Dans la série de ressources autour de la parentalité douce – que je me plais à te faire découvrir par trois – voici mon triple coup de cœur pour des illustratrices qui me touchent par le regard qu’elles posent sur l’enfance et notre métier de parents.

Bougribouillons

Connue partout sur la Toile depuis ses cartes sur les émotions et ses illustrations sur la motricité libre (disponibles gratuitement au téléchargement pour afficher par exemple dans les lieux de collectivité), Bougribouillons partage également en dessins ses convictions à propos de la Diversification alimentaire Menée par l’Enfant (dont elle offre une explication très claire et complète) ou des dangers de la violence dite « éducative ». Récemment, elle a publié grâce à une campagne participative un conte sur l’allaitement maternel (que je trouve toutefois un peu moins réussi). Le message est clair, positif et instructif : on en redemande ! Sa page Facebook est aussi intéressante à suivre, car elle y partage quantité de liens autour de la parentalité douce.

Fanny Vella

On reprend les mêmes thèmes et c’est fois on rit un bon coup ! Je ne résiste pas à te (re)parler des illustrations réalisées par Fanny Vella à propos de l’allaitement, du cododo ou de la DME, tant la vérité criante qui se cache sous ses illustrations me fait rire. Pour découvrir son travail, rendez-vous sur son blog ou sur sa page Facebook.

 

Les Jolis sauvages

Un projet que j’aime à la folie, avant tout pour son originalité, mais également pour la qualité du dessin, l’intérêt du propos et le traitement non jugeant qui en est proposé ! Avec Les Jolis sauvages, la dessinatrice qu’on connaissait déjà bien sous le pseudonyme de « Lili aime le nougat » nous propose une bande-dessinée retraçant le cheminement de sa petite famille vers le unschooling. Les témoignages d’autres familles côtoient les expériences personnelles et les interrogations récurrentes qui reviennent lorsqu’on parle d’instruction en famille. A découvrir absolument, surtout si vous avez quelques réticences sur le sujet. On peut suivre l’avancement du projet sur le site qui lui est consacré, sur Facebook ou encore sur Instragram.

J’espère que le travail de ces trois illustratrices te plaira autant qu’à moi.

 

D'autres raisons de se gausser :

Un bac sensoriel pour rêver de mer et de soleil
Corps de maman, corps de femme : 3 comptes Instagram à suivre pour mieux (s')aimer
Art cinétique à la Patinoire Royale - so Reggio, my dear !
Ritualiser le temps : à la rencontre du printemps au bois de Halle
Chics, pétillants et éthiques : les vêtements réversibles de Maurice & co
De bons pinceaux

4 Comments on Trois illustratrices pour mettre la parentalité douce en image

  1. Je suis passée par ici au départ pour imprimer le patron de sarouel enfant que tu as mis si gentillement à dispo..et paf me voilà me promenant sur ton blog. Mes loulous sont grands à présent et non sco depuis 2 ans pour les 2 derniers .
    Ces illustratrices sont géniales et c’est une liberation de voir ces jeunes femmes oeuvrer pour plus de liberté dans nos choix.
    Mon premier bébé aura bientôt 22 ans et nous aurions aimé vivre dans la mouvance actuelle. Nous les avons allaité, laisser libres, beaucoup portés (un enfant bien porté est un adulte bien portant..), bref, nous avons laissé notre instinct nous parler plutôt que les conseils (pas toujours judicieux ) de notre entourage..résultat nous sommes les Hippies de la famille 🙂 mais ça nous va et nos enfants sont heureux !!
    Je suis si contente de lire ton blog et de voir ceux qui fleurissent sur le net..bravo à vous les jeunes parents !! Bravo !!

    • Merci beaucoup pour ce commentaire qui me touche énormément. J’ai commencé à parler maternité sur ce blog car je me sentais décidément un peu trop ovni auprès de mon entourage. D’une part, celui-ci change à mesure que le monde bouge, d’autre part, j’ai trouvé sur la Toile beaucoup d’autres parents aussi « hippies » que moi. Je rencontre même ceux de mes lecteurs qui habitent le plus près ; cela fait du bien. Je suis admirative des choix que vous avez posé alors que c’était déjà il y a une vingtaine d’années. J’imagine combien tu dois être fière de tes bébés aujourd’hui.

  2. Chez nous, nous avons un babyphone que j’ai trouvé pratique quand nous allions chez mes parents par exemple car grande maison avec murs épais. Et dans nôtres nouvelle maison je l´utiliserai aussi car si elle est à l´etage et nous en bas ou dehors je ne pense pas l’entendre (surtout si son frère et sa sœur font le bazar).mais nous avons acheté un modèle classique juste le son et fonctionnant sur pile et secteur. Hani eu le babycook, acheté d’occaz que j’ai beaucoup aimé. Je préparais au fur et à mesure, mais ça ne me dérangeait pas car c’etait assez rapide.. la poussette nous l’avons eu d’occaz aussi avec le cosy, pas de nacelle mais un couffin pour les débuts et le coussin d’allaitement que je servais pour les caler un peu comme dans le ventre. Ils ont bien dormis dans cette position une poussette canne ensuite moins encombrante et une écharpe de portage. Il y a le site je porte mon bébé qui présente très bien les diffèrents noeuds et façons de porter suivant l’age de l’enfant. Et le lit parapluie indispensable en vadrouille.pour le mobilier du début nous avons fait de la recup avec les meubles que j’avais quand j’etais Petite et que nous avons relooké je te souhaite une bonne fin de grossesse

  3. J’aime tellement ces 3 illustratrices que je regrette presque de les connaître déjà, j’aurais adoré les découvrir à nouveau

    Mais à défaut, je découvre ta série d’articles de ressources pour la parentalité douce et je crois voir là pleins de belles personnes à découvrir. Merci du partage donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *