accouchement à domicile!!)…Au fur et à mesure de nos discussions lors des suivis de grossesse et préparations à la naissance, nous avions des étoiles dans les yeux en évoquant l’idée d’accoucher à domicile; elles m’ont conseillé les lectures citées plus haut et les films que tu présentes, mais également ce film sur la naissance naturelle au Japon, « Genpin »: http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/06/genpin-accouchement-naturel_1786391_3246.html (Inutile de préciser qu’après l’avoir vu, j’avais envie de couper du petit bois à la hache pendant ma grossesse!!)
    Au final, nous avions donc le projet officiel d’accouchement en plateau technique avec une option « au cas où » à la maison (selon contexte et humeur du jour), sachant que le papa n’était pas très partant pour un AAD à la base; ce que je respectais bien sûr.
    Le jour du terme a fini par arriver et tout se présentait à merveille : appart’ rangé, grand soleil et jour de crèche pour notre grande de 20 mois ! Au réveil je savais que notre deuxième enfant allais pointer le bout de son nez dans la journée…ma valise de maternité était prête, j’étais même inscrite dans 2 maternités (la plus proche et celle qui nous accueillait en plateau technique) ; mais plus le travail se précisait, plus j’avais envie de rester chez moi, dans cette intimité et simplicité. Je m ‘efforçais à rester debout, en mouvement en attendant la venue de ma sage-femme pour un monitoring de contrôle. Ce n’est qu’après m’avoir ausculté que nous avons décidé (tous les trois, le papa, la sage-femme et moi !) de ne pas filer à la maternité…Notre petit garçon est né 2h après, dans un climat de confiance et de sérénité vraiment incroyable, tout naturellement. La sage-femme ne m’a quasiment pas touchée ni parlé en dehors de quelques encouragements…le seul moment de « panique » qui m’a traversé (« et maintenaaaaant, je fais quoiiiii ???!!! ») est arrivé trop tard, le bébé était déjà là ! C’est plutôt ensuite que nous aurions pu nous rendre à la maternité, le placenta tardant à se libérer…mais après un long moment il a fini par se décider et nous avons pu profiter pleinement de cette chance remarquable d’être à la maison ! La grande sœur est rentrée de la crèche, s’est hissée sur le lit et a découvert son petit frère avant de se ruer sur les raisins secs cachés sous la couette, sa surprise du jour !
    Oups, j’ai quand même écrit un roman, c’est dur d’abréger…mais ce qu’il faut retenir en ce qui me concerne est la confiance, que l’on peut avoir en soit, en son corps mais également en son compagnon et en la personne qui nous accompagne. Je pense que c’est la clé !Et ne pas se mettre trop « la pression » non plus sur l’accouchement à domicile, accepter l’inconnu ou que cela ne se passe pas comme prévu, lâcher prise…moi qui était très curieuse de découvrir l’histoire de naissance qui nous attendait, j’ai fini par avoir MON scénario idéal ! A chacune son aventure et qu’elle soit celle que l’on s’imaginait ou absolument pas, l’essentiel est bien sûr que ce petit bout de vie qui atterrit soit en pleine forme et santé…
    Pour finir je te partage encore un petit lien vers l’accouchement physiologique en BD vu par Lucile Gomez ; très juste !! http://www.lucilegomez.fr/2014/06/22/primipare-partie-03/

    Allez, FORCE & CONFIANCE et belle aventure à vous !
    Cécile

    • Ah oui la bd de Lucile Gomes est très réussie ! Je l’avais beaucoup partagée à l’époque… Merci pour les autres liens et surtout surtout, ton témoignage. J’adore toujours lire les récits des autres mamans, quelle que soit leur tonalité.

  6. Coucou,

    Alors moi je dis oui ! oui ! oui ! J’aime cette nouvelle rubrique et j’en veux encore lol

    Je ne sais pas s’il y aura un deuxième mais pour le premier j’avais déjà voulu démédicaliser au maximum mon accouchement. J’avais fait plusieurs préparations à la naissance pour avoir un maximum ‘d’outils en main’.
    Celles que j’ai préféré était l’haptonomie, surtout pour le lien que Papa pouvait déjà avoir avec bébé et la préparation affective à la naissance basée sur l’autohypnose.

    De plus dès le début de ma grossesse, je m’étais fait suivre en maison de naissance.

    Seulement voilà, moi j’ai adoré ma grossesse (et je crois que bébé aussi) car à J + 10, il était toujours dans mon bidou, donc … déclenchement donc retour dans le circuit classique … et là, j’ai perdu tous mes moyens, Papa aussi, donc je n’ai utilisé aucun de mes beaux outils car aucun professionnel avec moi pour me les rappeler, me les proposer … déçue, déçue, déçue …

    Si deuxième, il y a, je voudrais trouver une sage-femme ou une doula qui s’engage envers moi à m’accompagner à la maison ou en plateau technique pour me rappeler tous les beaux outils dont je dispose !!!!!! Car dans ces moments là, Papa, il fait ce qu’il peut, il est très présent mais faut pas plus que moi lui demander de réfléchir lol

    Par contre, j’ai pas fait de péridurale et j’en suis très contente parce que j’ai vraiment le sentiment d’avoir ‘senti’, compris la naissance de mon fils.

    Bisous et tout plein d’ondes positives pour la suite !!

    • Merci pour ce beau retour ! Cette histoire de déclenchement, c’est tout de même assez stressant… Quelle pression on nous met encore avec ça. Je suis désolée pour toi que cette décision médicale t’ait fait « perdre » une partie de tes outils. Je suis convaincue, toutefois, en te lisant qu’ils étaient malgré tout profondément ancrés en toi puisque tu dis toi-même avoir été très « présente » lors de la naissance de ton fils, notamment en parvenant à te passer de péridurale. Chacune son chemin… et il me semble que tu avais déjà super bien cheminé pour le premier. S’il y a un deuxième, il y aura encore plein d’aventures nouvelles à tenter et de surprises auxquelles faire face !

  7. Ma grossesse à été un loooong calvaire (meme si j’ai eu la chance de ne pas etre malade) en revanche Mon accouchement en plateau technique etait vraiment chouette. Je regrette de ne pas etre restée a la maison car meme la salle nature m’a un peu coupé mes effets, on est rentré 3 heures après l’accouchement! C’est super de faire ce choix ! Ça sera un joli moment !

  8. Je suis heureuse d’apprendre que le DVD « Entre nos mains » est disponible, je cherchais le film lors de ma grossesse (terminée depuis plus d’1 an…). Le corps est un merveilleux outil, je vous souhaite un très bel accouchement !

  9. Quelle belle sélection… J’espère que ces films donneront à de nombreuses femmes l’envie de suivre ce chemin… et surtout la force de l’affirmer face au corps médical et aux avis extérieurs qui trop souvent voient ces pratiques d’un mauvais oeil !!!

  10. J’ai donné naissance à mon deuxième fils il y a six mois, je souhaitais aussi vivre un accouchement physiologique et le plus respectueux possible de mon corps et de mon bébé. Nous avons suivis une préparation à la naissance de la méthode de Julie Bonapace, il y a quelques sage femme qui le propose en préparation remboursé par la sécu…. Cette méthode et très complète si tu t’oriente vers un accouchement comme celui ci. Pour ma part il m’a vraiment aidé à aller jusqu’au bout ! Avec à la clés un accouchement en maternité mais dans un service où les sages femmes sont formé à ce genre d’accouchement (incroyable quand même de se dire que l’on doit être formé pour aider les femmes a accoucher « naturellement » !!). Accouchement sans péridurale, dans le respect total du rythme de travail de mon fils et de mon corps. Un souvenir extraordinaire et une aventure partagée. Cette méthode est vraiment très complète ! Bonne fin de grossesse et bonne naissance !

    • Merci beaucoup Cindy pour ce beau retour ! Je suis ravie que tu aies eu le bel accouchement dont tu rêvais. J’espère que ce sera également mon cas et m’empare bien volontiers de tes vœux pour la fin.

    • Je n’ai pas encore mon exemplaire, mais je te dirai quand je l’aurai reçu ! Pourquoi ne pas écrire à l’équipe et le leur suggérer ? Il me semble que c’est très important !

  11. Salut Alys,

    J aimerai bien acheter le dvd entre leurs mains mais je voudrais savoir s’il y a des sous titres francais ? je ne trouve pas d’infos sur le site peut etre pourras tu m aider ?

    loba je vais le regarder ! le dernier cri deja vu !
    merci pour les liens !

  12. Et tu t’orientes vers un accouchement à domicile ? nous avons fait ce choix pour notre 5 ème enfant , à 40 ans des murs ce sont levés devant moi mais au final c’est le plus merveilleux souvenir d’accouchement que j’ai eu à vivre ! l’autonomie retrouvée m’a permis de vivre totalement ce moment sans être dérangée par des stimuli extérieurs , ma sage femme est restée extrêmement discrète et nous avons pu vivre ce merveilleux moment en couple puis en famille , c’était MAGIQUE !!! Nous étions ors du temps , les sensations étaient incroyables , et cette impression de tout gérer , tout ressentir , la douceur et la sérénité de la naissance , l’accueil de notre petite Siloë : tout était parfait !

    • Oui Katell, je prépare un accouchement assisté à domicile, j’espère de tout cœur que ce beau projet pourra se concrétiser. Je n’aime pas beaucoup être enceinte, mais j’ai beaucoup aimé mettre au monde Django et je suis encore plus enthousiaste cette fois. Merci beaucoup pour ton témoignage, qui donne tant envie ! J’en profite pour te dire, si je ne l’ai pas encore fait, que je trouve que Siloë est un très joli prénom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *