Dans une tentative de répondre à une demande qui m’est régulièrement adressée, voici une esquisse de ressources autour de l’approche Reggio, qui est, comme tu le sais peut-être, la « pédagogie active » avec laquelle je me sens le plus en phase. Cette liste est bien entendu non exhaustive (il s’agit seulement de présenter mes ressources préférées, pas de te noyer sous les références), amenée à évoluer et participative : tu es libre de l’enrichir de tes suggestions et de tes impressions de lecture via la section « commentaires » de cet article (ou via l’onglet « contact » ci-dessus, si tu ne souhaites pas laisser directement ton empreinte sur le blog). Je retiendrai de temps en temps les propositions qui me semblent les plus pertinentes pour étayer cette bibliothèque Reggio.

[photo de l’été dernier]

 

Sur la Toile

Reggio Emilia Approach (en, it) – le centre international de la pédagogie Reggio, à Reggio Emilia (Italie)

Listes des publications disponibles via le centre international – accès direct

Ateliers de découverte et formations à l’approche Reggio organisés par le centre international – accès direct

Blogs inspirés de l’approche Reggio

EN

Fairy Dust Teaching – le blog est relié à une fondation qui propose des formations à destination des enseignants

An every day story – le blog n’est plus mis à jour depuis des mois, mais il formalise beaucoup de choses autour de l’approche Reggio

Imagination tree – beaucoup d’idées d’activités (pas toujours si Reggio à mon sens, il faut faire le tri…), avec de belles images d’aménagement de l’espace

Stimulating learning – un blog essentiellement visuel, qui fourmille d’idées de « propositions d’activités » à base de « loose parts »

Naturally curious children – blog familial un peu moins intéressant du point de vue réflexif, mais également inspiré de l’approche Reggio

FR

Où es-tu Coquelipop ? – incontestablement mon blog préféré en ce qui concerne les pédagogies actives, il est écrit par une maman enseignante qui a un véritable talent pour formaliser les apprentissages et qui est notamment inspirée de l’approche Reggio

Les P’tits loups – bien que la mise en page de ce blog ne les mette pas beaucoup en valeur (tu préféreras peut-être le suivre sur Facebook ou Instagram), les activités imaginées par cette maman sont parmi les plus belles de celles que j’ai pu voir sur la Toile. Outre la qualité esthétique de ces invitations, celles-ci sont intelligemment pensées et – me semble-t-il – véritablement construites à partir de l’observation des P’tits loups. Une vraie source d’inspiration, à condition de ne pas culpabiliser si on ne propose rien d’aussi léché à la maison.

 

En version papier

EN

The Hundred Languages of Children*voici exactement le livre que je cherchais lorsque j’approchais cette pédagogie, mais attention, c’est une brique ! Quatre cents pages, en anglais, avec des illustrations, une bibliographie fournie, un index par auteurs et un index par sujets : une véritable mine d’or, bien documentée et offrant un regard critique sur la pédagogie. J’en redemande (même si j’apprécierais fortement une traduction en français…).

Reggio-Inspired Mathematics*un beau livre avec plein de photos pour nous donner des idées de comment utiliser des « loose parts » pour construire des invitations mathématiques ; pas du tout une grande synthèse formelle comme le précédent, mais un livre qui a l’avantage d’identifier précisément l’objet de l’invitation plutôt que de se contenter de multiplier les jolies propositions.

Loose parts*ce livre, dont il existe deux volumes, est le parfait pendant de la plupart des blogs anglophones que je te présentais ci-dessus, au sens qu’il regroupe plein de propositions joliment mises en scène, qui se révèleront inspirantes à condition qu’on comprenne comment s’en emparer. Si on aime le papier, il peut être intéressant à consulter pour se faire une idée de diversité des « loose parts » qui peuvent être utilisés pour monter une proposition Reggio.

FR

La pédagogie à Reggio Emilia, cité d’or de Loris Malaguzzi* : cet ouvrage est la publication d’une thèse qui n’a vraisemblablement pas fait l’objet d’un sérieux travail de réécriture pour la publication ; l’écriture est lourde, relativement indigeste, parce qu’encore imprégnée de toutes les précautions méthodologiques nécessaires à l’exercice de la thèse (ce qui est légitime à cette étape, mais n’intéresse tout simplement pas le commun des mortels que nous sommes). Dommage. Néanmoins, il a le mérite d’être le seul livre disponible en français à exposer les principes de l’approche Reggio, son contexte d’émergence, son rayonnement… Et rien que pour cela, on lui est reconnaissant.

Une année pour apprendre en s’amusant*un livre d’activités inspirés des pédagogies actives (notamment de l’approche Reggio), écrit par l’auteure de Mais où es-tu Coquelipop ?, et destiné aux 0-6 ans. Une version pour les enfants plus âgés devrait bientôt voir le jour. Personnellement, j’aime mieux le blog (parce qu’il déplie les apprentissages formellement, identifie des progressions et est illustré de « vraies » photos prises sur le vif), mais si tu cherches un livre d’activités, oublie les autres qui surfent eux-aussi sur la vague des pédagogies actives : celui-ci est parfait.

 

A destination des enfants

Impossible de regrouper ici ne serait-ce que quelques-uns des plus beaux livres pour enfants qui cadrent avec la pédagogie Reggio, alors je me limite à présenter trois albums qui fonctionnent comme des invitations directes à s’emparer de « loose parts ».

Pezzettino*l’histoire d’un « petit morceau » qui cherchait d’où il pouvait bien venir ; à exploiter par exemple avec ce type de matériel de dénombrement*. Du même auteur, le célèbre Petit-Bleu et Petit-Jaune* est une merveilleuse invitation à découvrir les mélanges de couleur, avec comme toujours chez Leo Lionni une réflexion sur la rencontre avec autrui qui me plaît tout particulièrement.

Let’s make faces*qui ne s’est jamais amusé à reconnaître des visages dans le mobilier urbain ou à en inviter avec les ustensiles de cuisine ? Cet ouvrage invite l’enfant à faire de même ; il en existe d’ailleurs d’autres que celui-là sur le même principe. En guise de prolongement et pour servir de support à la partie documentation de l’approche Reggio, on peut également confier à l’enfant un appareil photo avec lequel capturer les visages cachés dans le paysage.

Leaf Man*ce petit bonhomme de feuille voyage là où le vent le porte. Un livre qui trouvera incontestablement sa place à l’automne, au retour d’une balade ayant permis de collecter les plus belles feuilles mortes.

 


Et en guise d’illustration à cet article, une courte vidéo de ma petite qui, face à un problème, n’hésite pas à se retrousser les manches. Littéralement.

D'autres raisons de se gausser :

Baignoire et massage Shantala
Des langes tout doux, tout beaux et surtout bio !
Dimanche tendresse et ses biscuits à la banane et aux amandes
N'oublie pas la boîte à tartines !
Gray Label, douceur et intemporalité
Quand les mômes cuisinent : le gâteau au chocolat simplissime et délicieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *