Je veux continuer à porter mon GRAND bébé !

Début février, Magalie qui a fondé la boutique A portée de bisous m’a proposé un partenariat ; désireuse de profiter de son expertise en matière de portage, je lui ai demandé de m’aider à choisir un porte-bébé qui me permettrait de porter encore ma petite potelée de bientôt deux ans et 13kg. Après discussion, Magalie m’a envoyé un préformé de la marque Beco, conçu pour les enfants de 12 à 27 kg. J’ai ainsi pu tester un véritable « porte-bambin », et en avoir un ressenti très différent de mes précédentes expériences de préformés.

Porter un bébé… qui n’en est déjà plus vraiment un

Moi et le portage, c’est vraiment une histoire d’amour. Je sais qu’il en va de même pour de nombreux parents. Je l’ai déjà écrit ici : je ne savais pas avant d’avoir mon premier enfant si j’allais ou non l’allaiter, mais je savais que je voulais le porter. Et j’ai porté mes deux enfants. Beaucoup. A la folie. Le portage m’a sauvée durant les premiers mois de mon aîné, lorsqu’il souffrait de reflux, et les meilleurs souvenirs que j’ai d’après la naissance de June sont immanquablement liés au portage (lorsque j’imagine cette période, je me revois passant tout l’été en peau à peau avec ma fille en écharpe, tout en jouant à des jeux de société avec mon fils).

Il arrive pourtant un temps (ou plutôt un poids) où je ne suis plus en mesure de porter mon enfant. En tout cas, plus sur le ventre et plus très longtemps. Mon dos et mes épaules me font souffrir. Et je t’avoue que voir cette période se profiler est un véritable déchirement. Je veux encore porter mon bébé.

Alors je cherche des solutions. Pour Django, j’avais investi dans un mid-taï Ling-Ling d’amour : j’avais aimé la légèreté du moyen de portage et le côté enveloppant du nouage, qui s’apparente à celui d’une écharpe tissée ; par contre, le nouage était plutôt rédhibitoire pour mon homme qui n’utilisait jamais seul ce porte-bébé et le repose-tête n’était pas du tout pensé pour qu’un enfant puisse s’endormir (j’ai ainsi passé une atroce matinée en forêt avec ma main dans le dos pour soutenir la tête d’une petite June endormie…). De plus, la largeur d’assise et la hauteur du tablier se révèlent peu enveloppants pour porter un enfant de plus d’un dizaine de kilos. J’étais donc heureuse de saisir l’opportunité que m’offrait A portée de bisous de tester un moyen de portage véritablement pensé pour les bambins.

Le porte-bambin Beco chez A portée de bisous

Après avoir pris connaissance de mes préférences, Magalie m’a proposé de choisir entre un préformé conçu pour les bambins (de 12 à 27kg) et le mei-taï de Néobulle (pensé jusqu’à 18kg, celui-là). J’ai opté pour le premier, dans l’espoir qu’il me serve longtemps et malgré ma mauvaise expérience des préformés : j’ai porté mes enfants un temps en Manduca et en Ergobaby, mais cela ne convenait pas à ma morphologie : je préfère porter plus haut que ce que me permet la ceinture rembourrée d’un préformé (conçue pour se poser sur les hanches) et je me sens beaucoup plus soutenue au niveau du dos en pouvant ajuster un tissage (à la manière d’une écharpe) qu’avec une bretelle rembourrée. Avec un préformé, j’ai tendance à vouter les épaules vers l’avant, ce qui me fait évidemment mal au dos lors d’un portage longue durée.

J’ai retrouvé ce problème de ceinture avec le porte-bambin Beco ; néanmoins, les bretelles de celui-ci sont beaucoup plus confortables que celles des autres préformés que j’ai eu l’occasion de tester. Et monsieur, quant à lui, est tout à fait ravi que nous ayons à nouveau un préformé à la maison et il est du coup beaucoup plus enclin à porter sa fille. Le tissu technique du porte-bébé est agréable : léger, respirant, il sèche rapidement, ce qui en fera un allier précieux en vacances ou à la piscine. Il n’a pas le côté enveloppant des tissus qu’on apprécie pour le portage des tout-petits, mais pour des bambins, il est tout à fait adapté. Ce que j’apprécie le plus : le véritable repose-tête rembourré ET la capuche amovible pour un soutien optimal de la tête lorsque l’enfant dort (qui offre également une bonne protection contre le soleil). La poche amovible est pour moi de l’ordre du gadget, mais certains la trouveront certainement utile et lorsqu’on la retire les finitions impeccables rendent les pressions invisibles.

June, qui marche avec beaucoup de plaisir et d’entrain depuis qu’elle a neuf mois, demande à nouveau à être portée. Elle s’est rapidement approprié le porte-bambin Beco, qu’elle réclame à grands cris lorsque nous sortons. Sur les photos, on voit bien que l’assise du tablier est large et que June a encore de la marge avant de pouvoir investir toute la hauteur ; la bascule du bassin est également plus réduite qu’avec un portage en écharpe : c’est vraiment un préformé conçu pour porter de grands enfants. Je m’y suis d’ailleurs essayée avec Django qui, du haut de ses presque 5 ans, a accepté de jouer le jeu un petit moment, et en effet, le porte-bébé se révèle tout à fait adapté pour sa taille. Nous l’utiliserons donc pour lui en portage d’appoint en randonnée cet été, lorsqu’il sera fatigué.

Pour une longue balade avec June, mon dos m’obligera à choisir mon écharpe tissée et à opter pour un nouage haut sous la poitrine. Mais pour tous les moments où emporter 5 mètres d’écharpe tissée est inenvisageable (c’est-à-dire… à peu près tout le temps), et pour tous ceux qui affectionnent déjà les préformés et qui en cherchent un qui soit adapté pour les grands enfants, la légèreté, le rembourrage et le temps de séchage record du porte-bambin Beco seront de précieux atouts ! Si tu as d’autres besoins, je t’invite à prendre contact avec Magalie d’A portée de bisous pour bénéficier de son expertise en matière de portage (ou tout simplement pour loucher sur sa belle sélection de jeux en bois).

 

 

10 réponses sur “Je veux continuer à porter mon GRAND bébé !”

  1. Bonjour, j’ai découvert la marque sakura bloom qui permet de porter haut les bambins dans le dos. Avec deux modèles, à nouer, ou non. Je pense que ce sera notre prochaine grosse acquisition (pas donné, comme tous les porte-bébés morphologiques !)
    À bientôt !
    Loïca

  2. Sinon, il y a le maxi taï chez ling ling d’amour 🙂 qui permet de porter plus haut.
    Et puis pour l’écharpe, avec un noeud kangourou dos, une écharpe de 3,30 m suffit 🙂

    1. Merci pour ton commentaire ! Je ne me vois toutefois pas investir dans une nouvelle écharpe, pour que le problème soit relativement le même. Et le maxi-taï est conseillé pour des enfants plus grands que ma fille malheureusement, et ressemble de toute façon plus à un préformé… En plus du problème de soutien de la tête qui doit sans doute se répéter sur ce modèle également. Donc ce n’est pas une solution que j’ai envisagée pour nous.

  3. Ici on continue à porter, avec un mei-tai (j’adore les mei-tai ! le parfait mélange entre écharge et porte-bébé) toddler fait par Ouistiti et Tralala dans une écharpe que j’ai choisi, c’est le bonheur 🙂

  4. Je vois qu’on a des modèles de fille qui se rejoignent : des bébés marcheurs et des grandes filles qui aiment le confort du porte bambin. Ces temps-ci Bibounette me réclame svt d’etre portée et le porte bambin Beco me sauve pour porter ses 20kg y compris en mode ventral!

    1. Waw, tu parviens encore à la porter en ventral ? J’avoue que je n’ai même pas essayé tellement je ne m’en sens pas capable. Un peu en sling, mais c’est tout.

  5. Mhh, tu me tentes, là… Un tel porte-bébé me permettrait de porter jusqu’à mon aîné de 10 ans :-D.

    Bon, pas sûre qu’il apprécierait encore, lui qui me réclamait l’autre jour un porte-bébé à sa taille pour que lui puisse porter son petit-frère ;-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *