À l’automne dernier, June a quitté notre lit et rejoint Django pour dormir dans un « super lit posé » (dixit mon fils) aménagé par leur Papa et leur Pépé. J’ai rêvé ce lit commun telle une maisonnette capable de procurer aux enfants un sentiment de sécurité, et qu’ils pourraient librement s’approprier. Le lit est assez ouvert pour les câlins du soir ou pour permettre aux adultes de s’y glisser ; les ouvertures qui permettent d’atteindre l’étage supérieur empêchent que ma petite intrépide de désormais un an puisse s’y aventurer.

lit-au-sol-01

(suite…)