Étiquette : motricité libre

L’histoire du lit au sol qui s’est transformé en lit cabane

etagere-montessori-caisse-vin

Nous avons déménagé en mars et nous commençons seulement à voir le bout de l’aménagement de la nouvelle chambre de Django, qui est pourtant la première pièce dont nous nous sommes occupés (après avoir installés les sanitaires et la cuisine, bien entendu). Nous avons la grande chance d’avoir un entourage très impliqué dans la vie de notre petit bonhomme et c’est avec un immense bonheur que nous avons vu arriver le superbe « lit maison » ou « lit cabane » construit par son Papou ! Il est vrai que, victime de mes errances sur la Toile, je rêvais de cette structure depuis longtemps. Quant à Django, il a aussitôt adopté son nouveau lit et est très fier de savoir qu’il a été réalisé avec amour rien que pour lui. Petit tour du propriétaire et dernier retour sur notre expérience du lit au sol.

lit-maison-cabane-02

(suite…)

« Pour une enfance joyeuse » : le b.a.-ba de la parentalité bienveillante

couv-HS5-1

Couches lavables, pédagogies actives (« Reggio », « Montessori », « Steiner-Waldorf », etc.), hygiène naturelle infantile, diversification alimentaire menée par l’enfant, lit au sol, doula, accouchement en plateau de naissance ou à domicile, haptonomie, langue des signes pour bébé, allaitement long, motricité libre, portage, cododo… : s’intéresser de près ou de loin à la parentalité « bienveillante » ou « positive », au « maternage proximal », implique de pénétrer dans un univers peuplé d’expressions obscures (d’autant plus si elles figurent sous forme d’acronyme : LM, CL, HNI, DME, etc.) et de pratiques hors normes. Pas toujours facile de s’y retrouver ! Il y a peut-être de quoi se décourager devant la multiplicité des approches et la somme de connaissances à acquérir.

Bien entendu, il existe des tas de livres qui permettent de creuser très sérieusement ces questions, mais les ouvrir implique qu’on se soit déjà assez intéressé à ces sujets que pour avoir envie de chercher des réponses étayées.

La bonne nouvelle ? Le dernier hors-série du magazine Kaizen, intitulé « Pour une enfance joyeuse », se propose de te donner les clés de cet univers, en dressant un fantastique panorama de tout ce qui se fait en matière de parentalité positive, depuis le désir d’avoir un enfant jusqu’au 6 ans de celui-ci. Honnêtement, voilà une petite pépite journalistique qui vaut largement le détour !

kaizen-horsserie-alaune

(suite…)

S.O.S. blogueuse en détresse

pampers01

J’accepte très peu de partenariats. Pas par manque d’intérêt pour ce qui gravite ailleurs qu’autour de mon propre nombril, mais tout simplement parce que je me refuse à promouvoir un produit auquel je ne crois pas. C’est sûr, j’adorerais te faire gagner plein de jolis cadeaux tous les jours de la semaine, mais à la seule condition que ceux-ci soient bio, éthiques et / ou faits mains, issus d’un commerce de proximité, etc.

Non, je n’ai pas envie de faire un article sur les étiquettes thermocollantes ni sur telle boutique de tissus qui ne vend rien d’organique ou de naturel. Je suis désolée, ça ne m’intéresse pas. Quand je parle d’un de mes coups de cœur, je le fais toujours le plus honnêtement possible et gratuitement. Parfois, je reçois un produit qu’une boutique à envie de me faire découvrir et j’ai alors l’occasion de t’en faire gagner un à toi aussi. Là, bloguer devient un peu magique. Mais cela reste rare, et ce qui me motive à continuer à écrire, c’est tous les messages et les photos que tu m’envoies, les questions qu’on se pose ensemble, les clins d’œil qu’on s’adresse au quotidien en constatant que nous traversons les mêmes questionnements (existentiels !! ahah), etc.

Aussi, lorsque j’ai été contactée par une chargée de comm’ à propos d’un événement Pampers sur la motricité des bébés, auquel était associé Kind en Gezin, l’organisme chargé par le gouvernement flamand en Belgique du soutien à la parentalité et à la qualité des structures d’accueil pour bébés, je n’ai tout d’abord pas répondu. Moi qui utilise des langes lavables depuis la naissance de mon fils, promouvoir Pampers ? Très peu pour moi. Relancée à plusieurs reprises par cette personne, j’ai accepté de recevoir le kit press et d’en faire un retour sur le blog. J’ai mis longtemps à honorer cette promesse, car je ne savais pas très bien comment aborder ce sujet. Très sincèrement, ce que j’ai lu ne m’a pas plus…

pampers02

(suite…)

La tour d’apprentissage (ou « learning tower »)

Toujours dans le souci, cher aux pédagogies actives, d’adapter l’environnement immédiat des tout-petits à leurs besoins, la tour d’apprentissage (ou « learning tower », « helping tower ») est un meuble conçu pour que les très jeunes enfants puissent atteindre en toute sécurité les plans de travail conçus à hauteur d’adulte. Il s’agit donc…

  • d’inclure les plus jeunes dans les menues tâches de la vie quotidienne (bébé n’est plus tout seul à jouer par terre, il est à hauteur de son papa qui cuisine) en mettant à leur disposition une structure sécurisée et confortable,
  • de promouvoir de la sorte l’autonomie de l’enfant (en lui permettant d’accéder à l’évier pour se laver seul les mains, par exemple),
  • de développer le sentiment d’appartenance familiale et l’estime de soi,
  • de proposer un matériel qui stimule la motricité de l’enfant, sans contrainte et en toute sécurité (motricité libre).

Cela fait longtemps que je te promets cet article… mais il est tellement difficile de se procurer une tour d’apprentissage en Europe qu’il m’est encore aujourd’hui difficile de te présenter une sélection digne de ce nom. Pourtant, je suis convaincue de l’utilité de l’objet.

Voici donc une présentation des modèles les plus connus – parmi lesquels mes préférés n’ont malheureusement pas de revendeurs européens (à ma connaissance) – et des solutions DIY qui se révèlent, selon moi, la meilleure alternative. EDIT février 2016 : désormais, tu trouveras dans cet article des plans à télécharger gratuitement ! Merci à Angélique, Mathieu et Louison Vallat de les avoir offerts à la communauté de Minuscule infini !!!

tour-apprentissage-learning-tower-02

(suite…)

Le cube évolutif ou la chaise montessori

  • Meuble d’appui pour les tout-petits qui apprennent à se lever,
  • « chariot » de marche avec lequel le bébé qui apprend à marcher traverse la maison,
  • chaise évolutive qui accompagne l’enfant depuis l’apprentissage de la position assise jusqu’à l’âge de quatre ou cinq ans,
  • tabouret,
  • rehausseur,
  • table pour enfant (et plus tard, table de nuit)
  • ou petite bibliothèque…

Un meuble pour promouvoir la motricité libre et aménager l’espace à hauteur des tout-petits. Je parie que ton bébé sera sûrement très heureux de le trouver sur route, dès l’âge de sept ou huit mois… jusqu’à l’âge adulte – qui dit mieux ? – !

Et parce qu’il n’est pas si facile à se procurer (comme sa grande sœur, la « learning tower »), Minuscule Infini te propose cette petite sélection :

chaise-evolutive-montessori (suite…)

Montessori et la marche

montessori-marche04

Le premier pas de l’enfant est un événement attendu impatiemment et vivement célébré par son entourage. « Hourra, il marche ! » Maria Montessori rappelle cependant que cette joyeuse exclamation est malheureusement souvent suivie de mesures visant à limiter les besoins de motricité de l’enfant, dans le but d’avoir l’esprit tranquille (« dans son parc, je sais mon enfant en sécurité », « je préfère le porter, ainsi nous ne serons pas en retard pour conduire l’aîné à l’école », etc.).

Or Montessori souligne que l’enfant qui commence à marcher a un besoin vital d’exercer cette activité nouvellement acquise et qu’il se jette dans cette entreprise avec un élan et une témérité que l’adulte se doit d’encourager.

 » Renoncer à ses propres besoins et répondre à ceux de l’être en voie de formation, telle est la ligne de conduite qui devrait être celle de l’adulte. »

(suite…)