Des couches lavables en crèche : une lettre personnalisable pour convaincre votre milieu d’accueil

Avec Noël est arrivé un cadeau inattendu à destination des lecteurs de Minuscule infini : au détour d’une conversation, mon amie Charlotte m’apprend en effet qu’une de ses collègues a eu l’excellente idée de rédiger une lettre extrêmement bien documentée et construite pour convaincre le personnel du milieu d’accueil de sa fille de renoncer à l’utilisation des couches jetables au profit des lavables.

Par chance, l’auteure de cette lettre accepte d’en partager le contenu avec la communauté de Minuscule infini ! Je suis particulièrement en joie car, en fidèle utilisatrice des couches lavables, j’aurais grandement apprécié de disposer d’un outil aussi bien fait à destination de la crèche de June (à défaut de quoi, puisqu’on m’y avait annoncé dès l’inscription l’impossibilité des lavables, je me suis contentée d’un pauvre certificat médical me permettant de fournir les jetables de mon choix…).

Voici donc la lettre de Laurence Martin : tu peux te l’approprier et la personnaliser pour convaincre à ton tour le personnel du milieu de garde de ton enfant d’accepter l’utilisation des couches lavables. Grand merci à Laurence pour ce beau cadeau ! Je ne doute pas qu’il fera gagner de la motivation et un temps précieux à tous les parents qui souhaitent un mode de vie plus sain et respectueux pour leur famille.

Continuer la lecture de « Des couches lavables en crèche : une lettre personnalisable pour convaincre votre milieu d’accueil »

Cela sent bon la nature et les aiguilles de pin dans notre bibliothèque : « Slow » d’Huiban et « Animaux architectes » de Nassar et Blasco

Mon premier est une initiation, limpide et accessible, des grands principes qui structurent la pédagogie Steiner-Waldorf. Mieux encore, avec Slow*, Isabelle Huiban nous incite à ralentir le rythme de nos vies effrénées pour nous offrir ce qui nous est – à l’adulte comme à l’enfant – essentiel : du temps ensemble et au contact de la nature.

Mon second intervient comme un prolongement du premier, pour nous donner envie d’ouvrir l’œil et de déceler l’ingéniosité d’habitats que nous n’avons pas l’habitude de visiter : ceux des animaux ! Animaux architectes* s’adresse aux enfants dès cinq / six ans ; il trouvera une place de choix aussi bien dans votre coin nature que dans votre espace construction.

Mon tout est une invitation à jouer dans les bois.

Et bien quoi ? Que fais-tu encore là ?

Continuer la lecture de « Cela sent bon la nature et les aiguilles de pin dans notre bibliothèque : « Slow » d’Huiban et « Animaux architectes » de Nassar et Blasco »