Le mouton à soie au fil de l’été

Il était une fois Lisa, qui rêvait pour elle, ses mômes et son homme de vêtements en laine et soie conçus et fabriqués en France. Ne trouvant rien qui réponde à ses critères, Lisa a interrogé son entourage et toutes ses copinautes qui partageaient son amour de la laine pour leur demander à quoi elles rêvaient elles aussi. De leurs envies communes est né Le Mouton à Soie, une marque française, éthique et écologique de vêtements en laine et soie pour toute la famille.

J’ai suivi avec attention et admiration le boulot titanesque que Lisa a abattu pour donner vie à son rêve. Il y a quelques mois, j’ai partagé sur Facebook la campagne de financement Ulule de la première collection : celle-ci a joyeusement explosé ses objectifs ! Au début de l’été, les contributeurs ont reçu les premières pièces du Mouton à Soie.  En plus de ce que j’avais précommandé de la sorte, Lisa a eu la gentillesse d’ajouter des pièces pour les enfants. Après avoir emportées celles-ci dans nos bagages pour les vacances, voici mon retour sur cette première collection du Mouton à Soie.

Une collection adulte nécessaire et bien pensée

Initialement, mon intérêt pour Le Mouton à Soie résidait principalement dans le fait que la marque proposerait des pièces en laine et soie pour les adultes ! De ce côté, le pari est largement réussi : les modèles pour adultes proposés sont de jolis basiques, avec la petite touche d’originalité nécessaire dans la coupe pour les rendre seyant dans la vie de tous les jours (contrairement aux basiques en laine et soie proposés par Cosilana, par exemple, que je trouve personnellement plutôt réservé à l’usage de sous-vêtements ou de vêtements de sport).

J’ai offert le même t-shirt que celui que porte Django au papa des enfants parce que j’aime beaucoup la coupe de l’encolure. Malheureusement, cette pièce n’est plus disponible en manches longues à l’heure actuelle (il faudra attendre la prochaine collection). J’ai également découvert la robe Plume sur ma copinaute Véro venue me rendre visite à l’occasion d’un passage à Bruxelles : elle était ravie du caractère très pratique du modèle et du rendu à la fois léger et couvrant du tissu, parfait pour affronter les nuages lorsque le ciel d’été se couvre soudain.

Du côté des enfants

Pour les enfants, Le Mouton à Soie propose des coupes amples et confortables, qui leur permettront de bouger comme bon leur semble. De mon côté, je préfère les coupes plus romantiques et ajustées, mais je reconnais tout à fait le caractère parfaitement fonctionnel de ces vêtements, pensés pour la vie de tous les jours et le confort des enfants. Je suis contente d’avoir eu le bloomer en main pour en découvrir les finitions soignées : élastique réglable à la taille (sans quoi il aurait été impossible pour mon fils très fin de le porter ou pour ma petite potelée en langes lavables de l’enfiler), petite poche qu’affectionne particulièrement les enfants…

Le tissu

Les vêtements du Mouton à Soie sont confectionnés dans un mélange 70% laine biologique 30% soie naturelle. Le rendu est léger, agréable à porter et doux. Il est tout à fait adapté pour être porté à même la peau. La conception des modèles mais aussi la filature et la teinture sont réalisés en France et labellisé GOTS, prouvant que c’est un défi qui peut encore être relevé. La seule chose qu’on ignore, c’est d’où viennent la laine et la soie.

Côté couleur, j’ai bien évidemment largement craqué pour le bleu touareg, qui se révèle à la hauteur de mes attentes : un beau bleu à la fois profond et vif, qui s’assortit de tout et ne craint pas trop les taches.

Toutefois, selon moi, la vraie bonne idée du Mouton à Soie côté tissu est d’avoir choisi de proposer une maille en jersey (au rendu lisse et légèrement transparent) et une maille « nid d’abeille » (un rendu gaufré qui donne un relief intéressant au vêtement). L’alliance des deux tissus sur certaines pièces est particulièrement réussi.

Attention, le tissu, si les propriétés de la laine et de la soie lui permettent de ne pas être lavé systématiquement après chaque utilisation, demeure fragile et doit être entretenu avec précaution : lavage à froid et à la main de préférence, utilisation d’un séchoir proscrite (mais c’est inutile, cela sèche très vite).

J’espère que ce retour t’aura permis de te faire une idée sur cette première collection du Mouton à Soie. Je sais que la communauté de mordues de vêtements en matières naturelles, et plus particulièrement de vêtements en laine, à laquelle j’appartiens attendait avec impatience que le projet de Lisa prenne vie : si tu fais partie de ces accros de la laine et que tu as envie de témoigner de ton expérience à propos du Mouton à Soie, n’hésite pas à laisser un commentaire. Ton avis est précieux !

5 réponses sur “Le mouton à soie au fil de l’été”

  1. Pfff, de l’inconvénient d’aller vers du minimalisme : j’ai rationalisé ma garde robe, et réfléchi à la palette de couleur qui m’attirent, qui me vont et qui permettent d’assortir tout avec tout : vert/kaki, rouge/bordeau, camel, noir/gris/blanc. Ce système est parfait, rodé depuis maintenant 3 ans, et me facilite beaucoup la tâche quand j’achète de nouveaux vêtements. Sauf que y a pas, rien y fait, les couleurs proposées par Le Mouton de Soi ne rentrent clairement pas dans ma gamme :'( Le bleu touareg et le rose ne collent pas du tout ; et le jaune vite fait si on peut dire que ça s’assimile à du camel. Mais je patiente, peut-être y aura-t-il une nouvelle collection avec des coloris plus automnaux (je milite pour qu’on soit en automne toute l’année perso) qui auront plus de chance de me convenir !

    Par contre, pour le Lardon, pas (trop) de contraintes de couleurs, donc je garde la marque sous le coude pour quand j’aurais besoin de remplacer ses cosilanas !

  2. J’ai la robe « Plume » en bleu touareg (et le turban assorti), top confort je dois dire, et facile à accessoiriser…
    Je pense que j’investirai une ou deux pièces par saison; j’aime beaucoup.

  3. Oh, j’étais passée à côté de cette aventure! Je m’en vais de ce pas découvrir ces modèles, je suis une incontionnelle de Cosilana mais j’ai hâte de découvrir cette marque! A première vue, les coupes me rappellent les premières de LFOH dont j‘avais beaucoup aimé la première collection et moins les suivantes.

  4. Hihihi, Elora a le même T-Shirt que Django dans ce si beau bleu touareg, version manches courtes et je l’adore. Je regrette qu’il n’y ait pas le même pour adultes.
    Le rendu est très beau, agréable, doux, bref, je suis entièrement conquise aussi. Et ce bleu…
    Et comme tu dis, les coupes sont plus travaillées que Cosilana que j’aime aussi beaucoup pour ma crevette qui les a dans un tas de combinaisons de couleurs et qu’elle porte été comme hiver.

    1. Il y avait le même pour adulte : c’est celui que j’ai précommandé pour mon homme. Mais il y a eu un vol… 🙁 Saison prochaine, espérons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *