Je l’ai déjà dit plusieurs fois, et les nombreux retours enthousiastes reçus de la part de lectrices le confirment* : la gigoteuse parfaite s’appelle Superlove. En laine (les modèles unis) ou en laine et coton Pima (les modèles avec imprimés), elle est douce, belle, légère et thermorégulatrice. C’est la première pièce que Birgit de Fool de wool m’a fait découvrir, et c’est toujours ma préférée. Notre première gigoteuse, reçue il y a déjà deux ans, a tenu au chaud Django jusqu’au passage à la couette, est partie quelques mois en prêt chez une amie, est revenue à la maison peu après la naissance de June, et elle n’a pas pris une ride (contrairement à moi).

L’année dernière, Superlove a élargi sa gamme en proposant une version « toddler », pour les enfants de 2 à 5 ans et +. Je n’avais pas l’intention de la tester, mais c’était sans compter sur le fait que lorsque Django a vu June hériter de « sa » gigoteuse, il a absolument tenu à se la réapproprier. Et voilà mon grand bonhomme de trois ans saucissonné dans la version « bébé » qu’il refusait bien entendu de laisser ouverte en bas – l’idée étant de faire comme la petite sœur -, incapable de marcher autrement qu’en exécutant de petits sauts semblables à ceux d’une course « de sac à patates ». Mmmmh… une régression qui n’était pas pour me plaire. J’ai hésité un moment sur l’attitude à adopter, car si j’étais consciente que son comportement était une manière d’exprimer son désarroi face à l’arrivée toute récente de cette petite sœur pour laquelle tout le monde avait tant d’attention, il demeurait pour moi inadmissible d’user de la sorte un vêtement qui lui faisait de surcroit perdre autant de mobilité. Lui ayant exposé mon problème, Django l’a solutionné à sa façon : il lui fallait la même gigoteuse, mais en plus grand. Bien qu’il s’agissait pour moi d’un achat inutile, puisque mon fils était tout à fait à l’aise avec sa couette (qu’il avait lui-même préféré à sa petite gigoteuse quelques mois plus tôt), j’ai voulu saluer ses efforts pour se montrer conciliant et « faire fratrie » (besoin toujours aussi vital pour lui aujourd’hui). J’avoue que je n’étais pas mécontente de saisir l’opportunité de tester la version « bambin » de la gigoteuse. Quelques mois plus tard, voici mon comparatif.

superlove-02

Version « bébé » versus version « toddler » (ou « bambin »)

Zou, je ne ménage pas mes efforts et je te dresse un petit tableau comparatif :

gigoteuse-superlove-bebe-bambin-comparatif

Je me livre à l’exercice parce que plusieurs mamans nous écrivent, à Birgit ou à moi-même, pour nous demander quel modèle est le plus approprié à leur enfant de 1 an / 1 an et demi qui marche déjà. Bien entendu, je comprends tout à fait qu’on souhaite faire l’économie d’un double achat, mais j’aurais plutôt tendance à conclure que c’est la version « bambin » qui est un luxe et la version « bébé » un investissement qui se révèlera avantageux dans le temps. Le vrai problème pour moi se situe du point de vue de l’autonomie : un enfant de 18 mois ou 24 mois n’est pas capable d’enlever et de remettre seul la version « bambin », ou en tout cas il ne peut pas le faire assez rapidement à une période où la progressive acquisition de la continence exige précisément cette rapidité. Évidemment, le problème n’est pas du tout insurmontable : un adulte pourra tout à fait l’y aider et l’y initier, et on est très loin de la position « étoile de mer » des gigoteuses classiques rembourrées de polyester. Mais puisqu’un de mes critères quand je choisis la garde-robe des enfants est précisément d’encourager leur autonomie, je me dois de souligner ce point. S’il ne fallait choisir qu’une seule de ces gigoteuses, j’opterais donc pour la version « bébé » qui, laissée ouverte dans le bas, possède une durée de vie bien supérieure à deux ans et laisse l’enfant tout à fait libre de ses mouvements (notamment pour se rendre aux toilettes, où il n’aura qu’à soulever la gigoteuse pour s’asseoir). Il va de soi que c’est un choix très personnel, et que si ton enfant est déjà continent ou que tu cherches un modèle de gigoteuse qui t’assure que ton enfant de 2, 3, 4 ou 5 ans ne se découvre pas la nuit, tu trouveras ton bonheur avec la version « bambin ».

superlove-01 superlove-03

Moins, mais mieux

J’en profite pour réagir à une autre remarque récurrente : le prix. Incontestablement, les marques dont j’assure la promotion sur ce blog ont un prix élevé. Pour m’être penchée sur la « répartition » de celui-ci (qui gagne quoi ?), je puis toutefois t’assurer que celui-ci est calculé au plus juste et que rares doivent être les cas où un intervenant – du design à la revente, en passant par la fabrication – s’en met plein les fouilles. Je suis convaincue que ce n’est jamais de gaité de cœur qu’une marque ou une boutique annonce une hausse des prix ; celle-ci répercute généralement l’augmentation du coût des matières premières ou des hausses salariales. On est loin de la mode du « prêt à jeter » promue par les grandes enseignes commerciales. « Moins, mais mieux » : pour une seule gigoteuse en laine (ou deux, idéalement, pour le lavage, mais à la maison chaque enfant n’en a qu’une) qui durera de la naissance jusqu’à 2-3 ans, il faudrait l’équivalent de 4 à 6 gigoteuses rembourrées en polyester (adaptées aux différentes saisons et aux différentes tailles). À moins de la confectionner soi-même ou d’opter pour du seconde main (deux solutions qui je privilégie toujours également sur ce blog), le calcul est donc rapidement fait.

Et en disant cela, crois bien que je reste au fait de ma condition de privilégiée qui peut acheter de beaux trucs à ses enfants et que j’ai bien conscience qu’une énorme partie des gens ne peut pas s’offrir ce luxe. Que ceux qui le peuvent toutefois, moyennant parfois quelques aménagements dans les priorités du budget familial comme chez nous, sachent qu’il en va de ces produits comme de la nourriture : l’industrialisation et la mondialisation nous ont fait oublier le coût véritable d’un produit (en délocalisant et en produisant en masse), mais en consommant plus JUSTE (plus local, plus éthique, plus durable), nous contribuons à forger une économie plus respectueuse des individus et de la planète, et ce faisant, nous changeons le monde. Oh oui, cela peut faire sourire… mais c’est pourtant le cas. Et c’est aux personnes qui ont les moyens – notamment financiers – de le faire que revient cette tâche, car les autres ne peuvent tout simplement pas.

superlove-04

* Petit bémol parmi toutes ces réactions très positives, deux lectrices m’ont écrit qu’elles estiment la gigoteuse Superlove trop fine pour garder au chaud leurs enfants au cœur de l’hiver. Chez nous, les chambres sont chauffées entre 16 et 18° la nuit et nous ne rencontrons pas ce problème [EDIT : mais je précise que mes deux enfants portent des pyjamas tout fins en laine également, Superlove pour Django et Nui pour June sur les photos ci-dessus ; et n’oublions pas qu’il est tout à fait normal que les extrémités – mains et pieds – soient froides, la température de l’enfant se « mesure » dans le cou… ou aux pleurs]. Comme je l’écrivais il y a deux ans dans cet article sur les gigoteuses en laine, je crois que cela dépend de la sensibilité de chaque individu et que certains enfants peuvent éprouver de grandes difficultés à maintenir leur température corporelle. Je tenais donc à relayer cette information plus visiblement qu’en commentaire des deux articles où elle figure pour l’instant.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

D'autres raisons de se gausser :

La maison aux serrures
"Pour une enfance joyeuse" : le b.a.-ba de la parentalité bienveillante
Pâte à modeler, pâte à sel, sable de lune... : l'intérêt des activités de modelage
Et toi, tu signes avec ton bébé ?
Lire Montessori, ou la promesse d'un séisme
Au lit !

26 Comments on La gigoteuse Superlove : version bébé ou version bambin ?

  1. Bonsoir,
    Peut-on utiliser la gigoteuse quand on fait du bedsharing? On espère ne pas le faire trop longtemps, et que l’on évolue vers un co-dodo plus régulier, mais en attendant je cherche des moyens de le faire de la manière la plus sûre – en limitant donc trop de draps et trop de chaleur (y compris celle émise par nos corps)
    Par ces fortes chaleurs, la gigoteuse peut aider à tenir plus frais ?
    (Désolée pour les fautes, mais le français n’est pas ma langue maternelle)

    • Bonsoir Lucia (quel joli prénom), je pense qu’une gigoteuse souple est un bon moyen de couvrir bébé pour le cododo. Quand ma fille dormait contre moi après sa naissance, je la plaçais avec cette gigoteuse tout en haut du lit, je dormais sans oreiller et je plaçais ma tête à hauteur de ses jambes pour éviter qu’elle ne se retrouve sous nos draps. La laine aidera l’enfant à réguler sa température ou la vôtre jusqu’à 26-27°, ensuite, je pense qu’il vaut mieux ne plus le couvrir du tout, ou éventuellement placer sous lui un lange en mousseline pour absorber un peu la transpiration de la nuit. Profitez bien ! (et je ne vois pas de faute)

  2. Bonjour ! Merci pour ce super comparatif !
    Pour un « grand » bébé de bientôt 18 mois (90cm et 14kg), qui marche et qui aime se lever de son lit au sol, tu conseilles laquelle alors ?
    Quelles sont les dimensions (surtout la longueur) ? J’ai envie de prendre la version « bébé », mais si elle ne fait que 2-3 mois, je grincerai un peu (beaucoup !) des dents… Merci d’avance ! J’adore ton blog ! Faudra que je t’envoie les photos de notre tour d’apprentissage 😉

    • Diantre, mais c’est vrai qu’il est grand ce petit bonhomme de 18 mois ! Et bien, moi je prendrais la petite que je laisserais ouverte en bas (de tout façon, à partir du moment où l’enfant marche bien, il faut la laisser ouverte dans le bas, je crois, sinon c’est trop frustrant pour lui) ; c’est un des grands avantages de la Superlove par rapport à d’autres gigoteuses qui lui ressemblent (comme la Bambino merino si je ne me trompe pas), c’est que sa tirette s’ouvre du bas vers le haut, et non l’inverse. Mais si tu veux une gigoteuse fermée ou ajustée, alors il faut prendre la version toddler et prendre son mal en patience pour la période d’apprentissage de la continence.

  3. Merci pour ce comparatif comme toujours très éclairant! Je n’ai pas craqué sur le modèle bambin car Bibounette a très tôt souhaité aller sur le pot de temps en temps et comme toi, j’ai privilégié l’autonomie. Elle a donc d’abord gardé la version bébé ouverte mais elle n’aimait pas que ça traîne. Nous sommes donc passés à la chemise de nuit en laine d’abord sans manches cousue par mes soins mais elle restait un peu encombrante pour Bibounette qui décidément aime être libre de ses mouvements. Donc désormais c’est une petite chemise de nuit en laine Engel ou LFOH et une couette (qu’elle envoie rapidement valser… mais il faut plutôt chaud chez nous alors j’ai cessé de m’en préoccuper…)

  4. Rhaaa quand je te lis j ai presque envie d’acheter une gigoteuse… Mais ma fille de 5 mois les refuse tout simplement. Pourtant j’en ai passé du temps à lui en coudre des toutes mignonnes, pour l’été et l’hiver. Il faut dire que chez nous c’est style loft avec chauffage au charbon… Alors niveau température on est bien au delà des 18. Pourtant elle aime être bien au chaud car elle dort sous la couette avec nous. Du coup je me retrouve avec mes belles gigoteuses sur les bras. 🙁

    • Ne m’en parle pas : peu après la naissance de mon fils, j’ai décidé de le faire dormir sur un lit au sol ET j’ai découvert les vêtements et les gigoteuses en laine. Tous les tours-de-lit, tour de berceau et gigoteuses que j’avais patiemment cousus pendant ma grossesse n’ont JAMAIS servi. Je les ai donnés aux copines… Donc je comprends ta déception.

      • Ici c’est pareil. 😀 on avait aussi cousu toutes les parures de berceau… Elle a juste refusé tout net le berceau. Me reste plus qu’à découdre et assembler pour les couettes de grand.

  5. Ma petite expérience : nous avons acheté la version bambin vers les 18 mois de notre crapahuteur…(il marchait déjà avec aise avec une gigoteuse polyester et encombrante). Au coeur de l’hiver, il avait qd même un peu froid…mais depuis que nous avons investi dans un super pyjama merino kids, plus de problème 😀
    Cependant, les pieds sont tjs un peu au frais je trouve…

    Et merci à toi de nous faire découvrir tout ça ! c’est évident qu’on ne peut pas tout s’offrir dans « le mieux », nous programmons ce genre d’achats au fur et à mesure, de temps en temps, au moment des soldes 😀

    • Je te comprends tout à fait. J’ai ajouté suite à ton commentaire que mes enfants dorment également chacun avec un fin pyjama en laine. Car, effectivement, c’est la couche à même la peau qui est la plus importante pour garder la chaleur corporelle.

  6. J’ai découvert la marque Superlove via ton blog et j’ai été conquise par ton engouement pour ce produit.
    Nous avions eu à prêté différentes gigoteuses toutes rembourrées de différentes tailles/saison mais en fin de compte on ne les a pas utilisées…
    On a commencé par de l’emmaillotage + une petite couverture chaude le premier mois et puis on a acheté la gigoteuse laine et coton de Superlove. Celle avec le motif de la mer. J’en suis super ravie.
    Par contre, c’est vrai que psychologiquement, comme le tissus est fin, je me demande souvent si ma petite Joy n’a pas froid et j’ai l’envie de rajouter une petite couverture en plus au milieu de la nuit quand je sens qu’elle a les mains toutes froides…. Bon, je sais que c’est normal au niveau des extrémités et que tant que le cou est chaud tout va bien, Superlove fait bien son job ! 🙂
    Pour ce qui est de la motricité, j’attend de voir quand ma mini commencera à bouger d’avantage mais j’ai le sentiment qu’en effet, elle restera bien assez libre de ses mouvement tout en restant au chaud.
    En tout cas, merci pour la découverte !

  7. Bonjour Alys, la gigoteuse todler bambin aurait pu convenir à mon loulou de presque 2 ans mais je vais d’abord tenter la couette et nous verrons en fonction de sa réaction 😉 MAIS peux tu me dire ou tu as trouvé les chaussettes/chaussons anti dérapant de Django, je les vois sur les photos et les avais déjà aperçus dans un autre article. Léo met des chaussons en feutre mais malgré cela il transpire bcp et j’aimerai trouvé des alternatives;-) on le laisse pieds nus à la maison l’été mais en hiver c’est plus compliqué…
    Merci d’avance pour ta réponse et encore merci pour tous tes articles 🙂

    • Ce sont des Collégiens 😉 Pas certifiés ni très éco (dommage), mais fabriqués en France et vraisemblablement très faciles à enfiler ainsi que me le démontre mon fils qui ne se trompe même pas de pieds, sans que j’ai eu besoin d’expliquer quoi que ce soit (??? ces enfants ont toujours une longueur d’avance sur moi) Par contre, je trouve qu’ils s’abiment relativement vite : il y a rapidement des petits accros dans la partie « chaussette », mais ce n’est qu’esthétique, la semelle tient très bien le coup. Django en a également en feutre pour les jours plus froids et à l’école.

  8. On est ravi de la version bébé et on vient de passer à la version toddler (Jack vient d’avoir 2 ans). Il est ravi! Il la porte en toute saison, dans une chambre assez fraîche, aucun soucis! Elle sèche super vite et peut même aller au séchoir, en mode faible 🙂

  9. On a les deux en coton et laine (Nim a 11 mois et a récupéré celle de son frère, lequel est passé sur la version toddler quand elle est sortie) et effectivement, je les trouve un peu légère pour des chambres froides (il fait 14/16° la nuit chez nous).
    Je voulais tester la pure laine mais malheureusement on enchaîne les soucis financiers donc je n’ai pas pu.

    J’avoue être fan du produit, mais je regrette qu’il n’y ait pas de passement siège-auto sur la version toddler, ce qui aurait été nécessaire quand on transbahute tout ce petit monde de chez « tard chez mamie quand papa/maman réussissent à sortir en amoureux ».

    Perso, au vu des nombreux pipi-fuites, il nous en faudrait deux par enfant, mais depuis que Nim Rose dort dans notre lit on a remplaçait les gigoteuses par des couvertures (et ça satisfait son besoin d’être emmailloté).
    Quant à son frère, je pensais le remettre en gigoteuse mais il se promène dans les escaliers parfois, et la gigoteuse toddler traîne trop pour ça.

  10. A partir des 4 mois de ma fille, j’ai abondonné la gigoteuse surtout parce qu’il faisait beaucoup trop chaud dans notre appartement. Et l’automne suivant, ma fille se trouvait trop enfermé dedans. Sur les conseils de ma mère, j’ai opté pour des surpjamas qui permettent à ma fille de se mouvoir sans soucis 🙂

    • Bonjour Claire, merci pour ton retour ! Avais-tu une gigoteuse en laine pour ta fille ? Si oui, laquelle et combien fait-il la nuit ? (pardon pour les questions, mais cela peut aider certaines mamans à se faire une idée). Je pense que la version « toddler » de la Superlove est comme un surpyjama en fait, avec le même désavantage pour les deux au niveau de l’habillage / déshabillage pour l’apprentissage de la continence (notamment). Qu’as-tu trouvé comme marques de surpyjama qui te plaisent ? D’avance merci pour tes réponses !

      • Non, ce n’était pas une gigoteuse en laine 🙁 j’avoue que je n’ai pas encore franchie le pas mais tu me tente vraiment beaucoup.
        Effectivement la gigoteuse bambin est vraiment pas mal pour ça avec le seul inconvénient qu’éventuellement le tissus traine un peu par terre. J’ai découvert très récemment ce type de gigoteuse.
        Et je tairais l’endroit ou j’ai acheté le surpyjama de ma fille car c’est je ne partage pas du tout les valeur. Seulement, j’ai été prise un peu au dépourvu et je n’ai pas réussi à trouver quelque chose qui me convienne. Mais à l’époque, j’aurai eu connaissance de la gigoteuse bambin, j’aurais opté pour cette solution sans hésiter.
        Et pour bien répondre à tes questions, à l’époque, nous habitions le sud de la France et il faisait 20° dans notre appart dès le mois d’Avril.

        • Oh mais ne t’inquiète pas, je ne porte aucun jugement, hein : c’était pour avoir toutes les cartes en main pour bien comprendre, car normalement, même avec 20° une gigoteuse en laine (avec un fin pyjama de laine en dessous), ça ne devrait pas être trop chaud du tout, d’où ma question histoire de savoir si tu avais constaté quelque chose de différent. Et tout à fait : un surpyjama, ça ne traîne pas par terre, c’est un avantage. Mais Django ne veut a priori pas d’un surpyjama, il a besoin de quelque chose de plus ample pour dormir, qui donne un effet un peu couverture malgré tout…

  11. Je te rejoins sur le besoin d’acheter plusieurs giboyeuses pendant les 2 premières années… J’en fait l’expérience ne connaissant pas avant ce type de gigoteuses. Beaucoup m’ont été prêtées par des copines et j’ai été déçu de la qualité (rêche, peu agréable a porter et n’ayant pas l’air de tenir chaud ). Je chauffe a 18° dans la chambre de mon loulou.Ton article est tres intéressant car au 1er abord j’irais droit vers la version bambin que je trouve sympas par le fait qu’il puisse marcher avec . Mais Romann (19 mois) étant en pleins apprentissage de la propreté, je suis justement entrain de réfléchir a passer a la couette( mais je trouve qu’il est un peu petit) ou justement une gigoteuse qui s’ouvre en bas comme celle que tu présentes .

    • Merci pour ton retour Céline. Si tu ne trouves pas ça inesthétique, Romann (très joli prénom en passant) pourra tout à fait marcher avec la version bébé ouverte dans le bas. C’est ce que nous faisions ici avant le passage à la couette (qui est aussi une très bonne alternative, si ce n’est que je trouve angoissant, comme beaucoup de mamans, que mes bébés se découvrent la nuit, uhuh, mère poule).

      • « Mère poule aussi « ! Ca me fait rire ,C’est exactement pour la meme peur qu’il se découvre la nuit et qu’il est froid que j’hésite à passer à la couette !

  12. Au début de l’article, c’est l’inverse. La Gigoteuse pure laine est unie. Les soupers motifs ne sont que pot le mélange laine coton
    Parce que le motif baleine me tentait bien mais je voulais pure laine

    • Si tu veux effacer mon commentaire et celui-ci, il n’était qu’à but correctif parce que j’avais lu l’inversion et je préférais dire. Je voudrais mettre mon expérience de la superlove en mode bambin acheté chez fool de wool je refais un autre message donc. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *