_ « Une année, c’est un cycle qui se termine. Alors, presque partout sur la planète, le soir qui précède l’année nouvelle, les gens font la fête et se souhaitent le meilleur pour l’année à venir. »
_ « Mais, c’est quoi qui se termine ? C’est déjà la fin de l’hiver ? »
_ « Non, non, l’hiver vient de commencer. Une année, c’est 365 jours (et même 366 en 2016). »
_ « Mais ça fait combien de dodos, ça ? »
_ « Ben 365. Enfin 366. Beaucoup de dodos quoi… Non, non, attends, je sais, voilà : une année, c’est quand la Terre a fait une fois le tour du soleil ! »
_ « Mais après, elle fait quoi, la Terre ? »
_ « Et bien elle recommence. »
_ « Ah d’accord. Et en même temps, elle tourne sur elle-même pour faire le jour et la nuit. »
_ « Oui, voilà, c’est ça. »
_ « Mais moi je la sens pas bouger, la Terre. »
_ « Ben non, c’est normal, c’est parce qu’on est beaucoup trop petits. »
_ « Mmmmh. Et aujourd’hui, c’est demain ? »

couverturefb

Le temps de rien, si ce n’est de te souhaiter le plus doux

En 2017, c’est décidé : je me procure une mappemonde (parce que les pommes et les mandarines pour faire le système solaire, ça va bien cinq minutes) et j’aménage un coin avec des outils pour appréhender le temps.

En 2017, je suis surtout censée terminer un job, m’en trouver un nouveau, suivre des formations pour m’assurer un futur professionnel fantastiquement épanouissant, apprendre à June qu’on ne jette pas des cubes en bois sur les gens pour tester le principe de gravité (j’ai l’impression que ce sera mon défi de l’été), trouver des réponses intelligentes aux mille « pourquoi » quotidiens de Django, me marier (si, si, pour de vrai : j’ai reçu une demande chuchotée une nuit de l’été dernier – pour ne pas réveiller June qui dormait à nos côtés – et une fort jolie bague), lire énormément, écrire plein d’articles pour le blog, vendre ma voiture pour m’acheter un triporteur, fêter mes trente ans, terminer un nombre étourdissant de travaux dans l’appartement, m’impliquer dans les projets de l’école, faire pousser le plus beau des potagers sur notre terrasse, trouver du temps pour mes proches et surtout pour mon couple…

Mmmmmmh. Bien sûr, bien sûr.

Longtemps, mes messages de meilleurs vœux étaient plein de paillettes virtuelles ; ils souhaitaient à mes proches profusion d’aventures exaltantes, et tout autant de surprises et d’heureux imprévus ; ils enjoignaient aux projets les plus fous, aux voyages les plus beaux, aux expériences les plus folles.

En 2016, j’ai achevé ma thèse. J’ai donné naissance à ma fille à la maison. Faute de temps, j’ai sans doute moins vu mes amis mais avec eux j’ai tout autant ri, et les premières rides qui apparaissent au coin de nos yeux quand nous échangeons des sourires complices en témoignent. J’ai appris le nom de nouvelles plantes. J’ai trouvé une école pour Django. J’ai été durablement chamboulée par les événements qui secouent notre monde. Je n’ai pas assez dormi. J’ai fait l’expérience de mes limites. J’ai beaucoup réfléchi à ma condition de femme. J’ai aimé, plus que jamais me semble-t-il auparavant, ceux qui m’entourent (et moi-même) pour ce qu’ils sont. J’ai eu l’intense satisfaction d’avoir le sentiment d’être une famille.

Alors, pour 2017, je souhaite à chacun de la douceur et de la tendresse, et quelques victoires sur les combats qui en valent à nos yeux la peine. Je sais que, cette année encore, nous aurons droit à notre quota d’aventures, mais j’espère que nous aurons le temps de vivre chacune d’entre elles avant d’être inexorablement entraînés vers la suivante.

Cher lecteur,

je te remercie d’être là, de faire vivre ce blog de tes nombreux commentaires et de tes partages. Merci pour ce que tu me confies, pour les témoignages que tu laisses, pour les bons plans que tu m’envoies, pour les nombreuses choses que tu me fais découvrir. Merci de me lire, de te reconnaître parfois dans ce que j’écris, de me faire savoir qu’il existe beaucoup de parents qui partagent mes interrogations et qui s’enthousiasment pour les mêmes choses que moi. Merci de me poser des questions qui m’obligent à préciser ma pensée ou à me remettre en question. Merci pour tes suggestions à écrire de nouveaux articles. Merci de me donner des nouvelles de tes enfants, de me raconter des anecdotes amusantes, de m’envoyer des photos. Merci de coudre de si jolies choses pour tes enfants et de les offrir autour de toi, merci de mettre ton papa au boulot pour lui donner la satisfaction de créer le plus beau des cadeaux pour ses petits enfants. Merci de compléter mes articles par tes plans, tes créations, tes bonnes idées, tes meilleures adresses. Merci de prendre le temps de répondre aux questions qui sont posées en commentaire de ce blog, pour compléter une de mes réponses ou tout simplement parce que je n’ai pas (encore) pris le temps de répondre. Merci pour ta confiance, surtout, qui te faire revenir ici où le hasard d’un clic t’a un jour mené.

Chaque année, il y a aussi des lectrices avec lesquelles des liens plus particuliers – réels ou virtuels – se sont créés ; ces relations vont et viennent au rythme de la vie, certaines durent quelques semaines, d’autres de nombreux mois : Géraldine, Virginie, Audrey, Pauline, Amélie, Véro, Emmanuelle, Karine, Julie (et j’en oublie, ce soir, forcément, pardon), j’espère pouvoir échanger encore longtemps avec vous. Parmi les autres rencontres coup de cœur rendues possibles par l’intermédiaire de ce blog en 2016, il y a encore Xavier de Ker Editions, Géraldine de Bonjour Maurice et bien sûr Marion et Éric de Landmade. Et puis évidemment, il y a ma comparse qui ne s’arrête de travailler que pour s’extasier avec moi sur de merveilleux petits vêtements en laine ou les superbes dessins de sa fille : Birgit, de Fool de wool.

Et enfin, j’ai une pensée un peu émue pour toutes les mamans qui m’ont écrit avoir accouché en 2016 (et certaines le même jour que celui de la naissance de ma fille) : j’espère que mes mots vous trouveront heureuses, fières de vos incroyables capacités de jeune maman, disposées à chérir les plus doux instants et à vous préserver des plus difficiles, et bien entourées pour avoir l’occasion de profiter un maximum de ce temps qui passe si vite.

printemps été

automne hiver

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

D'autres raisons de se gausser :

"MI" développe sa toile sociale
Cette semaine, j'ai découvert... (2)
Cette semaine, j'ai découvert... (5)
S.O.S. blogueuse en détresse
Yipie ! Il paraît qu'on relance l'industrie de la laine française à nous seuls
Aujourd'hui n'est pas la journée de la femme

22 Comments on Un petit tour de plus autour du soleil

  1. Oh je suis toute émue aussi ! Quel bel article. Une excellente année à toi aussi. Pour ma part, je l’espère plus cool et avec moins de stress. Alors,c’est décidé, je me mets à la méditation et je me remets au sport ! Bise

  2. Comme j’aime ta façon de penser!

    Moi je ne suis pas très douée pour écrire, mais je te souhaite à toi aussi une belle année 2017, et que tes souhaits, petits et grands, se réalisent.

    Merci pour tes billets qui aident à la réflexion et qui me font découvrir de si belles choses (la laine, la chaise-cube Montessori (je dois absolument t’envoyer les photos de la miennes!!), les bons plans bruxellois que je gardent précieusement sous le coude, et j’en oublie).

    De mon côté, depuis que je suis devenue maman, c’est exactement comme ce que tu décris dans ce billet : les priorités sont complètement revues et je ne souhaite que des choses simples mais précieuses, comme une famille en bonne santé, l’énergie pour accompagner ma fille avec bienveillance (et mon mari aussi, je devrais faire plus attention à cela!) dans son épanouissement, un nouveau travail plus épanouissant pour moi (j’ai reçu mon contrat hier, youhou!), passer de bons moments avec la famille et les amis 🙂

    J’espère que tes billets accompagneront mon année comme ce fut le cas l’année passée depuis que j’ai découvert ton blog!

    Ah, et… felicitations pour le futur mariage!!!! Quelle douce et touchante demande 🙂

  3. Merci à toi pour tout et bonne année Alys,
    chaque article de ton blog me met du baume au coeur et un sourire aux lèvres.

    Merci de m’avoir donné l’amour de la laine; (quoique… mon compte en banque ne te remercie pas, et mon compagnon commence à saturer de me voir baver sur le site de Landmade pour notre futur matelas ou sur Fooldewhool sur les articles Superlove ou Disana).

    En 2016…
    j’ai accouché de ma Nim Rose (et puis les attentats ont frappé),
    j’ai eu des soucis financiers monstres (et ils sont en train de se résoudre)
    j’ai décidé de réduire ma production de déchets et d’essayer d’aller vers un monde avec de moins en moins de plastique (inox mon amour)
    j’ai trouvé ma maison (on vit en plein chantier, ça y est, mais c’est notre chantier !)
    j’ai commencé les cours d’Apiculture (bientôt on aura du miel « maison »)
    j’ai trouvé une super école pour mon fils (il démarre à la Fermette en Avril… on habitait à deux pas de l’école de ton fils, mais je voulais une école avec potager, poules, etc).

    En 2017…
    on vivra dans notre chantier dans la joie et la bonne humeur.

    Très bonne année à toi et aux tiens 🙂

    • Alors… je comprends parfaitement ce que tu dis à propos des travaux et du plaisir de créer son nid ! Ici, nous en voyons (très doucement) le bout. Beaucoup de succès à vous dans ces beaux projets. Quelle belle année 2016 tu viens de vivre !

  4. Merci à toi pour tous ces articles si inspirants, si bien écrits et pertinents! Je pense que de tous les blogs de ma liste, le tien est celui pour lequel je me réjouis le plus de découvrir de nouveaux articles.

    Tes réflexions ont souvent alimentés les miennes, tes partages de bons plans m’ont fait découvrir plein de super vêtements, jouets, meubles, accessoires, … (mon compte en banque ne te remercie pas par contre ;-)), et tes écrits sur Django et June sont toujours tellement pleins d’émotions, de sensibilité, de profondeur et d’amour que plus d’une fois, j’en ai eu la larme à l’oeil et le sourire aux lèvres. Un rayon de soleil sur l’écran de mon ordinateur!

    Pour 2017, je te souhaite avant tout des nuits paisibles (je les redécouvre depuis deux mois, quel bonheur!), de l’énergie à revendre, une nouvelle vie professionnelle épanouissante, plein de créativité et de projets, et surtout, plein de patience pour leur mise en oeuvre :-).

    Je nous souhaite à nous plein d’articles toujours aussi passionnants, tant que cela ne soit pas en contradiction avec mes souhaits précédents!

    Belle année 2017, en espérant qu’elle soit propice à de nouvelles rencontres! 🙂

    • Quel beau compliment, merci beaucoup. Je prends tes voeux à bras le corps ! Et je suis désolée pour ton compte en banque, ce n’est vraiment pas le but premier. Mais à force de recevoir tant de questions, je multiplie les articles « test ». D’ailleurs, déserte un peu pour le mois à venir, car j’en ai plusieurs en préparation… 😉

  5. Merci pour ces voeux et aussi parce que tes valeurs et visions sont contagieuses… Je suis de ces lectrices qui ont eu un second bébé en 2016, bien souvent en ce moment j’échoue ici au creux de la vague, comme on s’enfermerait aux toilettes (mais en plus classe bien sûr!! :-)) pour souffler un instant, et toujours cela me requinque!
    En 2017 il est fort probable que la tendance s’intensifie (risque imminent d’un papa à longue distance pendant quelque mois…), alors j’attrape tes voeux un à un et les range dans ma boîte de secours. Je te souhaite de tout coeur que tes projets pour cette nouvelle année se déroulent dans le bonheur le plus doux les jours pairs, dans une douceur heureuse les jours impairs.

  6. Très belle et douce année Alys (avec de bien beaux projets !) et un immense merci pour ces échanges et tout ce que tu partage avec nous. Je crois que la première fois que je suis arrivée ici c’était suite à une recherche autour de la tour d’apprentissage. Depuis, j’ai opté pour le lit au sol, puis un lit cabane, et un magnifique futon de laine. J’ai aussi opté pour une fabuleuse gigoteuse en merinos et suis devenue une addict de fooldewool, si seulement j’habitais plus près… Tu m’as fait découvrir un tas de choses mais surtout que je n’étais pas toute seule à me poser certaines questions et à nous offrir un bel espace pour échanger. A bientôt, en espérant que 2017, qui sait, nous permette de nous rencontrer en vrai avec nos petits lutins !

  7. Moi je découvre votre (ton… désolée j’ai du mal avec le tutoiement… un vieux reste d’une éducation très carrée..) blog… Et j’y trouve beaucoup qui me rejoint… Je continuerai certainement à le visiter régulièrement…
    Je vous souhaite une belle et douce année…

    • Pas de souci, j’aime beaucoup le vouvoiement aussi. Mais je le réserve à d’autres domaines de la vie. Ici, j’avais envie d’une proximité qui, à défaut d’être dans la vraie vie, n’en est souvent pas moins sincère. Mais quand on me vouvoie, je réponds volontiers de même. Belle année également et merci !

  8. Bonjour,
    Je suis arrivée ici pour les habits à coudre ; je suis restée pour Montessori, l’allaitement, l’écologie ; j’y ai découvert le lit au sol et j’ai investi pour mon fils et je me suis finalement reconnue dans votre expérience d’accouchement à domicile…
    Bref continuez ce partage et j’essaierai de commenter plus souvent pour vous remercier de tout ce que vous m’apportez 🙂

  9. En 2016, j’ai donné naissance à Colombine (un peu avant June et de façon tout à fait incroyable du début de la grossesse à son arrivée sur terre par terre), j’ai acheté un biporteur avec lequel je sillonne la ville derrière elle et Philémon, j’ai offert une terre qui s’allume pour montrer à ce dernier comment elle tourne et ouy est le bateau de son tonton (à un peu plus de trois il sait donc situer Madagascar sur un globe), je réponds à plein de question sur les bébés dans les ventres, les mémés dans les boîtes au cimetière (et oui, aussi), les « quand je serait grand dans longtemps, toi tu seras petite ? », j’ai vu une petit fille rire aux blagues de son frère, se mettre debout et vouloir marcher, je suis devenue représentante de parents d’élèves…

    Bref, j’ai pris le temps avec mes petits et leur papa et je les ai photographiés souvent, tout le temps pour essayer de le retenir ce fichu temps qui passe !

    En 2017, j’espère continuer malgré le travail qui va me voler un peu de mon temps (j’ai renoncer au travail passionnant pour avoir la version sécurisante), je veux faire luxurier (si ça existe pas je l’invente) le jardin, bricoler la maison, organiser une vraie fête de l’école avec mes nouvelles copines et les super maitresses, voyager chanter, danser, rire tous les quatre.

    Et je vous en souhaite autant pour vous et toute votre famille puisque nous nous retrouvons de loin dans tout ça.

    J’aime vous lire, vous suivre, vous imaginer pour les choses que nous partageons et nos différences que vous respectez.

    Joyeux, tendre et doux 2017/!
    Clotilde

    • Quel beau commentaire, merci beaucoup de l’avoir laissé. Je suis toutefois très curieuse de connaître l’histoire de l’arrivée de Colombine au si joli prénom ! Aucune obligation, bien entendu. Tendrement,

  10. Magnifique article ! J’espère que vous vous remettez doucement… Ici, on cocoone aussi gentiment (et rondement pour moi !). Je vous souhaite de belles aventures à vous 4 en espérant pouvoir se rencontrer loin des microbes ! 😉

  11. Comme à chaque fois, tu sais choisir les mots justes qui expriment tes sentiments et tes ressentis, et à chaque fois, tu arrives à toucher notre cœur ! Je te souhaite de réaliser tous les projets que tu as prévus pour 2017 et je serai présente pour fêter tes réussites ( il y en aura de nombreuses) et pour te soutenir dans tes démarches ! Plein d’amour à vous quatre .

  12. Bonjour,
    Premier commentaire pour moi sur ton blog que je visite pourtant très, très souvent…
    Cette article m’a donné envie de te dire que,
    lors d’un cercle de femmes auquel je participe on avait envie de parler de femmes qui nous inspire, qui sont nos modèles, à qui on aurait envie de ressembler, ces figures de femmes qui nous font nous sentir encore mieux dans nos cœurs de femmes… bien sûr j’ai pensé à ma man et à d’autres femmes que j’ai lu ou rencontrés et qui m’ont apporté tant de choses! mais cette fois ci, je pense que je parlerais de toi… alors merci pour ça!

  13. Ton article me met les larmes aux yeux… j’espère que 2017 nous donnera l’occasion d’échanger encore et encore… et je n’oublie pas que j’ai en commande un article sur les outils autour du temps! Affectueusement

  14. C’est la plus jolie lettre de vœux que j’ai lue!!!
    Chacun a son petit mot d’amour, d’amitié, de réconfort, d’encouragement… et ça fait du bien.
    Alors merci! Et à mon tour, je te remercie pour toutes ces pages que tu nous proposes, ces conseils, ces jolies photos…
    Que 2017 soit joyeuse et pétillante, avec des rêves, des projets, des moments forts, des moments doux à n’en plus finir pour toi et les gens que tu aimes.,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *