Mobilier « montessori » inspirant à la micro-crèche Éveil Pur

Tu le sais, je suis très sensible à l’aménagement de l’espace pour les tout-petits. Aujourd’hui, je te propose de plonger dans l’univers de la micro-crèche Éveil Pur, à Juvignac (France), dont la directrice a accepté que je partage ici les photos du mobilier réalisé pour son propre bébé, qui servira d’inspiration à celui destiné à la structure d’accueil (qui, contrairement à ce que j’avais d’abord écrit, n’est pas encore ouverte – toutes mes excuses).

armoire-montessori-01

etagere-montessori-01 miroir-montessori-01Crédit photos : Éveil Pur, micro-crèche bilingue Montessori

Initialement, mon intention était de présenter la très belle garder-robe (+ mini-bibliothèque) lors d’un article sur le sujet, mais puisque j’ai toujours beaucoup trop d’articles sur le feu, j’ai préféré dédier un article à ces belles photos, que tu trouveras sûrement très inspirantes !

Si cela t’intéresse, tu trouveras sur Minuscule Infini un article sur le cube évolutif (avec les dimensions pour réaliser cette chaise très pratique) et un article sur l’aménagement de l’espace de jeu pour les tout-petits auquel le miroir donne incontestablement un caractère très montessorien. Pour info, Éveil Pur n’a pas utilisé un miroir acrylique, mais a eu la bonne idée de renforcer le miroir à l’arrière et de fixer au cadre une barre de motricité.

Clique ici pour t’abonner à la page FB d’Éveil Pur (mail : eveil.pur@gmail.com)

Et toi, tu signes avec ton bébé ?

 signe-avec-bebe-02Quand Django avait cinq mois, nous avons suivi avec lui un atelier de signes parents / bébés. Django a commencé à signer ses premiers mots vers 12 ou 13 mois, entraînant dans cette aventure ses grands-parents qui le gardaient. Nous avons signé un peu en dilettante, nous cantonnant aux mots qui intéressaient Django ou qui nous semblaient utiles. Avec mon bébé à venir, j’aimerais beaucoup renforcer cette pratique et, surtout, introduire beaucoup plus de comptines et de chansons signées. Aujourd’hui, Django se débrouille de mieux en mieux à l’oral et moi et son papa ne signons presque plus. Lui, par contre, signe encore certains mots par réflexe, quand il y a trop de bruit ou qu’il est un peu malade et peine à se faire bien comprendre (ben oui, avec le nez bouché et le pouce en bouche, c’est pas facile d’articuler). Il signe aussi « je t’aime » et plein de signes qu’il invente pour se faire comprendre. Tout ça pour te dire que je suis loin d’être une professionnelle, mais que je suis absolument convaincue de l’intérêt d’utiliser le langage des signes avec les tout-petits. Zoom sur une pratique encore méconnue !

Pourquoi signer avec bébé ?

Ce n’est pas parce que le tout-petit ne sait pas encore parler qu’il ne comprend pas tout ce qu’on lui dit et qu’il n’est pas à même de communiquer ! Tous les parents et éducateurs le savent, le bébé communique pleinement avec ses pleurs, ses cris, son rire, son corps, ses mains, etc. Il n’est pas rare qu’il sache faire au revoir de la main et désigner ce bout de pain à l’autre bout de la table qui lui fait tellement envie avant de prononcer son premier « maman » ou « papa ». C’est sur ce constat que s’est forgé la pratique du langage des signes parents / bébés : il s’agit de faire appel aux facultés motrices de l’enfant, à un âge où il n’est pas encore prêt à verbaliser.

(suite…)

Le sarouel des Valseurs pour mon tourbillon de couleurs

sarouel-valseur-04J’ai déjà adapté plusieurs modèles du livre de Céline Hoinard du blog Les Valseurs, Modèles de couture pour garçon de 2 à 14 ans. Je ne t’en ai pas parlé parce que je me suis dit : « flûte, je ne vais pas encore conseiller un livre de couture qui n’est plus édité ». Mais il semblerait que Céline soit récemment parvenue à récupérer les derniers exemplaires, alors je publie vite cet article au cas où cette bonne nouvelle t’intéresserait.

Parmi les modèles très originaux de ce livre de couture pour les garçons, un sarouel très ample qui plaira peut-être à tous ceux qui me demandent comment adapter mon patron du sarouel évolutif au-delà de deux ans. Personnellement, mon modèle sur les plus grands ne me séduit pas, c’est pourquoi je ne l’ai jamais agrandi et cousu pour Django. Je préfère des patrons un peu plus structurés, qui ne font pas un effet « training », mais qui restent amples et confortables pour jouer et bouger dans tous les sens, et avec une ceinture élastiquée pour que mon fils puisse l’enlever et le mettre seul.

Voici donc ma version du sarouel du Valseur, cousu dans un sergé bio turquoise Colimaçon et Cie (initialement, c’est un tissu pour porte-bébé, mais il est résistant et doux et se prête très bien à ce genre de vêtements). J’aime habiller si coloré mon petit garçon qui ne s’arrête pas de courir et de tourbillonner.

sarouel-valseur-05 (suite…)

Art cinétique à la Patinoire Royale – so Reggio, my dear !

art-cinetique-01Est-ce que ça t’arrive d’aller à une expo avec ton tout-petit ?

Pendant mon congé de maternité, j’avais besoin de sortir régulièrement de chez moi sans me retrouver au milieu de la foule ou dans des endroits socialement très fréquentés. Je me rendais beaucoup dans les parcs et les musées, où je trouvais toujours un coin relativement paisible pour allaiter tranquille. Je me souviens notamment avoir vu une expo très marquante sur l’excision, devant les œuvres de laquelle je cachais parfois les yeux de mon nourrisson à moitié endormi dans son écharpe (ce n’était sans doute pas très utile, mais je crois que j’étais moi-même tellement bouleversée par certains tableaux que je ne pouvais pas faire autrement).

Puis j’ai repris le travail, Django a eu besoin d’avoir des horaires bien réglés et nos week-ends étaient déjà bien remplis de rendez-vous en famille ou avec les amis, ainsi que par tous les travaux à effectuer dans notre nouvel appartement…

art-cinetique-05 (suite…)

Premiers plateaux « montessoriens » avec la box de No Milk Today

activite-montessori-03Peu avant les fêtes de fin d’année, nous avons reçu la box « Ma maison et moi » de No Milk Today. Le principe : 1) un livret pédagogique de qualité présentant les grands principes de la pédagogie Montessori et détaillant une foule d’activités à proposer aux enfants sur le thème de la box, 2) une sélection d’objets pour mettre en place rapidement ces activités à la maison (le contenu de chaque box est minutieusement détaillé sur le site ; voir ici pour la box que nous avons reçue), 3) un accompagnement mensuel sous forme de newsletter par des professionnels de l’enfance et de l’éducation bienveillante.

Quelques semaines plus tard, la plupart des items de la box ont trouvé leur place à la maison et j’ai eu le temps de préparer quelques premiers plateaux typiquement montessoriens pour les proposer à Django.

activite-montessori-02 (suite…)

Aujourd’hui était une si belle journée

IMG_6818

J’ai envie de te parler de cette deuxième grossesse si différente de la première. J’ai sur le feu plein d’articles qui parlent de plateaux montessoriens lancés à partir d’une des boxes de No Milk Today, de ma peur d’envoyer Django à l’école l’année prochaine, des mille projets professionnels qui se bousculent dans ma tête sans que je n’arrive vraiment à savoir quelle est ma voie, du film « Demain » qui m’a tellement touchée parce qu’il dit tout ce que je n’arrête pas de me répéter tous les jours mais avec plus de lumière, de toutes les petites merveilles textiles dont je rêve pour ce bébé à venir…

Pourtant, ce soir je ne ferai rien de tout ça.

Les journées sont très belles en ce moment. Même si je me sens épuisée, je savoure pleinement tout l’amour dont je suis entourée et ce temps de relative pause que je m’offre professionnellement (mon corps, de toute façon, ne me laisse pas trop le choix).

IMG_6790Aujourd’hui, Django et moi sommes allés jusque chez Baboes en vélo. Nous avons déjeuné sur la terrasse. Nous sommes passés maîtres dans l’art du retirage express de bretelles de salopette pour éviter tout accident à mon bébé qui s’est décidé à être continent au début de l’année nouvelle. Nous avons fait de la « peinture sur table » et joué longuement à cache-cache. Nous avons cuisiné des scones que nous avons dévoré avec de la confiture de framboises. Nous avons pris un bain (après la peinture et la confiture, c’était une étape obligée). Nous avons attendu son papa pour qu’il construise des châteaux de Playmags qui ne survivent que le temps d’être mis par terre.

(suite…)