Étiquette : tutoriel

La table d’exploration sensorielle

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit un billet à propos de mobilier ou d’aménagement de l’espace pour les tout-petits ; pourtant, je sais que tu les affectionnes. Voici donc quelques mots sur la table d’exploration sensorielle home made qui a élu domicile chez nous depuis un an (je ne le répéterai jamais assez : je suis à la bourre pour tout). « Table d’exploration sensorielle ? Elle se prend pas un peu la tête, là, pour un simple bac à sable ? », me diras-tu, et tu auras raison ! C’est d’ailleurs ainsi que Django l’appelle, sauf qu’il change le nom en fonction du contenu : « mon bac à sable », « mon bac à riz », « mon bac à eau »… Mais disons qu’en écrivant « table d’exploration sensorielle », j’ai tout dit quant à son utilité. Après tout, le plaisir éprouvé en plongeant les doigts dans les lentilles n’est pas un privilège réservé à Amélie Poulain. Et qu’est-ce qu’on apprend en manipulant de la sorte diverses matières à propos du poids, des quantités, des textures, etc. !

table-exploration-sensorielle-titre

En fonction de l’intérêt de l’enfant, cette table sera tour à tour ou tout à la fois terrain de jeux d’imagination, exercice de motricité fine, bac sensoriel, table des saisons ou de la nature…

(suite…)

DIY du calendrier de l’Avent… pas du tout fini !

Tu le sais, Fabelab fait partie de mes gros coups de cœur de l’univers textile pour bébés et enfants de l’année. Découvert lors du dernier salon Playtime, j’étais notamment complètement tombée amoureuse de leur magnifique et tellement tendre calendrier de l’Avent. Je suis d’ailleurs loin d’être la seule : à peine le calendrier est-il arrivé dans les boutiques européennes au début du mois de novembre que tout le monde se l’est arraché. Et pour cause, non seulement ce calendrier est le comble de la mignonitude, mais il est conçu pour pouvoir être joué par l’enfant (et ça, évidemment, j’adhère +++) : il se compose de 24 pochettes en coton biologique qui, une fois retournées, deviennent des petites marionnettes d’animaux et d’éléments de la nature à agencer en saynète de Noël de la forêt.

Copyright Fabelab
Copyright Fabelab

Pour être certaine d’en avoir un exemplaire, j’aurais pu pré-commander dès juin cette merveille à Birgit, qui était aussi séduite que moi par ce calendrier de l’Avent atypique et n’a pas hésité à le prendre pour Fool de Wool, mais malheureusement, il était hors budget pour nous.

J’avais alors décidé cet été de te proposer une version DIY fortement inspirée de ce beau calendrier de l’Avent sur le blog au début du mois de novembre : mon idée était de réaliser 5 – 6 patrons de pochettes animaux, à décliner en plusieurs exemplaires et à combiner avec quelques pochettes « étoile » ou « nuage » pour atteindre le sacro-saint nombre de 24 (en fait, comme l’Avent commence le 29 novembre cette année, il en faudrait même idéalement 26…).

calendrier-avent-minusculeinfini

(suite…)

Quatre idées pour personnaliser ton sarouel « bébé »

Un pas de plus vers l’indépendance en couture…

Voici quatre propositions pour modifier le patron du sarouel pour bébé de Minuscule infini : une version legging, une version « carotte », une version pli creux et, enfin, une version fausses poches inspirée du pantalon « gavroche » dont tu me demandes souvent un tutoriel.

Ces variations ne doivent pas être perçues comme un cadre contraignant, mais comme un tremplin au service de tes inspirations les plus folles. C’est pour cela que je ne les ai pas dessinées à l’échelle : j’avais surtout envie de montrer qu’il n’est pas toujours nécessaire d’acheter – ni d’imprimer – une multitude de patrons (qui ne sont souvent, dans les magazines de couture pour bébés et enfants, qu’une déclinaison de quelques modèles de base) pour faire varier nos créations.

N’hésite pas à combiner ces différentes versions entre elles, à les modifier selon tes goûts ou ton inspiration du moment, à varier tes finitions, à ajouter des boutons, passepoils et rubans qui rendront chacune de tes créations uniques !

personnaliser-sarouel-bebe03

(suite…)

Un bonnet pour se la jouer comme les grands

Mon bébé a eu une otite récemment. Chapeau de soleil et casquette n’ont pas fait l’affaire pour lutter contre le vent.

Je lui ai rapidement cousu un bonnet en jersey, histoire de ne pas ressortir les gros bonnets en laine (ce que je me suis tout de même résolue à faire étant donné le temps super pourri du week-end… blup blup blup).

J’adore son look de petit mec cool, alors qu’il n’a même pas encore deux ans (à porter avec modération, hein, au risque de te filer un sacré coup de vieux).

IMG_4372

(suite…)

La tour d’apprentissage (ou « learning tower »)

Toujours dans le souci, cher aux pédagogies actives, d’adapter l’environnement immédiat des tout-petits à leurs besoins, la tour d’apprentissage (ou « learning tower », « helping tower ») est un meuble conçu pour que les très jeunes enfants puissent atteindre en toute sécurité les plans de travail conçus à hauteur d’adulte. Il s’agit donc…

  • d’inclure les plus jeunes dans les menues tâches de la vie quotidienne (bébé n’est plus tout seul à jouer par terre, il est à hauteur de son papa qui cuisine) en mettant à leur disposition une structure sécurisée et confortable,
  • de promouvoir de la sorte l’autonomie de l’enfant (en lui permettant d’accéder à l’évier pour se laver seul les mains, par exemple),
  • de développer le sentiment d’appartenance familiale et l’estime de soi,
  • de proposer un matériel qui stimule la motricité de l’enfant, sans contrainte et en toute sécurité (motricité libre).

Cela fait longtemps que je te promets cet article… mais il est tellement difficile de se procurer une tour d’apprentissage en Europe qu’il m’est encore aujourd’hui difficile de te présenter une sélection digne de ce nom. Pourtant, je suis convaincue de l’utilité de l’objet.

Voici donc une présentation des modèles les plus connus – parmi lesquels mes préférés n’ont malheureusement pas de revendeurs européens (à ma connaissance) – et des solutions DIY qui se révèlent, selon moi, la meilleure alternative. EDIT février 2016 : désormais, tu trouveras dans cet article des plans à télécharger gratuitement ! Merci à Angélique, Mathieu et Louison Vallat de les avoir offerts à la communauté de Minuscule infini !!!

tour-apprentissage-learning-tower-02

(suite…)

Apprends à dessiner et coudre une encolure américaine avec Jea’s Fabric

Cela fait très longtemps que j’ai envie de te présenter une maman couseuse vraiment épatante et sa jolie boutique, Jea’s Fabric. Initialement, mon intention était d’attirer un peu de monde vers sa boutique, mais aujourd’hui son carnet de commandes est déjà tellement rempli qu’il va falloir te dépêcher si tu veux t’y faire une place. Et pour cause : des modèles sublimes et très pratiques, faits à la main, en coton biologique ou en laine certifiée, à des prix vraiment tout minis (honnêtement, connaissant les tissus qu’elle utilise et le temps de réalisation que demande ce genre de créations, je peux te garantir que c’est exceptionnel).

jea'sfabric
Clique sur l’image pour accéder à la boutique

Et parce qu’elle est très généreuse, Jea’s Fabric nous fait cadeau de deux tutoriels pour apprendre à dessiner des patrons de t-shirts à destination de nos jolies têtes blondes. C’est tout simple et très malin, et cela va nous permettre d’économiser du temps (et de l’argent, puisque plus besoin de multiplier les achats de patrons).

Sans plus attendre, voici le premier de ces deux tutoriels qui seront publiés sur Minuscule Infini : le tutoriel de l’encolure américaine, par Jea’s Fabric.

(suite…)

« Stromae », le gilet sans manche pour tout-petit

Aujourd’hui, Minuscule Infini t’apprend à coudre un gilet sans manche pour loulou déluré. Avec son petit nœud papillon et son look un brin rétro, il apportera de la structure aux tenues les plus décontractées et de l’humour aux vêtements classiques !

Niveau : débutant ++ ; techniques à maîtriser : poser un bord-côte ; temps : 120 minutes.

gilet-stromae-8

Tissus Birch Fabrics sur mode4u.com

(suite…)

Le cube évolutif ou la chaise montessori

  • Meuble d’appui pour les tout-petits qui apprennent à se lever,
  • « chariot » de marche avec lequel le bébé qui apprend à marcher traverse la maison,
  • chaise évolutive qui accompagne l’enfant depuis l’apprentissage de la position assise jusqu’à l’âge de quatre ou cinq ans,
  • tabouret,
  • rehausseur,
  • table pour enfant (et plus tard, table de nuit)
  • ou petite bibliothèque…

Un meuble pour promouvoir la motricité libre et aménager l’espace à hauteur des tout-petits. Je parie que ton bébé sera sûrement très heureux de le trouver sur route, dès l’âge de sept ou huit mois… jusqu’à l’âge adulte – qui dit mieux ? – !

Et parce qu’il n’est pas si facile à se procurer (comme sa grande sœur, la « learning tower »), Minuscule Infini te propose cette petite sélection :

chaise-evolutive-montessori (suite…)