Catégorie : Apprentie maman

Pourquoi choisir des vêtements organiques et éthiques ?

Comme annoncé précédemment (ici, clic clic), Minuscule infini participe désormais aux programmes « experts » qui accompagnent les différentes boxes proposées par No Milk Today. Voici le premier article écrit dans le cadre de ce partenariat : mes plus fidèles lecteurs ne s’y tromperont pas, il s’agit d’une synthèse assez militante sur un thème cher à mon cœur – la consommation textile responsable -, qui propose quelques solutions, sous la forme de jolies marques et de bons plans à découvrir !

vetements-organiques-02

Pulls moitié coton moitié synthétique, imprimés Hello Kitty ou Spiderman, t-shirts délavés, copies bon marché de tissus de créateurs, cardigans offerts par la tante Jeanne et remisés dans un coin de l’armoire en espérant qu’ils servent un jour, caisses de layettes entassées à la cave dans l’attente d’un énième vide-grenier… Les garde-robes de nos tout-petits débordent de vêtements produits par une industrie textile dont les grandes enseignes ont clairement saisi l’aspect particulièrement lucratif d’un marché qu’elles se font un devoir d’envahir de montagnes de pièces rarement conçues de manière éthique et peu respectueuses de la santé des enfants qui les portent.

Derrière ce pyjama tellement mignon qui te fait de l’œil au rayon nouveau-né, n’oublie jamais que se cache :

  • les conditions de travail déplorables des employés qui l’ont fabriqué à l’étranger pour un salaire de misère, parfois dans des ateliers clandestins dans lesquels sont notamment exploités (et bien que cela soit évidemment interdit) des enfants ;

  • la toxicité des matières premières et des teintures utilisées qui contamineront les personnes qui récoltent et fabriquent les vêtements (en contact direct ou indirect avec les pesticides répandus sur les champs et avec les produits chimiques utilisés dans les bains de teinture et autres processus visant à rendre la fibre plus résistante), mais aussi les personnes qui porteront ces vêtements, à savoir des enfants et des bébés dont la peau particulièrement fragile est très perméable aux agents polluants et allergisants ;

  • le gaspillage de matières premières, l’appauvrissement des sols et la pollution que génèrent cette production textile de masse et son transport vers les pays riches ;

  • le vol et la copie d’illustrations ou d’imprimés qui dépossèdent les créateurs de leur travail, et la délocalisation de la production vers des pays où la main d’œuvre coûte moins cher au détriment de notre propre économie.

Mais alors, que faire ? Comment opter pour une consommation plus responsable ?

(suite…)

Ritualiser le temps : des cloches & des œufs (+ un CONCOURS tout doux)

cloches-et-oeufs---05Cette année les cloches se sentaient bien chez nous, elles ont décidé de rester.

Pour le plus grand plaisir de Django… et de nos pauvres oreilles !

cloches-et-oeufs---04 cloches-et-oeufs---03La chasse s’est déroulée beaucoup trop rapidement : j’avais tracé un chemin excessivement évident avec les cloches et, tout à son bonheur, mon petit garçon n’en a fait qu’une bouchée.

Mmmmh… J’apprécie de plus en plus ces moments de ritualisation du temps, car je sens qu’ils réjouissent particulièrement Django. Malheureusement, je ne les prépare pas encore assez bien pour en faire de vrais fêtes. Mais j’y travaille, j’y travaille, et c’était une excellente occasion de s’éloigner de l’ambiance anxiogène de la capitale pour migrer trois jours dans la maison (et surtout le jardin !) de mes parents.

cloches-et-oeufs---01 cloches-et-oeufs---02

Concours La p’tite Manufacture

Les cloches sont passées pour toi aussi ! Pour accueillir comme il se doit le printemps, je te propose de gagner le même lange tout doux que celui que Django porte autour du cou ! Si tu t’en souviens, je te parlais déjà de mon amour pour les langes en coton bio de La p’tite Manufacture dans cet article. Pour rappel, ces langes sont fabriqués en coton biologique certifié, tissés et teints en France à partir de teintures végétales. Toujours aussi doux, les langes de La p’tite Manufacture existent dans de nouvelles couleurs, dont ce joli coloris « safran » qui m’a fait craquer.

Le site a également fait peau neuve : en plus de ses propres produits, La p’tite Manufacture propose désormais une sélection de créations pour bébés et enfants 100% françaises ! Mon coup de cœur va au sublime « Marcel », le short à bretelles et je devine que je ne suis pas la seule à qui il va plaire.

Pour jouer, cela se passe sur la page Facebook de Minuscule infini, jusqu’au 10 avril à minuit.

[édit 11/04 : c’est Edwige Girard qui remporte le lange « safran » de La p’tite Manufacture. Bravo à elle !]

lange-laptitemanufacture

En bois, en verre, en tissu ou en pierre : ma maison veut des objets utiles, beaux et durables

En rentrant d’une séance d’hypnose prénatale il y a une dizaine de jours, je me suis trompée de rue et j’ai découvert la boutique Dille & Kamille. C’est la deuxième découverte que je fais sur le chemin, il y a aussi un lieu qui vend des pierres semi-précieuses et des bols de méditation tibétains juste à côté de chez ma thérapeute ; magique (cette intro n’a d’autre but que de te faire sourire en te partageant un petit bout de mon univers ; comme tu le vois, mes centres d’intérêts actuels sont très… orientés – plénitude, zénitude, où êtes-vous ? je n’aspire qu’à votre présence).

Je me suis dit qu’il fallait absolument que je te parle de cet endroit (Dille & Kamille, donc, revenons à nos moutons), parce qu’il regorge littéralement d’objets en bois, en verre et en céramique pour équiper la maison – et tout particulièrement la cuisine –, ce qui ne peut manquer de séduire mes lecteurs intéressés par les pédagogies actives et ceux sensibles à une consommation durable et respectueuse de l’environnement (deux passions qui, tu l’auras compris, m’animent au quotidien). Dans la foulée, j’ai décidé de te présenter trois autres boutiques que j’aime – Landmade, Sans bpa et La Trésorerie -, qui vendent des objets utiles, beaux et qui durent longtemps !

landmade01Source image : Landmade

(suite…)

Été ou hiver, mon petit garçon court en FUB

Il y a des mois que je veux te parler de mon coup de cœur pour la marque de vêtements pour bébés et enfants FUB ! J’ai même patiemment pris les mesures de toutes les tailles de hauts pour que tu puisses te faire une idée et te repérer plus facilement. Et puis, nous avons décidé avec Fool de Wool qu’un pull FUB en mérinos serait la pièce phare de la Wonderbox que nous avons lancée en novembre et, en plus d’être bien occupée par ma rédaction de thèse, j’ai eu un peu peur que tu te dises que tout mon univers ne tournait plus qu’autour des vêtements en laine.

Comme la collection en coton organique vient d’arriver dans les boutiques et que cela fait un petit temps que je n’ai pas parlé de vêtements sur le blog (mais attention les yeux et les portefeuilles, j’ai plein plein de cartouches en réserve…), je me décide enfin à te parler de cette marque si jolie, faite de laine mérinos l’hiver et de coton organique l’été, à la fois très graphique et facile à porter et à assortir, pensée aussi bien pour les garçons (hourra !) que pour les filles.

FUB-01

(suite…)

Son tiroir dans la cuisine

J’ai le défaut de vouloir toujours publier de longs articles synthétiques qui cherchent à faire le tour d’un sujet déterminé, ce qui fait que mes brouillons trainent souvent plusieurs mois dans mon ordinateur avant que j’ai rassemblé toute l’expérience, les liens, les infos et les photos nécessaires à leur publication. Je vais essayer de lutter un peu contre cette tendance…

Plutôt que de te présenter en long en large et en travers toutes les bonnes idées pour accueillir bébé dans la cuisine, je modère mes ardeurs et te présente aujourd’hui… un tiroir, oui, un seul petit tiroir, mais pas n’importe lequel puisque celui-ci est entièrement réservé à mon fils de deux ans et demi.

tiroir-de-cuisine-bebeLa raison d’un tel tiroir ?

Comme souvent, il s’agit 1) d’encourager le désir d’autonomie de l’enfant, en mettant à sa disposition des outils qui lui permettent de faire seul, 2) de développer son sens des responsabilités en lui confiant des outils dont il a prouvé maîtriser le fonctionnement et en le rendant responsable du rangement de son tiroir et 3) d’exercer ses compétences de motricité fine en musclant les doigts et la main. Il s’agit aussi 4) de lui permettre de gérer sa sensation de faim en laissant à sa disposition des aliments sains. J’ajoute que l’utilisation de ce qui peut a priori apparaître comme des « gadgets » inutiles a souvent eu pour effet 5) de (re)donner le goût d’un aliment à mon bébé : le plaisir de couper une banane ou une pomme, de peler et de trancher un œuf, de râper du fromage, etc. participent grandement au fait que ces aliments soient ensuite aussitôt engloutis (et ça, pour une maman qui bataille souvent sur la question de l’assiette, c’est précieux).

(suite…)

Et maintenant, c’est l’heure de la vie

20160308-105358-39238834.jpg

20160308-105409-39249999.jpg

k

k

k

20160308-105421-39261645.jpgk

k

k

 

20160308-105433-39273614.jpg

 

Déconnectée du monde et de moi-même durant les derniers mois passés à l’écrire, j’ai mis un point final à ma thèse en décembre dernier. La même semaine, j’annonçais à mes proches que j’étais enceinte de toi sans très bien y croire encore moi-même.

Atterrissage un peu rude, grosse frayeur à l’hôpital la veille de défendre 5 ans de travail : mon corps qui se rappelle violemment à moi m’oblige à prendre du recul. La peur cède place à l’hébétude. Secouée mais consciente de ce qui prime finalement le plus, j’aborde l’épreuve finale avec une distance tranquille dont jamais je ne me serais crue capable.

Je suis maintenant docteur ès lettres.

Merci bébé lune de m’avoir permis de comprendre que le monde n’en tournerait pas plus rond.

Ta venue, par contre, mettra à coup sûr sens dessus dessous mon univers. Il n’y a pas d’échelle pour mesurer l’ampleur du tremblement de terre qui nous attend. Ce ventre qui me pèse tant mais qui te protège, je le porte avec le sourire en t’attendant.

Je crois que ma tête a enfin changé de fuseau horaire et réglé son rythme sur les battements de ton cœur.

Prends ton temps, bébé lune, histoire que la vie se tienne tranquille jusqu’au jour de t’accueillir.

Mobilier « montessori » inspirant à la micro-crèche Éveil Pur

Tu le sais, je suis très sensible à l’aménagement de l’espace pour les tout-petits. Aujourd’hui, je te propose de plonger dans l’univers de la micro-crèche Éveil Pur, à Juvignac (France), dont la directrice a accepté que je partage ici les photos du mobilier réalisé pour son propre bébé, qui servira d’inspiration à celui destiné à la structure d’accueil (qui, contrairement à ce que j’avais d’abord écrit, n’est pas encore ouverte – toutes mes excuses).

armoire-montessori-01

etagere-montessori-01 miroir-montessori-01Crédit photos : Éveil Pur, micro-crèche bilingue Montessori

Initialement, mon intention était de présenter la très belle garder-robe (+ mini-bibliothèque) lors d’un article sur le sujet, mais puisque j’ai toujours beaucoup trop d’articles sur le feu, j’ai préféré dédier un article à ces belles photos, que tu trouveras sûrement très inspirantes !

Si cela t’intéresse, tu trouveras sur Minuscule Infini un article sur le cube évolutif (avec les dimensions pour réaliser cette chaise très pratique) et un article sur l’aménagement de l’espace de jeu pour les tout-petits auquel le miroir donne incontestablement un caractère très montessorien. Pour info, Éveil Pur n’a pas utilisé un miroir acrylique, mais a eu la bonne idée de renforcer le miroir à l’arrière et de fixer au cadre une barre de motricité.

Clique ici pour t’abonner à la page FB d’Éveil Pur (mail : eveil.pur@gmail.com)

Et toi, tu signes avec ton bébé ?

 signe-avec-bebe-02Quand Django avait cinq mois, nous avons suivi avec lui un atelier de signes parents / bébés. Django a commencé à signer ses premiers mots vers 12 ou 13 mois, entraînant dans cette aventure ses grands-parents qui le gardaient. Nous avons signé un peu en dilettante, nous cantonnant aux mots qui intéressaient Django ou qui nous semblaient utiles. Avec mon bébé à venir, j’aimerais beaucoup renforcer cette pratique et, surtout, introduire beaucoup plus de comptines et de chansons signées. Aujourd’hui, Django se débrouille de mieux en mieux à l’oral et moi et son papa ne signons presque plus. Lui, par contre, signe encore certains mots par réflexe, quand il y a trop de bruit ou qu’il est un peu malade et peine à se faire bien comprendre (ben oui, avec le nez bouché et le pouce en bouche, c’est pas facile d’articuler). Il signe aussi « je t’aime » et plein de signes qu’il invente pour se faire comprendre. Tout ça pour te dire que je suis loin d’être une professionnelle, mais que je suis absolument convaincue de l’intérêt d’utiliser le langage des signes avec les tout-petits. Zoom sur une pratique encore méconnue !

Pourquoi signer avec bébé ?

Ce n’est pas parce que le tout-petit ne sait pas encore parler qu’il ne comprend pas tout ce qu’on lui dit et qu’il n’est pas à même de communiquer ! Tous les parents et éducateurs le savent, le bébé communique pleinement avec ses pleurs, ses cris, son rire, son corps, ses mains, etc. Il n’est pas rare qu’il sache faire au revoir de la main et désigner ce bout de pain à l’autre bout de la table qui lui fait tellement envie avant de prononcer son premier « maman » ou « papa ». C’est sur ce constat que s’est forgé la pratique du langage des signes parents / bébés : il s’agit de faire appel aux facultés motrices de l’enfant, à un âge où il n’est pas encore prêt à verbaliser.

(suite…)

Art cinétique à la Patinoire Royale – so Reggio, my dear !

art-cinetique-01Est-ce que ça t’arrive d’aller à une expo avec ton tout-petit ?

Pendant mon congé de maternité, j’avais besoin de sortir régulièrement de chez moi sans me retrouver au milieu de la foule ou dans des endroits socialement très fréquentés. Je me rendais beaucoup dans les parcs et les musées, où je trouvais toujours un coin relativement paisible pour allaiter tranquille. Je me souviens notamment avoir vu une expo très marquante sur l’excision, devant les œuvres de laquelle je cachais parfois les yeux de mon nourrisson à moitié endormi dans son écharpe (ce n’était sans doute pas très utile, mais je crois que j’étais moi-même tellement bouleversée par certains tableaux que je ne pouvais pas faire autrement).

Puis j’ai repris le travail, Django a eu besoin d’avoir des horaires bien réglés et nos week-ends étaient déjà bien remplis de rendez-vous en famille ou avec les amis, ainsi que par tous les travaux à effectuer dans notre nouvel appartement…

art-cinetique-05 (suite…)

Premiers plateaux « montessoriens » avec la box de No Milk Today

activite-montessori-03Peu avant les fêtes de fin d’année, nous avons reçu la box « Ma maison et moi » de No Milk Today. Le principe : 1) un livret pédagogique de qualité présentant les grands principes de la pédagogie Montessori et détaillant une foule d’activités à proposer aux enfants sur le thème de la box, 2) une sélection d’objets pour mettre en place rapidement ces activités à la maison (le contenu de chaque box est minutieusement détaillé sur le site ; voir ici pour la box que nous avons reçue), 3) un accompagnement mensuel sous forme de newsletter par des professionnels de l’enfance et de l’éducation bienveillante.

Quelques semaines plus tard, la plupart des items de la box ont trouvé leur place à la maison et j’ai eu le temps de préparer quelques premiers plateaux typiquement montessoriens pour les proposer à Django.

activite-montessori-02 (suite…)