Surmenage. La rentrée de Django, l’arrivée de l’automne, les absences répétées de mon homme, la reprise du travail et, de facto, la séparation avec ma fille, ma galère quotidienne pour tirer mon lait et les longs trajets jusqu’à mon lieu de travail… ont eu raison de la belle énergie que j’avais accumulée durant l’été. Fin août, j’avais l’impression de rayonner, aujourd’hui, je ne suis plus que l’ombre de moi-même. Et pourtant, j’ai de l’aide : mes parents, mes beaux-parents, ma sœur, mes amies si chères à mon cœur, mes collègues et notre précieuse Malika qui vient deux fois par mois pour abattre un peu de ménage ; je ne manque pas de personnes ressource (et si vous me lisez, je vous embrasse de tout cœur). Je l’écris parce que peut-être que certaines qui me liront se sentiront moins seules. Je ne suis que compassion pour toutes les mamans en galère et mon admiration infinie va à toutes les autres ! Je cherche le bouton PAUSE !

monpremierlivredemeditation01

Quatre ouvrages et des places pour le salon de l’Éducation à gagner !

C’est dans ce contexte qu’arrive un superbe partenariat qui tombe à pic : à l’occasion du Salon de l’Éducation qui aura lieu à Charleroi du 12 au 16 octobre prochain, les Éditions Dominique et compagnie offrent aux lecteurs de Minuscule Infini 4 ouvrages de la collection « Zen » : deux exemplaires de Mon premier livre de Yoga et deux exemplaires de Mon premier livre de méditation (+ cd), ainsi que des places pour le Salon (voir la fin de l’article).

 

mon-premier-livre-de-yogamon-premier-livre-de-tai-chi mon-premier-livre-de-meditation-cd mon-premier-livre-de-massage

Yoga, méditation, massage et taï chi pour les petits

POUR QUI ? Dans une société ultra-médiatisée et hyper-connectée, dans laquelle nous sommes constamment assaillis d’informations (visuelles, surtout, mais aussi auditives), il me paraît essentiel d’apprendre dès l’enfance des techniques pour se préserver de ce flux de sollicitations. Nos enfants sont le fruit de leur époque ; leurs comportements reflètent le rythme effréné auquel nous tentons bien souvent de soumettre nos existences, lequel va de pair avec la rapidité avec laquelle nous devons traiter la multitude de stimuli qui nous parviennent. Sans vouloir procéder à des raccourcis peu nuancés (j’espère toujours que ma sœur neuro-psychologue, qui se spécialise dans le travail avec les enfants, écrive ici un article à ce sujet), en témoignent les divers troubles de l’attention et les attitudes tantôt apathiques tantôt survoltées de nos tout-petits. Ces livres s’adressent aux (grands-)parents et aux professionnels de l’enfance qui souhaitent proposer un autre rythme aux enfants qu’ils côtoient.

POURQUOI ? Dans notre monde, se concentrer tient lieu au pire de la prouesse, au mieux du loisir, d’où l’efflorescence de toute une série d’activités qui nous invitent à nous recentrer sur nous-mêmes, à nous connecter à nos sensations, à ralentir le rythme pour être plus « pleinement conscient » de ce que nous vivons. Yoga, méditation, massage et taï chi peuvent faire partir de celles-là.

COMMENT ? Pas question, bien sûr, d’exercer le tout-petit à la justesse d’une posture ou d’avoir pour objectif de le plonger dans un état méditatif profond : les livres de la collection « Zen », avec leurs petits formats et leurs jolies illustrations, invitent plutôt à trouver en famille ou en groupe une temporalité autre, déconnectée de la course effrénée du quotidien, à travers laquelle l’enfant peut investir son corps (dont notre mode de vie contemporain a plutôt tendance à le couper alors qu’il constitue, selon Rudolf Steiner, son principal vecteur d’apprentissage de 0 à 7 ans) et développer des facultés cognitives différentes de celles qu’il a l’habitude de solliciter. Accorder de l’attention à la manière dont on respire, laisser le temps à l’esprit d’imaginer, faire l’expérience de se projeter au-dedans de soi à la recherche d’une certaine quiétude…, voilà ce que proposent les deux livres que je vous propose de gagner aujourd’hui.

Nous avions déjà Mon premier livre de yoga à la maison : il nous a bien aidé à détendre l’atmosphère au moment du coucher, avant le temps des histoires, vers les deux ans de Django. Très égoïstement, je me dis qu’il est grand temps de nous y remettre : partager ce moment avec mon fils me faisait un bien fou (les postures sont l’occasion pour l’enfant comme pour l’adulte de se mouvoir d’une manière dont ils n’ont pas l’habitude et suscitent généralement quelques fous rires, deux choses dont j’ai bien besoin en ce moment).

monpremierlivredeyoga02 monpremierlivredeyoga01

J’ai choisi le second ouvrage, Mon premier livre de méditation, par intérêt personnel : je suis très réceptive aux techniques de projection mentales que je trouve très utiles dans la vie de tous les jours (j’ai notamment préparé mon dernier accouchement via auto-hypnose) et auxquelles j’aimerais beaucoup initié mon fils, et j’ai été séduite par la répartition des exercices au fil des saisons qui correspond à l’intérêt de mon fils – comme de la plupart des enfants de son âge – pour le temps qui passe et l’environnement qui se transforme. Je pense toutefois qu’il nous faudra attendre encore un peu pour nous lancer pleinement dans les exercices et que ce titre est plus adapté à des enfants de quatre ou de cinq ans.

monpremierlivredemeditation04

monpremierlivredemeditation02 monpremierlivredemeditation03

[concours] Un ouvrage de la collection « Zen » ou des places pour le Salon de l’Éducation

Pour participer, rendez-vous sur la page Facebook de Minuscule Infini : partage et commente la publication du concours et suis la page des Éditions Dominique et compagnie. EDIT : le concours s’adresse à la Belgique, la France et la Suisse ; il prendra fin mardi 11 octobre à minuit. Les quatre gagnants seront annoncés sur le Facebook de Minuscule infini.

Les Éditions Dominique et compagnie offrent également 3 x 2 places à ceux qui souhaitent se rendre au Salon de l’Éducation de Charleroi. Pour les remporter, merci de m’écrire un courriel à minusculeinfini@gmail.com ; je transmettrai les coordonnées des premières personnes intéressées aux organisateurs.

Dominique Dumont, porte-parole de la collection et auteure notamment de Mon premier livre de méditation, sera présente au Salon EDUC où elle proposera des ateliers (mercredi 12/10 à 11h45, jeudi 13/10 à 10h15, vendredi 14/10 à 09h30 et samedi 15/10 à 16h15). J’espère en tout cas que ce concours, qui me réjouit beaucoup te plaira. Qui sait ? Peut-être aurons-nous la chance de nous croiser au salon de l’Éducation ?

Encore un peu de lecture ?

Je te laisse avec deux articles de la toujours si inspirante Elisa de Où es-tu Coquelipop ?, qui donnent une idée de ce à quoi peuvent ressembler une séance de yoga et une séance de médiation avec de jeunes enfants :

Je te souhaite beaucoup de plaisir dans ta propre pratique. N’hésite pas à témoigner de ta propre expérience !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

D'autres raisons de se gausser :

Je veux des vêtements en laine pour mon bébé !
Le temps des emboîtements
La maison aux serrures
Un bac sensoriel pour rêver de mer et de soleil
Été ou hiver, mon petit garçon court en FUB
La malle aux pépites #7

13 Comments on Soudain, arrêter le temps : yoga, méditation, massage et taï chi pour les petits [concours]

  1. Merci pour ces belles découvertes. 🙂
    Je n’ai pas Facebook donc je tacherai à l’occasion de jeter un oeil sur ces livres en librairie!

    Bon courage pour le reste, je n’imagine pas ce que doit être le quotidien avec 2 enfants et en travaillant tous les 2… (même si c’est le lot de beaucoup, je reste admirative!) Donc je vous envoie plein d’énergie et de courage!

    • Merci beaucoup Anne, sincèrement. Je pense toutefois qu’il peut en aller de même pour les mamans au foyer. Je pense fort à elles également.

  2. Ahah!
    Je ne me sens pas encore complètement en galère, mais je fais beaucoup d’impasses … ton admiration se transformerait vite en compassion devant l’état des carreaux chez nous 😉

    Et puis je n’ai pas FB, alors aussi je fais l’impasse sur le concours…
    Finalement je pourrais me proclamer en plein lâcher prise. 🙂

    Courage, bientôt le week-end. Et… « Une chose après l’autre, et le reste attendra demain »

    • Merci Audrey. Pour FB, oui, c’est dommage… mais évidemment pour les marques qui proposent les concours, c’est toujours le jeu de la visibilité, ce qui se comprend parfaitement selon moi. Donc les réseaux sociaux. A très vite <3

  3. Oh non, tu n’es pas seule Alys! Je vis à peu près la même chose que toi, sauf que mes parents sont loin, et que mon homme vient de nous quitter, mes enfants de 1 et 3 ans et moi. Je puise dans l’amour de mes deux loulous la force et le courage de me débrouiller seule avec eux, et je me bats comme je peux. Alors beaucoup de courage à toutes les mamans qui en ont besoin!

    • Bonsoir Caly, je te lis et j’en ai la gorge serrée. J’espère de tout cœur que tu as des personnes ressources autour de toi pour te décharger ou que tu peux prendre du temps pour vous trois. Surtout, quoi qu’il en soit, lutte contre la culpabilité qui semble être le lot de toutes les mères et fais les choses à ta mesure. De toute façon, nous faisons du mieux que nous pouvons, n’est-ce pas ? Et pour nos enfants, ce mieux suffit amplement. Je t’envoie plein de tendresse. N’hésite pas à m’écrire si jamais tu as besoin d’un défouloir ou si tu sens que quelques mots pourraient t’aider à aller mieux. Je vous embrasse, toi et tes enfants.

      • Merci Alys, tes mots font du bien. Nous prenons doucement notre rythme à 3, mais le temps qualitatif que j’ai pour mes enfants est proche du 0 pendant la semaine, et c’est très dur de ne pas culpabiliser.
        Nous devons aussi trouver une nouvelle maison. Ce que je perçois , malgré les difficultés logistiques, comme un beau nouveau départ ! Bref, nous sommes fortes nous les mamans, alors tout se passera bien!
        Bonne continuation, j’essaie de continuer à lire tes articles et vais d’ailleurs m’inspirer de tes conseils en matière de jeux pour st nicolad et noel qui approchent !
        Très bon we!

    • Merci Géraldine. Je pense beaucoup à toi, qui me sembles savoir faire les choix de vie qui te correspondent et te permettent de te préserver et d’être heureuse.

  4. Bonjour Alys,
    tiens… j’ai l’impression de me lire et curieusement, je peine moi aussi à trouver le bouton pause. Merci pour cette belle découverte, je ne connaissais pas ces ouvrages et je vais tâcher de les trouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *