Raconter des histoires autrement : le Butaï, théâtre japonais

butai-kamishibai-04

Événements familiaux difficiles, fin de thèse, grosses chaleurs, envie de passer toujours plus de temps avec mon fils, occasions de faire plein de découvertes avec des gens que j’aime… : je suis beaucoup moins présente sur le blog en ce début d’été. Mais je me réjouis, à lire les statistiques du site, de voir que toi aussi : je t’imagine dehors, à gambader dans les champs avec ta joyeuse marmaille ou derrière ta machine à coudre pour confectionner de jolis bloomers et robes d’été (et je compatis beaucoup si tu es enceinte ou coincée – comme moi, souvent – derrière ton ordinateur en ces jours caniculaires).

Aujourd’hui, je voudrais te parler d’un fantastique matériel pour raconter les histoires, chez soi ou en classe. Bien qu’il commence à peupler les bibliothèques et les centres d’activités culturelles pour enfants, il sort un peu de l’ordinaire et demeure assez méconnu. J’en suis tombée amoureuse il y a quelques mois, et j’ai eu la chance d’en recevoir un exemplaire à prêter de la part du merveilleux magasin de jouets éthiques Casse-Noisettes.

Il s’agit du « Butaï » ou théâtre japonais. C’est une structure de bois (ou de carton) pouvant accueillir plusieurs planches d’une histoire (en format A4, A3, etc.) ; le conteur est derrière le petit théâtre, et tandis qu’il passe d’une planche à l’autre, il lit le texte au dos de la planche qui lui fait face. Il peut jouer sur des effets de vitesse (en opérant une transition rapide ou lente entre les planches), ajouter des bruitages, des accessoires, aménager des jeux de lumières, etc.

C’est un régal, tant du point de vue de celui qui conte que pour son petit auditoire captivé ! Les exploitations pédagogiques d’un tel outil me semblent illimitées.

Casse-Noisette, à ma connaissance le plus intéressant des magasins de Bruxelles
Casse-Noisette, à ma connaissance le plus intéressant des magasins de jouets de Bruxelles

(suite…)

Bébé sous le soleil

IMG_3900

Demain, Django et moi passons la journée à Lille avec deux amies. Il va faire chaud. Très chaud. J’adore le soleil, mais ma peau très blanche et mes yeux sensibles me font également craindre ses dégâts, d’autant plus intensément pour mon petit blondinet. Chez nous, on ne rigole pas avec les protections solaires ! Je réfléchissais à mon sac de demain, et je me suis dit que c’était l’occasion de faire un petit tour d’horizon des INDISPENSABLES pour protéger bébé du soleil.

proteger-bebe-soleil-05

[mode alarmiste ON]

(suite…)

Bruxelles avec les enfants : cueillir des fraises

IMG_4873

Le mercredi et le week-end, Django n’éprouve pas tellement le besoin de partir en excursion, car il passe tous les autres jours de la semaine chez ses grands-parents à la campagne, la plupart du temps dehors (comme je l’envie). Une sortie quotidienne au parc en bas de chez nous lui suffirait amplement. Ne parlons même pas de mon chéri qui passerait bien toute sa journée assis dans la canapé ou par terre, à monter des petites tours de Duplo. Moi, par contre, j’ai la bougeotte, envie de recevoir ou d’inviter des amis, de découvrir tous les endroits encore inexplorés de ma ville qui peuvent être visités avec des enfants. À tel point que ma maman se plaint parce que mon fils dort toute la matinée quand je le dépose chez eux le lundi : « Mais qu’avez-vous encore fait faire à ce pauvre enfant tout le week-end pour qu’il soit si fatigué ? » Oui, décidément, il faut que j’apprenne à ralentir.

En attendant donc que je mette en pratique les judicieux conseils de méditation que m’a dispensés récemment ma petite sœur pour apprendre à me poser, samedi dernier nous sommes allés découvrir la plantation Fruit-Time, un site d’auto-cueillette de fraises, de framboises et de fleurs à Anderlecht. Que c’est agréable d’observer ton bébé courir entre les rangées de fraisiers, s’accroupir pour cueillir les fraises bien rouges et rapporter son butin à son papa les yeux brillants de fierté. Une excellente excuse pour être dehors, en ville !

IMG_4866 (suite…)

« Pour une enfance joyeuse » : le b.a.-ba de la parentalité bienveillante

couv-HS5-1

Couches lavables, pédagogies actives (« Reggio », « Montessori », « Steiner-Waldorf », etc.), hygiène naturelle infantile, diversification alimentaire menée par l’enfant, lit au sol, doula, accouchement en plateau de naissance ou à domicile, haptonomie, langue des signes pour bébé, allaitement long, motricité libre, portage, cododo… : s’intéresser de près ou de loin à la parentalité « bienveillante » ou « positive », au « maternage proximal », implique de pénétrer dans un univers peuplé d’expressions obscures (d’autant plus si elles figurent sous forme d’acronyme : LM, CL, HNI, DME, etc.) et de pratiques hors normes. Pas toujours facile de s’y retrouver ! Il y a peut-être de quoi se décourager devant la multiplicité des approches et la somme de connaissances à acquérir.

Bien entendu, il existe des tas de livres qui permettent de creuser très sérieusement ces questions, mais les ouvrir implique qu’on se soit déjà assez intéressé à ces sujets que pour avoir envie de chercher des réponses étayées.

La bonne nouvelle ? Le dernier hors-série du magazine Kaizen, intitulé « Pour une enfance joyeuse », se propose de te donner les clés de cet univers, en dressant un fantastique panorama de tout ce qui se fait en matière de parentalité positive, depuis le désir d’avoir un enfant jusqu’au 6 ans de celui-ci. Honnêtement, voilà une petite pépite journalistique qui vaut largement le détour !

kaizen-horsserie-alaune

(suite…)

Le short « Sweet boudoir » : quand je couds un patron de fille pour mon petit garçon

sweet-boudoir-03

Un peu malgré moi, je me la joue féministe, jusque dans la couture… J’avais envie de coudre un joli short à mon petit garçon, qui serait élégant tout en restant confortable, un peu dans l’idée du sempiternel bloomer mais si possible plus structuré. Et puis flûte quoi, il y a déjà longtemps que j’étais tombée amoureuse du patron « Sweet boudoir » de Vanessa Pouzet ! Il est adressée aux petites filles désireuses de montrer leurs jolis collants ? Je m’en fiche, je vais quand même le coudre pour mon petit garçon, na !

J’ai bien fait : il me fait craquer ce petit short.

sweet-boudoir-01

(suite…)

Un bac sensoriel pour rêver de mer et de soleil

bac-sensoriel-alaune

Je crois que je n’ai encore jamais posté sur ce blog de bacs sensoriels… Pourtant, j’en « monte » encore relativement souvent pour Django, mais je crois que je n’aime pas parler ici de ce à propos de quoi je trouve plein d’articles tellement bien écrits ailleurs sur la Toile (par exemple, je ne te parle presque jamais de cuisine – vu mon niveau, c’est sûr, il vaut mieux que je m’abstienne -, de couches lavables, de portage, etc., pourtant, ce sont des activités que je pratique beaucoup).

Bref. En rentrant du travail un soir, il y a une dizaine de jours, il faisait lumineux mais fort venteux, j’avais envie de soleil et de sable chaud (oui, oui, gros cliché de vacances, surtout pour moi qui n’aime pas du tout me prélasser des heures sur la plage), de nous mettre en pause pour un (long !) moment. En quelques minutes, je nous ai construit un petit coin de paradis (bon, ok, les requins en vrai sur ton lieu de vacances, ça craint) :

Bac sensoriel du soir. #bacsensoriel #sensorybin #sensoryplay #waterbinplay #playwithtoddler #jeudenfant

(suite…)

S.O.S. blogueuse en détresse

pampers01

J’accepte très peu de partenariats. Pas par manque d’intérêt pour ce qui gravite ailleurs qu’autour de mon propre nombril, mais tout simplement parce que je me refuse à promouvoir un produit auquel je ne crois pas. C’est sûr, j’adorerais te faire gagner plein de jolis cadeaux tous les jours de la semaine, mais à la seule condition que ceux-ci soient bio, éthiques et / ou faits mains, issus d’un commerce de proximité, etc.

Non, je n’ai pas envie de faire un article sur les étiquettes thermocollantes ni sur telle boutique de tissus qui ne vend rien d’organique ou de naturel. Je suis désolée, ça ne m’intéresse pas. Quand je parle d’un de mes coups de cœur, je le fais toujours le plus honnêtement possible et gratuitement. Parfois, je reçois un produit qu’une boutique à envie de me faire découvrir et j’ai alors l’occasion de t’en faire gagner un à toi aussi. Là, bloguer devient un peu magique. Mais cela reste rare, et ce qui me motive à continuer à écrire, c’est tous les messages et les photos que tu m’envoies, les questions qu’on se pose ensemble, les clins d’œil qu’on s’adresse au quotidien en constatant que nous traversons les mêmes questionnements (existentiels !! ahah), etc.

Aussi, lorsque j’ai été contactée par une chargée de comm’ à propos d’un événement Pampers sur la motricité des bébés, auquel était associé Kind en Gezin, l’organisme chargé par le gouvernement flamand en Belgique du soutien à la parentalité et à la qualité des structures d’accueil pour bébés, je n’ai tout d’abord pas répondu. Moi qui utilise des langes lavables depuis la naissance de mon fils, promouvoir Pampers ? Très peu pour moi. Relancée à plusieurs reprises par cette personne, j’ai accepté de recevoir le kit press et d’en faire un retour sur le blog. J’ai mis longtemps à honorer cette promesse, car je ne savais pas très bien comment aborder ce sujet. Très sincèrement, ce que j’ai lu ne m’a pas plus…

pampers02

(suite…)

Un bonnet pour se la jouer comme les grands

alaune-beanie

Mon bébé a eu une otite récemment. Chapeau de soleil et casquette n’ont pas fait l’affaire pour lutter contre le vent.

Je lui ai rapidement cousu un bonnet en jersey, histoire de ne pas ressortir les gros bonnets en laine (ce que je me suis tout de même résolue à faire étant donné le temps super pourri du week-end… blup blup blup).

J’adore son look de petit mec cool, alors qu’il n’a même pas encore deux ans (à porter avec modération, hein, au risque de te filer un sacré coup de vieux).

IMG_4372

(suite…)

Cette semaine, j’ai découvert… (5)

11260944_454594414706762_736912891_n

Cette semaine, nous avons presque fini la nouvelle chambre de Django : lit en forme de maison, tente, petite bibliothèque à hauteur d’enfant, jolies malles en métal, etc. J’ai hâte de te montrer ça ! Nous nous sommes donné du mal en construisant la plupart de ces objets et ce qui est très gratifiant, c’est que notre bébé apprécie beaucoup l’effort. Il semble très fier de son petit univers et répète inlassablement le nom des personnes qui l’ont créé pour lui : « Papa », « Maman », « Papou »…  Quel bonheur !

Quant à moi, je sombre complètement dans la folie d’Instagram (avec des années lumières de retard, je sais, mais j’ai résisté le plus longtemps que j’ai pu). J’adore plonger au cœur de l’univers des familles qui habitent à la campagne, la vrai, un peu sauvage. Je craque pour tous les jolis looks des bébés bruxellois et parisiens (en étant quand même très triste de ne pas voir plus de marques éthiques et organiques encensées par leurs « fashion mom »). N’hésite pas à me conseiller des comptes qui te séduisent tout particulièrement !

Cette semaine, sur le blog, je te donne rendez-vous dans un univers de rêves et d’étoiles :

les-trouvailles

(suite…)

« May baby » au Wiels

wielsalaune

Si tu habites Bruxelles (ou ses environs), il te reste encore deux week-ends pour emmener ton tout-petit (entre 6 et 24 mois) aux ateliers de découvertes artistiques et sensoriels organisés par le Wiels.

Peindre avec de l’argile dans une forêt d’arbres suspendus, découvrir l’aquarelle sur grand format, pénétrer dans l’univers complètement magique du conte du Petit Poucet… : autant d’expériences étonnantes et jouissives spécialement pensées pour les plus petits.

IMG_4446

(suite…)