Étiquette : organique

Gray Label, douceur et intemporalité

J’ai écrit beaucoup d’articles à propos de pédagogie ces derniers temps ; varions les plaisirs et faisons de la place pour un autre dada de ce blog : la mode organique. Dans l’idée de répondre aux questions que tu m’envoies et parce que c’est de saison – n’en déplaise au ciel gris qui règne en maître ici -, je parlerai aujourd’hui d’une de mes marques fétiches en coton organique : Gray Label.

Gray Label

Gray Label est une marque néerlandaise de vêtements pour bébés et enfants, fabriqués en Europe (si je ne m’abuse, au Portugal). Prenant le contre-pied des imprimés enfantins clinquants, la marque a opté pour des tissus unis et des coupes à la fois minimalistes et ultra-confortables, qui rendent ses vêtements identifiables au premier coup d’œil. Le coton utilisé est labellisé GOTS et c’est le plus doux qu’il m’ait été donné de toucher. D’une collection à l’autre, on retrouve une série de « basics » intemporels, auxquels s’ajoutent chaque saison quelques modèles et couleurs éphémères. Tout est beau, bien coupé, facile à assortir et agréable à porter.

gray-label-01

(suite…)

« Maurice & co » devient « Bonjour Maurice » !

Te souviens-tu qu’au printemps dernier, je te parlais d’une marque belge de vêtements pour enfants, réversibles, ludiques et éthiques ? En 2017, Maurice & co, la marque au poisson rouge, pousse le bouchon un peu plus loin et devient… Bonjour Maurice ! Le changement de nom accompagne un défi plus ambitieux : propulser la marque, forte de son beau succès en Belgique, sur la scène internationale, tout en conservant les valeurs originales du projet : fabrication éthique et circuit-court, tissus certifiés GOTS.

Pour cette première collection sous un nouveau nom, Bonjour Maurice s’offre un tout nouveau site internet, et mise sur les modèles intelligents et bien coupés qui ont fait son succès, dans des imprimés à la fois chics et colorés !

Depuis bientôt un an, Django aime toujours autant son gilet « Vadim » et ses beaux boutons de bois, qui demeure également ma pièce favorite parce qu’il donne tout de suite un petit quelque chose en plus à une tenue. Django le pioche souvent dans sa garde-robe et il n’est pas rare que, pendant la journée, il décide soudain de porter son gilet de l’autre côté, jouant à passer du versant coloré au versant sobre en m’expliquant que cela s’accorde mieux à ses chaussettes. Pour Noël, June a eu la surprise de recevoir elle aussi un mini « Vadim » de la part de son parrain (à force de saouler tout mon entourage avec mes coups de cœur écolo, gniiiiiii ; merci merci) ! Du coup, l’occasion était trop belle : les voici assortis, avec un bloomer « Billy » et un sarouel « Isidore » du même tissu. Moi qui détestais que ma grand-mère nous offre des vêtements similaires à ma sœur et moi, je ne résiste pas. Heureusement que, pour le moment, Django trouve cela encore plus amusant que moi !

J’ajoute que ma commande est arrivée avec des détails soignés qui ont fait la joie de mon petit garçon : la jolie carte qui accompagne le paquet, la boîte de crayons miniatures et le coloriage de… poissons, et les étiquettes aimantées des vêtements que Django s’est rapidement appropriées.

bonjourmaurice03 bonjourmaurice04

Pour fêter l’ouverture de la nouvelle boutique, Géraldine et Céline ont accepté de répondre à quelques questions : un petit aperçu sur leur quotidien et leurs meilleures adresses, en Belgique ou sur la Toile

(suite…)

Mon gros ventre tout rond s’habille de « 9 bulles »

9-bulles-03bis

Paradoxalement, c’est à l’heure où tout le monde me dit : « C’est pour bientôt, alors ? Tu dois vraiment en avoir marre ! » que je peux enfin répondre sereinement que non, en fait, je me sens plutôt bien dans mon corps tout gonflé de rétention d’eau, à attendre mon bébé qui semble chaque jour prendre plus ses aises dans mon ventre devenu énorme. Les premiers mois de cette grossesse n’auront été que maladie, appréhension et fatigue, les suivants m’ont apporté stress et douleur et c’est finalement tout au bout du chemin que je parviens à en profiter. Évidemment, l’arrêt du travail et le soleil sont pour beaucoup dans ce changement de perspective.

Du coup, j’ai envie de me trouver jolie dans la glace, malgré les kilos qui alourdissent chacune des courbes de mon corps.

Autant je m’accommode très bien d’une poignée de robes taille empire, d’un ou deux jeans de grossesse et de quelques tuniques larges durant l’essentiel de ma grossesse, autant je ressens – cette fois-ci comme la précédente – un énorme besoin de changement dans ma garde-robe à l’approche de la dernière ligne droite. Cela peut paraître dérisoire… Pourtant, il me semble que c’est une manière de se préparer à une nouvelle transition, comme d’autres font intensément le ménage ou trient à répétition la layette. J’ai envie de me faire belle, de porter des vêtements colorés, de ressortir mon maquillage. Le mois dernier, j’ai eu la chance que mon amie Estelle me prête de jolis vêtements et j’ai trouvé sur « 9 bulles » une robe toute douce et bien pratique, qui m’accompagnera pour cette fin de grossesse et mon allaitement. En me voyant la porter, ma maman a parfaitement résumé mon état d’esprit : « Ça fait du bien de porter des vêtements adaptés quand la fin approche, non ? » Elle-même, lorsqu’elle m’attendait il y a une trentaine d’années, n’avait droit qu’à des salopettes et à des robes ultra-larges destinées à en montrer le moins possible sur « sa condition ». Mmmmh… ce n’est qu’une petite avancée pour le féminisme, mais moi, je suis drôlement contente de pouvoir porter quelque chose de confortable et qui met en valeur mon gros ventre tout rond.

9-bulles-01bis

(suite…)

Ma sélection « linge de lit, literie et pyjama » pour transformer son lit en un cocon de douceur

futon-landmade

Le lit est évidemment la pièce phare des chambres d’enfants. On le rêve à la fois beau, douillet et amusant, pour qu’il véhicule du sommeil l’image la plus apaisante et positive possible. Pour ma deuxième participation au programme « experts » qui accompagne mensuellement ses boxes, No Milk Today m’a commandé un article sur le linge de lit et les pyjamas organiques. J’ai été ravie de cette proposition, qui me permet de partager le résultat des mes recherches très actives sur le sujet ces derniers mois… Fidèle à moi-même, ma sélection fait comme toujours la part belle à la laine et privilégie les marques européennes et éthiques.

Au programme :

  • du linge de lit en coton biologique,
  • la gigoteuse parfaite,
  • des couettes et des (sur)matelas en laine locale
  • et des pyjamas tout doux et légers.

(suite…)

Des langes tout doux, tout beaux et surtout bio !

La p'tite Manufacture (descriptif du reste de la tenue sur IG de Minuscule infini)

Le lange en mousseline de coton, c’est l’accessoire indispensable de la jeune maman, celui qu’elle va trimbaler partout parce qu’il sert de bavoir, de tapis à langer, de châle d’allaitement, de tissu pour emmailloter bébé, ou encore pour couvrir la poussette, s’allonger dans l’herbe du parc, etc.

Plus tard, ils servent à construire des cabanes entre les fauteuils et de couverture en été. Ils deviennent même ton meilleur allier pour donner un chouette look à ton môme, et surtout, surtout, t’éviter de le changer cinq fois par jour, parce que oui, t’es super fière que ton bébé croque à pleine dents (enfin… à 5 dents) dans une belle pomme à la plaine de jeux, qu’il enlève lui-même le noyau des abricots et qu’il adore cueillir des mûres, mais en même temps, t’aimerais bien aussi éviter de frotter systématiquement 3 t-shirts tous les soirs avec ton super savon détachant.

Parce que ces langes seront au plus près de la peau de ton bébé et parce qu’il risque bien d’en choisir un comme doudou, ça vaut plus que jamais le coup de les choisir en coton biologique certifié sans teinture toxique.

Focus sur trois marques qui m’ont particulièrement séduites…

langes-coton-bio-fabelab

(suite…)

Playtime été 2015 : mes coups de cœur organiques

playtimeparis-3-min

Aaaaaargh je suis archi-méga-crevée et je suis en retard pour tout ! Au secours ! Bon, aller, vite vite, je te raconte Playtime avant de boucler ma valise et de partir une semaine en vacances vendredi (comment ça on n’est que mardi et j’ai encore 4 jours de boulot à tirer ? je ne vois pas du tout de quoi tu parles).

B., de la boutique Fool de wool, et moi nous sommes rendu compte, lors d’une de mes commandes, que nous habitions à une dizaine de minutes l’une de l’autre : il ne nous a pas fallu plus longtemps pour nous rencontrer ! C’est super chouette de pouvoir discuter avec quelqu’un qui partage le même amour des vêtements organiques et en laine que moi (en dehors des groupes virtuels que je fréquente beaucoup) ! S’enthousiasmer sur la douceur d’un pull en taille 4 ans, réfléchir à des associations de couleurs pour la collection Disana de l’hiver prochain, découvrir des marques de vêtements en laine qui m’étaient jusque là inconnues, etc. Le bonheur !

Quand B. m’a proposé de l’accompagner à l’édition d’été de Playtime – Paris (The international children’s & maternity trade show), tu imagines combien j’étais ravie ! Nous nous sommes levées aux aurores pour arpenter les allées du salon toute la journée, en nous arrêtant surtout aux stands des marques proposant des vêtements en coton ou en laine biologiques. Bon, et aussi aux jouets : nous restons des mamans avant tout, réfléchissant à ce que nous allons bien pouvoir glisser sous le sapin à Noël prochain.

Je ne peux malheureusement pas tout te montrer, car les collections de l’été 2016 restent encore secrètes. Du coup, j’ai photographié très peu de vêtements, préférant te montrer plein de merveilleuses trouvailles en décoration ou en jeux. J’espère qu’elles te plairont.

(suite…)