Catégorie : Apprentie maman

La tour d’apprentissage (ou « learning tower »)

Toujours dans le souci, cher aux pédagogies actives, d’adapter l’environnement immédiat des tout-petits à leurs besoins, la tour d’apprentissage (ou « learning tower », « helping tower ») est un meuble conçu pour que les très jeunes enfants puissent atteindre en toute sécurité les plans de travail conçus à hauteur d’adulte. Il s’agit donc…

  • d’inclure les plus jeunes dans les menues tâches de la vie quotidienne (bébé n’est plus tout seul à jouer par terre, il est à hauteur de son papa qui cuisine) en mettant à leur disposition une structure sécurisée et confortable,
  • de promouvoir de la sorte l’autonomie de l’enfant (en lui permettant d’accéder à l’évier pour se laver seul les mains, par exemple),
  • de développer le sentiment d’appartenance familiale et l’estime de soi,
  • de proposer un matériel qui stimule la motricité de l’enfant, sans contrainte et en toute sécurité (motricité libre).

Cela fait longtemps que je te promets cet article… mais il est tellement difficile de se procurer une tour d’apprentissage en Europe qu’il m’est encore aujourd’hui difficile de te présenter une sélection digne de ce nom. Pourtant, je suis convaincue de l’utilité de l’objet.

Voici donc une présentation des modèles les plus connus – parmi lesquels mes préférés n’ont malheureusement pas de revendeurs européens (à ma connaissance) – et des solutions DIY qui se révèlent, selon moi, la meilleure alternative. EDIT février 2016 : désormais, tu trouveras dans cet article des plans à télécharger gratuitement ! Merci à Angélique, Mathieu et Louison Vallat de les avoir offerts à la communauté de Minuscule infini !!!

tour-apprentissage-learning-tower-02

(suite…)

3, 2, 1, GO ! C’est parti pour la continence !

Je te le dis tout suite, l’urgence de ce titre est volontairement ironique : après avoir longuement potassé la question du chemin du tout-petit vers l’acquisition de la continence, j’ai pris le parti de NE RIEN FAIRE !

Enfin… RIEN, pas tout à fait : tu me connais, je n’ai pas pu résister à l’envie d’arpenter la Toile pour trouver le petit pot idéal (celui qui respecte la position physiologique de l’enfant, celui fabriqué en matière écologique), ainsi que toute la panoplie du parfait petit novice de la maîtrise de la vessie (seras-tu étonné si je te dis qu’il y a de la laine dedans ?).

Si toi aussi tu te poses toutes ces questions à propos de l’acquisition de la continence, voici une petite sélection de lectures et d’objets qui pourraient bien faciliter ta réflexion.

continence-enfant-04

(suite…)

L’heure… de savourer le temps qui passe

À l’heure où les nouveau-nés et les annonces de grossesse pleuvent autour de nous comme autant de rayons de soleil, à l’heure où les gens nous demandent quand arrivera chez nous un petit deuxième…

… je ne suis pas pressée.

Je te regarde grandir et je m’émerveille. J’ai aimé te bercer de longues heures, te regarder dormir, t’observer t’ouvrir au monde doucement, acquérir peu à peu la maîtrise de tes bras et de tes petites jambes, trouver pour la première fois ton pouce. Mais je ne regrette pas (encore ?) ces moments.

Il n’y a aucune nostalgie qui s’empare de moi quand je constate tout ce que tu es capable d’accomplir déjà.

Sweat Bla Bla Monkey + sarouel Colchik - location Tale Me
Sweat Bla Bla Monkey + sarouel Colchik – location Tale Me

21 mois – 3 mois : le temps passe vite, c’est une lapalissade, mais ça n’empêche pas d’en profiter

(suite…)

Tale me… la merveilleuse histoire de vêtements organiques à partager

D’emblée, l’idée avait tout pour me séduire : Tale me, concept store de location de vêtements en coton organique pour enfants de 0 à 4 ans.

SAIN – ÉTHIQUE – ÉCOLOGIQUE – LOCAL

Que demander de plus ?

Mais lorsque j’ai découvert les différentes marques de vêtements loués par Tale me dans leurs nouveaux locaux des Tanneurs (Bruxelles), mon cœur a chaviré ! Si ce n’était pas si important pour moi, j’oublierais très vite de te parler de l’intérêt éthique de ce concept pour ne te dire qu’une chose :

BEAU – BEAU – BEAU.

Voilà, c’est officiel… Je ne suis plus seulement une maman bobo-bio-écolo, je suis une fashion mom. Tant pis, j’assume (et puis, de toute façon, tu sais bien ce que je pense des étiquettes, héhé) !

tale-me-08

(suite…)

Maman, donne-moi encore une gommette !

Chez nous, Django s’est mis joyeusement aux gommettes. Il choisit la forme et la couleur de celles-ci sur la planche, je prépare un peu le terrain pour qu’il puisse plus facilement saisir chacune d’elles et c’est parti. Il colle soigneusement une gommette, repasse précautionneusement sur les bords de celle-ci, s’énerve sur la suivante qui lui colle aux doigts, superpose les gommettes les unes sur les autres, dessine un peu sur l’ensemble quand il a terminé une planche et entreprend ensuite de décoller chaque gommette, déchirant la moitié au passage.

gommettes-03

Voici une activité d’arts plastiques qui n’est en tout cas pas très couteuse et pas très difficile à mettre en place. L’enfant exerce les muscles de sa main, ainsi que ses capacités de concentration. On en profite pour verbaliser les formes et les couleurs : « tu as choisi une étoile bleue », « tu colles le rectangle rose à côté / sur le carré vert », etc.

(suite…)

Le stade du miroir

Le « stade du miroir » est une des étapes par lesquelles le sujet humain se construit en tant qu’individu. En se regardant dans le miroir, le petit enfant se confronte à l’image spéculaire de son unité corporelle, ce qui lui permet d’établir progressivement une distinction entre ce qui constitue le soi et ce qui appartient à la réalité extérieure. Voir son reflet lui permet de se concevoir comme une entité autonome, distincte de sa mère et du monde qui l’entoure.

stade-du-miroir

Cette étape du processus d’identification de l’être humain est généralement connue du public (diffusée par les émissions et les magasines à vocation psychologisante, par exemple, ou enseignée dans les cours d’introduction à la psychologie).

Mais le « stade du miroir », tel qu’il a été défini notamment par Jacques Lacan*, outrepasse ce simple constat. Il dit l’importance que joue l’Autre (dont le premier représentant est la mère) dans ce processus d’identification.

(suite…)

Bruxelles avec les enfants : le quartier Fernand Coq et mon bébé pirate

Il était une fois un petit garçon de 20 mois qui entrait pour la première fois dans un magasin de jouets (parce que sa maman n’avait jusque-là pas eu l’occasion de se faire accompagner et qu’elle savait bien qu’y aller seule avec son fils, c’était du suicide émotionnel).

Ce n’était pas n’importe quel magasin de jouets : des moulins à vent de toutes les tailles et de toutes les couleurs, des jouets Grimm’s plus beaux les uns que les autres, une collection de toupies à vous faire perdre la tête, des mobiles somptueux au plafond… Bienvenue dans la boutique Luxiol, chaussée d’Ixelles 221 : Bruxellois de cœur ou visiteur d’un jour, ton passage en ces lieux est indispensable !

luxiol-vitrine
© Luxiol

(suite…)

Quelques livres à découvrir entre 1 et 3 ans

Les livres pour les petits ne manquent pas. La littérature jeunesse demeure un secteur extrêmement lucratif pour les maisons d’édition : même dans les familles qui lisent peu (ou pas), le livre a toujours la côte pour les enfants. Il est considéré comme un excellent support pédagogique (youpie ! il n’a pas encore été détrôné par la télévision) et fait encore très souvent partie des rituels de coucher du soir.

Mais… tout ne se vaut pas dans cette abondante littérature à destination des petits. Et les livres qui plaisent aux parents ne sont pas toujours ceux qui sauront captiver l’attention des plus petits. Maria Montessori attire par exemple notre attention sur le fait qu’avant quatre ou cinq ans, les enfants ne font pas la différence entre l’univers qui les entoure et l’imaginaire*. Selon elle, il est donc préférable de choisir des livres concrets, qui traitent des expériences quotidiennes de l’enfant. Exit, donc, les petits animaux qui parlent et les monstres sous le lit.

livre-1-3-ans-03

Dans cet esprit, voici une (toute) petite sélection de nos coups de cœur en littérature enfantine : quelques livres (ou auteurs) que nous lisons inlassablement, à (re)découvrir d’urgence aux environs de 12 à 36 mois !

(suite…)

L’allaitement, tout naturellement ?

Je t’ai allaité 16 mois. Voilà quelque temps que c’est fini déjà.

Je voudrais, parfois, avoir encore cet élan nourricier pour te réconforter, lorsque tu tombes et te fais mal, lorsqu’un cauchemar te réveille la nuit.

Heureusement, nous avons inventé d’autres gestes de tendresse.

Tes bisous mouillés pleuvent sur mes joues, tes petits bras m’entourent tendrement. Je respire tes cheveux, je caresse doucement ton dos, je chatouille tes pieds. Je te murmure incessamment que je t’aime.

Lorsque nous prenons le bain ensemble, tu me montres mes seins et tu ris, en signant « manger ». Mais c’est seulement pour me signifier que tu te souviens, toi aussi. Que tu sais à quoi ils servent ces deux-là. Ou plutôt à quoi ils servaient.

allaiter-tout-naturellement03

(suite…)

Des gigoteuses en laine pour fêter le printemps

« Mais est-elle folle, cella-là, à nous parler de gigoteuse en laine alors que le printemps approche à grands pas ?  Ne voit-elle pas les magnifiques rayons de soleil qui réveillent nos marmots à l’aurore ? Ne sent-elle pas le parfum des intrépides petites fleurs qui pointent le bout de leur nez ? N’entend-elle pas les oiseaux qui cuicuitent d’allégresse ? »

Dans cet article, je m’en vais te convaincre que grâce à ses propriétés thermorégulatrices, la laine reste le meilleur ami du sommeil de bébé entre 15 et 27° !

Et parce que j’avais envie de te faire découvrir mon dernier coup de cœur lié à ma passion pour les vêtements en laine, j’en ai profité pour te préparer une mini-sélection pour t’aider à choisir la gigoteuse en laine qui te conviendra le mieux.

quelle-gigoteuse-en-laine-choisir (suite…)