Excursion sensorielle à la frontière franco-belge

Comme tu l’as peut-être vu sur Instagram, nous venons de passer trois jours chez mon amie Claire et ses enfants ; le genre de mini excursion qui me fait me demander pourquoi partir bien loin quand il fait si (atrocement) beau dans notre petit pays où ni la mer ni la forêt ne sont bien loin… Puisque les enfants ne sont jamais aussi heureux et faciles à vivre que dehors, Claire nous a fait découvrir les Prés du Hem, un parc de loisir à la frontière franco-belge, organisé autour d’un lac et dédié aux activités d’extérieur : nul manège ici, mais de la baignade, du pédalo, du canoë, des ponts suspendus, une réserve ornithologique, etc.

De mon côté, j’étais ravie d’arpenter le circuit des Vanupieds, un parcours sensoriel d’un kilomètre à la découverte des matières premières de la région. Si j’avais un jardin, c’est le type d’installation so Reggio (petit clin d’œil aux passionnés de pédagogie active) que je m’empresserais d’aménager. Les enfants se sont gaiement prêtés au jeu et June était particulièrement en joie de découvrir la multitude de robinets à taille d’enfants sur lesquels s’achève le parcours pour se laver les pieds après avoir pataugé dans la boue (malheureusement asséchée par les 30 degrés de cette journée caniculaire). Après une courte baignade, nous avons arpenté les marais sur les traces des contrebandiers. Là encore, le circuit est très bien aménagé et on y profite du relatif désintérêt du public pour la question écologique (les marais ayant été réaménagés dans le but de préserver la faune locale) pour y être tranquilles. Quel bonheur de partager l’enthousiasme de Django, qui arpentait le chemin en tous sens, se réjouissant des trésors découverts cachés dans les roseaux. Les structures en bois qui agrémentent l’aventure m’ont fait rêver d’installations semblables pour la cour de son école Waldorf : c’est ingénieux, solide et esthétique, propice au jeu libre et au développement de l’imagination. Bien entendu, Les Prés du Hem demeurent un endroit touristique : le lieu n’a pas le charme d’une silencieuse forêt ou d’un lac qui ne serait pas aménagé de la sorte. Mais avec de jeunes enfants, il s’avère vraiment pratique de bénéficier de quelques infrastructures et j’ai vraiment été séduite par l’originalité des activités proposées. Les tarifs sont plutôt démocratiques et donnent accès à l’ensemble des activités. Pour info, des trottinettes et des chariots sont disponibles gratuitement à l’entrée. Si tu es de passage dans la région picarde ou en vacances du côté de la côte d’Opale, je te recommande le détour.

Une pensée sur “Excursion sensorielle à la frontière franco-belge”

  1. Top ! On avait fait le parcours nus pieds de la ferme de la planche http://www.sentierpiedsnus.be/fr/index.php/fr/ il y a un peu plus d’un an. Notre seul regret était le temps que nous avons passé en voiture pour y arriver (avec crochet depuis Bruxelles pour aller chercher cousine à Tubize). Le parcours était extra, long (trop pour les pieds sensibles :-p J’ai des tonnes de photos, je les partagerai sans doute un jour lol
    Merci pour cette bonne adresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *