Il y a quelques mois, une amie proche m’a proposé de m’organiser une cérémonie prénatale – appelée en anglais Blessingway, littéralement « chemin de bénédiction » – qui a tout naturellement trouvé sa place dans la préparation de cette deuxième grossesse que je souhaite « physiologique » (Ô le triste barbarisme pour signifier que je souhaite une grossesse et une naissance qui respectent mon corps et celui de mon bébé, qui s’appuient sur mes forces mentales et physiques, qui fassent de moi et mon bébé à naître les acteurs de cette incroyable aventure qu’est donner la vie…). Entourée de quelques amies intimes le temps d’une soirée, j’ai puisé en elles, dans leurs attentions, leurs regards et leurs sourires, une précieuse dose de tendresse et d’apaisement.

S’il est impossible de partager ici la magie de ce moment, je me propose de t’en raconter le déroulement et de partager quelques idées pour une Blessingway réussie. Pour cela, j’emprunte les mots que mon amie Lexane a utilisés pour m’expliquer comment elle envisageait le déroulement de cette cérémonie et me laisser choisir les activités qui me convenaient le mieux. Merci encore à elle du fond du cœur !

blessingway-02

Qu’est-ce qu’un Blessingway ?

Le Blessingway est une forme de cérémonie prénatale qui s’est importée dans nos contrées sous l’influence des questionnements liés au « maternage proximal » (désolée, encore un barbarisme…) et d’un mouvement plus large de restitution de la place de la femme au cœur du processus de la naissance. Il s’agit d’une véritable fête, qui célèbre le temps de la grossesse et prépare l’arrivée du bébé. À la différence de la traditionnelle Babyshower, le Blessingway comporte une dimension spirituelle forte, tout en demeurant ouvert à toutes les confessions. Autour de la future mère et de son enfant, la célébration réunit une petite communauté de femmes de tout âge, présentes pour apporter leur joie, leur confiance, leur grâce et leur amour.

Vivre un Blessingway

J’étais très impatiente de vivre ce moment. Lorsque je suis arrivée chez Lexane le jour du Blessingway, j’ai été accueillie par mon amie Claire qui m’a passé un lys autour du cou et guidée dans la maison. La pièce où allait se dérouler la cérémonie était décorée dans les tons rouges et orangés, et remplie de bougies et de vases contenant des lys. Un feu brulait dans le poêle près duquel était installé un matelas sur lequel j’ai été invitée à prendre place. Mes amies se sont installées tout autour de moi. La cérémonie a débuté par un chant, dont voici les paroles :

En tus Ojos de Agua infinita se bañan las entrellitas mamá
Agua de rosas, Agua de estrellas,
Pachamama viene del Cielo
Limpia, Limpia, Limpia Corazón Agua Brillante
Sana, sana, sana corazón agua Bendita,
Calma, calma, calma corazón Agua del Cielo, mamá

[clique pour entendre une version de « Agua de Estrellas »]

Claire a lu un court poème, qu’elle a ensuite accroché à une délicate cloche en grès à suspendre dans la chambre du bébé. Lexane s’est mise au piano, en nous invitant à profiter de ce temps pour nous détendre et créer une atmosphère propice à l’événement. Tandis que j’étais allongée au sol, mes amies ont peint mon ventre. C’était un moment doux et intéressant, car mon bébé réagissait beaucoup sous les chatouilles des pinceaux. J’ai ensuite reçu un massage, à base d’une huile qu’Hélène, qui suit une formation en herboristerie, avait confectionné pour l’occasion. Nous avons réalisé quelques étirements proposés par ma belle-sœur, une danseuse hors pair. Mes amies m’ont aussi offert un mobile qu’elles ont créé ensemble. Nous avons partagé des plats et des boissons que chacune avait apportés et, quand la nuit est tombée, je suis partie à la chasse au trésor dans le jardin, pour récupérer les perles destinées à me constituer un collier à porter le jour de l’accouchement. Chaque perle se trouvait sous un petit lampion dans le jardin : c’était très joli (et facile à trouver). Les conversations se sont poursuivies tard dans la nuit. Je suis rentrée à la maison pleine de joie et de confiance en moi, en me disant que j’avais décidément de la chance d’être si bien entourée pour accueillir mon bébé.

blessingway-04

Organiser un Blessingway

À ton tour d’organiser un Blessingway pour l’une de tes amies enceintes ou de demander à une amie proche de se lancer dans cette aventure pour toi ! Si tu ne vois personne dans ton entourage pour tenir ce rôle d’organisatrice, tu peux également faire appel aux services d’une doula pour prendre en charge une partie ou la totalité de la cérémonie (si tu fais partie de mes lectrices belges, tu trouveras les coordonnées des doulas les plus proches de chez toi sur le site de l’Association francophone des doulas de Belgique).

La cérémonie peut avoir lieu à n’importe quel moment de la journée (de l’aube au crépuscule, selon la symbolique dont la mère investit ces différents temps de la journée), à l’extérieur comme à l’intérieur. L’idée est de discuter avec la future maman afin qu’elle choisisse les activités qui auront du sens pour elle et avec lesquelles elle se sentira le plus confortable, et d’organiser ensuite la cérémonie autour de sa personnalité et de ses besoins (affectifs, émotionnels, physiques…). L’endroit sera décoré de manière à créer une atmosphère intime et magique par les participantes de la cérémonie, avant l’arrivée de la future maman. Le déroulement de la cérémonie en lui-même est très libre et laissé à la créativité des organisatrices, à condition de respecter les goûts et les besoins de la future maman et de veiller à instaurer une ambiance à la fois chaleureuse et empathique, qui invite au calme, à la méditation, au recueillement.

Penser à aménager le lieu en créant des harmonies de couleurs avec des fleurs, des foulards, des tableaux, des bougies et guirlandes lumineuses, etc. Installer quelques fauteuils confortables, des coussins, éventuellement un ballon de grossesse, etc. Dresser une jolie table pour les boissons, qui resteront en libre service tout le temps de la cérémonie (miser sur les infusions froides ou chaudes, les jus de fruit frais, les eaux aromatisées aux herbes et / ou aux fruits… et éviter les boissons à base de théine ou de caféine ainsi que les sodas et, évidemment, les boissons alcoolisées). Un bol de fruits secs peut être le bienvenu en cas de fringale glycémique pendant les activités. Si tu souhaites parfumer la pièce, veille à ne choisir que des huiles essentielles adaptées aux femmes enceintes (dans le doute, mieux vaut s’abstenir). Ne pas oublier de mettre à disposition une boîte de mouchoirs (il est toujours possible que quelques larmes s’invitent…), des plaids et des chaussettes chaudes ou des chaussons pour que chacune se sente confortable. Prévoir éventuellement un appareil pour diffuser de la musique et un appareil-photo.

blessingway-03

Voici quelques idées d’activités qui peuvent être réalisées pour la future maman, en fonction de ses souhaits :

  • recevoir un chant, une danse, un texte, un poème, etc. de l’une ou de toutes les participantes ;
  • recevoir des objets symboliques pour l’autel de naissance, ou des bougies à allumer le jour de l’accouchement, des messages d’encouragement à afficher que la future maman pourra lire pendant le travail ;
  • recevoir une compilation de morceaux de musique à écouter le jour de l’accouchement ;
  • recevoir une peinture (non-toxique) sur le ventre : grand classique du Blessingway, qui se pratique avec des peintures hypoallergéniques à base d’eau ou avec du henné ; si la future maman souhaite un dessin précis, on peut éventuellement faire appel à une professionnelle (certaines doulas excellent dans ce type de dessins, dont tu trouveras par exemple de beaux exemples dans l’album de Bellypainting de Aly Douli Doula Mamma) ;
  • recevoir un bain de pieds aux fleurs, ou bien une manucure / pédicure ou un masque d’argile ; se faire coiffer, tresser les cheveux avec des fleurs ; se faire maquiller ou poser du verni à ongle, etc. ;
  • recevoir un collier fabriqué par toutes les participantes à porter le jour de l’accouchement ou pendant la fin de la grossesse (les perles peuvent être accompagnées d’un petit mot ou représenter chacune un vœu pour l’enfant à venir) ;
  • recevoir une couronne de fleurs tressées ;
  • recevoir un massage ou des effleurements ;
  • organiser une ronde (dansée ou non) autour de la future maman et adresser chacune un vœu au bébé à venir ;
  • créer ensemble un objet symbolique qui servira pour l’autel de naissance ou la chambre du futur bébé (peindre un meuble, réaliser un tableau, confectionner un mobile ou un arbre à poèmes, etc.);
  • créer un mandala avec des fleurs ou des pierres semi-précieuses ;
  • partager des récits réels ou imaginaires autour de l’accouchement, de la féminité, de la grossesse, de la maternité, etc. ;
  • partager une séance de méditation ;
  • organiser une séance photos ;
  • partager un repas…

Ces idées sont déclinables à l’infini et à adapter selon les croyances de la future maman et les « disponibilités spirituelles » des participantes. Enfin, tout le groupe n’est pas nécessairement obligé de participer à chaque activité, en fonction de ses compétences personnelles, de ses aptitudes physiques, de son rapport au corps / à la nudité, etc. Comme il s’agit d’une pratique qui n’est pas encore très courante par chez-nous, il est bon que l’organisatrice explique aux participantes à quoi s’attendre et de quelles manières elles peuvent contribuer à l’atmosphère particulière de cette journée.

blessingway-01Source images : Moontide Blessings (clique pour découvrir davantage d’images inspirantes sur ce compte IG)

Si tu es enceinte, je te souhaite de tout cœur de puiser dans ce type de cérémonie prénatale l’énergie et la tendresse qui te nourriront dans les jours qui viennent ! Si tu as déjà vécu ou prévois de vivre un Blessingway (ou toute autre type de fête célébrant le temps de la grossesse et de l’accouchement), ton expérience, tes bonnes idées, tes suggestions, etc. sont les bienvenues en commentaire de cet article.

 

 

 

 

 

D'autres raisons de se gausser :

Oui, mon petit garçon joue à la poupée
"Pour une enfance joyeuse" : le b.a.-ba de la parentalité bienveillante
L'histoire du lit au sol qui s'est transformé en lit cabane
Les arts plastiques selon l'approche Reggio, ou l'art de ne pas faire du "bricolage"
Mobilier "montessori" inspirant à la micro-crèche Éveil Pur
Le calendrier de l'Avent des lectrices de Minuscule infini : zéro plastique, un peu de sucre, beauco...

5 Comments on La magie du « Blessingway » : organiser et vivre une cérémonie prénatale

  1. Que ça a l’air chouette ! Ca doit être effectivement très enrichissant comme expérience.
    Je trouve ça super que la grossesse soit l’occasion de vivre un moment privilégié avec ses amies et où chacune d’elle puisse offrir quelque chose de personnel. J’organiserai ça un jour, c’est certain ! Je te souhaite d’ailleurs beaucoup de bonheur et de sérénité pour cette période à venir, riche en émotions si contrastées. (J’ai été peu présente sur le blog mais je n’ai pas manqué de te suivre ! Et même si certains articles me parlent plus que d’autres, j’admire l’énergie et le souci du détail qui se dégagent de chacun d’entre eux ! Bon repos bien mérité 😉

  2. Qu’il a du être bon pour toi de t entourer d attention et de chaleur humaine et de te sentir reine avec ce petit être au creux de toi… t abandonner entre les mains de tes précieuses amies !

    Les dessins sur ton ventre sont trop jolis ! qu’il a du être dur pour toi de « nettoyer » ce joli bidon coloré !

    Bonne fin de grossesse Alys, profites bien !

    • Merci beaucoup Mary ! J’ai pris beaucoup de photos, mais il est vrai que j’aurais bien gardé ces jolies peintures un peu plus longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *