Minimalisma : pour esquisser le délicat pas de danse qui enjolive le quotidien

J’écris moins à propos de vêtements ici, car si la garde-robe de mes enfants demeure bien (trop) garnie, je suis fidèle depuis quatre ou cinq saisons à des marques que j’aime énormément : FUB (Birgit de Fool de wool disait encore de moi tout à l’heure que j’étais « irrémédiablement pervertie par les imprimés de FUB », si si, je cite), Gray Label, Monkind et Poudre organic, pour l’essentiel, et Aymara ou Waddler pour pulls. Mais vraisemblablement, ces articles t’aident et te font gagner du temps, et c’est toujours avec plaisir que je les écris. Cela fait plusieurs mois que j’avais envie de tester les basiques de Minimalisma, dont j’avais déjà eu un magnifique body volanté l’été dernier, mais il y avait toujours un FUB pour me détourner de ma résolution. Et puis Birgit – parce que si tu me suis, tu auras compris que c’est TOUJOURS Birgit qui me pervertit, hein – m’a glissé le catalogue Minimalisma dans les mains en début de saison et brusquement, j’ai perdu pieds, et je me suis retrouvée avec des débardeurs pour moi et, pour faire semblant que je n’étais pas autocentrée, deux t-shirts en soie pour glisser sous les robes de June et un nouveau body volanté qui attendait sagement le soleil.

Continuer la lecture de « Minimalisma : pour esquisser le délicat pas de danse qui enjolive le quotidien »

Plutôt que jeter #4 : transformer un lange en « béguin minute »

Non, non, je n’ai pas renoncé à partager gratuitement des patrons de couture très simples sur la Toile : je ne couds tout simplement quasi plus rien de « neuf » ; je répare, je rapièce, je transforme un vieux pantalon de papa en short pour les enfants ou une robe en pantalon de pyjama, mais pas le moindre magazine de couture n’est venu enrichir ma collection depuis deux ans et je n’ai acheté de tissu que pour des projets spéciaux (telle la petite poupée d’inspiration Waldorf cousue pour mon filleul). Je n’ai plus le temps de coudre la garde-robe des enfants et même si je l’avais, l’envie n’y serait pas : la couture a toujours été pour moi un outil plus qu’une passion, et j’aime décidément bien trop les vêtements éthiques pour enfants que pour éprouver la nécessité d’inventer et de coudre mes propres modèles.

Du coup, si je me mets derrière mes machines, il faut que cela soit hyper rentable : un parfait compromis entre 1) voir diminuer la montagne de tissu de récup’ qui menace d’envahir mon chez-moi, 2) dans une durée de temps plus que raisonnable, 3) pour un résultat qui promet d’être probant. Autant de considérations qui me décident à rédiger ce tutoriel particulièrement facile d’un béguin réalisé pour ma poupée l’été dernier et qui s’avère parfait pour le printemps qui vient de poindre.

Ce « béguin minute » est réalisé à partir d’un petit lange en coton organique qui ne nous servait plus et auquel je suis particulièrement heureuse d’avoir donné une nouvelle vie tant je l’aimais. Je suis sûre que toi aussi tu trouveras bien un joli lange taché ou avec un fil tiré que tu pourras transformer en joli béguin : grâce à lui, c’est un ourlet en moins que tu devras coudre, et autant d’énergie et de temps sauvés !

Continuer la lecture de « Plutôt que jeter #4 : transformer un lange en « béguin minute » »

Bonjour Maurice s’installe à Bruxelles [code promo inside]

Ça y est, Bonjour Maurice a posé ses valises à Bruxelles, dans une boutique lumineuse et colorée, à son image : ce n’est pas moi que le dis, c’est l’invitation au cocktail d’ouverture de la boutique, le 8 novembre prochain, mais je confirme ! June et moi sommes allées rendre visite à Céline et Géraldine dans leurs nouveaux locaux de la chaussée de Waterloo et c’est peu dire que les filles rayonnent. Heureuses d’avoir désormais un lieu autre que leur chez-soi depuis lequel travailler (et hop ! la petite danse de la joie de qui vient de récupérer son salon familial), les deux mamans fondatrices de la marque au petit poisson rouge nous ont accueilli gaiement au cœur de leurs murs. J’ai découvert avec plaisir la nouvelle collection de Bonjour Maurice que je trouve personnellement très réussie (coup de cœur spécial pour la robe Odette avec son joli jersey chiné), ainsi que les beaux jeux, le mobilier, les bottes et les chaussures sélectionnés avec soin auprès de marques qui partagent l’éthique de Bonjour Maurice pour compléter l’offre de cette nouvelle boutique.

bonjour-maurice-bruxelles-01 bonjour-maurice-bruxelles-03

Continuer la lecture de « Bonjour Maurice s’installe à Bruxelles [code promo inside] »

Trousseau minimaliste pour nouveau-né

Vous me demandez de temps en temps par courriel de combien et de quelles pièces composer le trousseau de bébé à la naissance. Voici donc une liste de ce qui me semble nécessaire. Je privilégie la laine, pour son caractère thermorégulateur tellement précieux pour les bébés et parce que ses qualités « auto-nettoyantes » permettent de réduire le nombre de pièces nécessaires. Il va de soi que chaque famille adaptera les quantités et les modèles en fonction de ses besoins, de ses préférences, de ses moyens, du climat de sa région et de la saison. Je suis par exemple convaincue que trois ensembles en laine suffisent à habiller un nouveau-né, mais les parents de familles nombreuses préféreront peut-être voir plus large, et au combo « body + legging ou barboteuse » que je trouve très pratique d’autres préféreront les pyjamas une pièce.

garde-robe minimaliste02

garde-robe-minimaliste-nouveau-ne-laine-bebe

Pour sauvegarder la liste : clic droit, choisir « Enregistrer l’image sous… ». Pensez à la planète : n’imprimez que si c’est nécessaire et en noir & blanc.

Continuer la lecture de « Trousseau minimaliste pour nouveau-né »

Un dressing JUSTE pour maman : le lin de La Révolution textile

La première fois que j’ai entendu parler de JUSTE, La Révolution textile, cela devait être par l’entremise de Landmade ; les deux boutiques ont beaucoup en commun : leur amour pour les belles matières, l’écologie, la traçabilité de leurs produits, le commerce de proximité, essentiellement. Aussitôt, je me suis mise à suivre l’actualité de La Révolution textile parce que Landmade m’inspire confiance : quand Eric et Marion disent qu’un produit est bien… c’est qu’il est quasi irréprochable. J’ai découvert à l’époque la belle collection en laine entièrement traçable et made in France de Myriam, qui avait forcément tout pour me plaire, et puis j’ai suivi attentivement sa décision d’abandonner la laine pour se consacrer exclusivement à la confection de vêtements en lin.

« Flûte alors, moi qui aime tellement la laine », me suis-je dit dans un premier temps. À la différence du coton – même biologique -, je trouve à la laine de multiples vertus, tant du point de vue de sa production que du côté de son usage vestimentaire : propriétés thermiques, douceur, facilité d’entretien de la maille, etc. Mais je dois bien admettre que, si le fait de porter une fibre animale ne me dérange nullement, l’absence d’informations (et c’est – presque – toujours le cas) sur la manière dont sont élevées et tondues les bêtes me freine souvent. Les mots de Myriam de La Révolution textile me laissaient songeuse : à la lire, le lin possède des propriétés très similaires à celles de la laine, en plus d’être « une fibre 100% éco-responsable : 0 irrigation (l’eau de pluie suffit) + peu d’intrants (engrais, produits phytosanitaires) = écosystèmes respectés » (ce par quoi le lin bat à plates coutures le coton, grand consommateur d’eau – et d’engrais, quand il n’est pas bio). Et quand la collection est cultivée, filée, tricotée et teinte en Europe, que demander de plus ?

revolution-textyle-04 revolution-textyle-05

Continuer la lecture de « Un dressing JUSTE pour maman : le lin de La Révolution textile »

Gray Label, douceur et intemporalité

J’ai écrit beaucoup d’articles à propos de pédagogie ces derniers temps ; varions les plaisirs et faisons de la place pour un autre dada de ce blog : la mode organique. Dans l’idée de répondre aux questions que tu m’envoies et parce que c’est de saison – n’en déplaise au ciel gris qui règne en maître ici -, je parlerai aujourd’hui d’une de mes marques fétiches en coton organique : Gray Label.

Gray Label

Gray Label est une marque néerlandaise de vêtements pour bébés et enfants, fabriqués en Europe (si je ne m’abuse, au Portugal). Prenant le contre-pied des imprimés enfantins clinquants, la marque a opté pour des tissus unis et des coupes à la fois minimalistes et ultra-confortables, qui rendent ses vêtements identifiables au premier coup d’œil. Le coton utilisé est labellisé GOTS et c’est le plus doux qu’il m’ait été donné de toucher. D’une collection à l’autre, on retrouve une série de « basics » intemporels, auxquels s’ajoutent chaque saison quelques modèles et couleurs éphémères. Tout est beau, bien coupé, facile à assortir et agréable à porter.

gray-label-01

Continuer la lecture de « Gray Label, douceur et intemporalité »

La gigoteuse Superlove : version bébé ou version bambin ?

Je l’ai déjà dit plusieurs fois, et les nombreux retours enthousiastes reçus de la part de lectrices le confirment* : la gigoteuse parfaite s’appelle Superlove. En laine (les modèles unis) ou en laine et coton Pima (les modèles avec imprimés), elle est douce, belle, légère et thermorégulatrice. C’est la première pièce que Birgit de Fool de wool m’a fait découvrir, et c’est toujours ma préférée. Notre première gigoteuse, reçue il y a déjà deux ans, a tenu au chaud Django jusqu’au passage à la couette, est partie quelques mois en prêt chez une amie, est revenue à la maison peu après la naissance de June, et elle n’a pas pris une ride (contrairement à moi).

L’année dernière, Superlove a élargi sa gamme en proposant une version « toddler », pour les enfants de 2 à 5 ans et +. Je n’avais pas l’intention de la tester, mais c’était sans compter sur le fait que lorsque Django a vu June hériter de « sa » gigoteuse, il a absolument tenu à se la réapproprier. Et voilà mon grand bonhomme de trois ans saucissonné dans la version « bébé » qu’il refusait bien entendu de laisser ouverte en bas – l’idée étant de faire comme la petite sœur -, incapable de marcher autrement qu’en exécutant de petits sauts semblables à ceux d’une course « de sac à patates ». Mmmmh… une régression qui n’était pas pour me plaire. J’ai hésité un moment sur l’attitude à adopter, car si j’étais consciente que son comportement était une manière d’exprimer son désarroi face à l’arrivée toute récente de cette petite sœur pour laquelle tout le monde avait tant d’attention, il demeurait pour moi inadmissible d’user de la sorte un vêtement qui lui faisait de surcroit perdre autant de mobilité. Lui ayant exposé mon problème, Django l’a solutionné à sa façon : il lui fallait la même gigoteuse, mais en plus grand. Bien qu’il s’agissait pour moi d’un achat inutile, puisque mon fils était tout à fait à l’aise avec sa couette (qu’il avait lui-même préféré à sa petite gigoteuse quelques mois plus tôt), j’ai voulu saluer ses efforts pour se montrer conciliant et « faire fratrie » (besoin toujours aussi vital pour lui aujourd’hui). J’avoue que je n’étais pas mécontente de saisir l’opportunité de tester la version « bambin » de la gigoteuse. Quelques mois plus tard, voici mon comparatif.

superlove-02

Continuer la lecture de « La gigoteuse Superlove : version bébé ou version bambin ? »

« Maurice & co » devient « Bonjour Maurice » !

Te souviens-tu qu’au printemps dernier, je te parlais d’une marque belge de vêtements pour enfants, réversibles, ludiques et éthiques ? En 2017, Maurice & co, la marque au poisson rouge, pousse le bouchon un peu plus loin et devient… Bonjour Maurice ! Le changement de nom accompagne un défi plus ambitieux : propulser la marque, forte de son beau succès en Belgique, sur la scène internationale, tout en conservant les valeurs originales du projet : fabrication éthique et circuit-court, tissus certifiés GOTS.

Pour cette première collection sous un nouveau nom, Bonjour Maurice s’offre un tout nouveau site internet, et mise sur les modèles intelligents et bien coupés qui ont fait son succès, dans des imprimés à la fois chics et colorés !

Depuis bientôt un an, Django aime toujours autant son gilet « Vadim » et ses beaux boutons de bois, qui demeure également ma pièce favorite parce qu’il donne tout de suite un petit quelque chose en plus à une tenue. Django le pioche souvent dans sa garde-robe et il n’est pas rare que, pendant la journée, il décide soudain de porter son gilet de l’autre côté, jouant à passer du versant coloré au versant sobre en m’expliquant que cela s’accorde mieux à ses chaussettes. Pour Noël, June a eu la surprise de recevoir elle aussi un mini « Vadim » de la part de son parrain (à force de saouler tout mon entourage avec mes coups de cœur écolo, gniiiiiii ; merci merci) ! Du coup, l’occasion était trop belle : les voici assortis, avec un bloomer « Billy » et un sarouel « Isidore » du même tissu. Moi qui détestais que ma grand-mère nous offre des vêtements similaires à ma sœur et moi, je ne résiste pas. Heureusement que, pour le moment, Django trouve cela encore plus amusant que moi !

J’ajoute que ma commande est arrivée avec des détails soignés qui ont fait la joie de mon petit garçon : la jolie carte qui accompagne le paquet, la boîte de crayons miniatures et le coloriage de… poissons, et les étiquettes aimantées des vêtements que Django s’est rapidement appropriées.

bonjourmaurice03 bonjourmaurice04

Pour fêter l’ouverture de la nouvelle boutique, Géraldine et Céline ont accepté de répondre à quelques questions : un petit aperçu sur leur quotidien et leurs meilleures adresses, en Belgique ou sur la Toile

Continuer la lecture de « « Maurice & co » devient « Bonjour Maurice » ! »

Ma sélection « linge de lit, literie et pyjama » pour transformer son lit en un cocon de douceur

futon-landmade

Le lit est évidemment la pièce phare des chambres d’enfants. On le rêve à la fois beau, douillet et amusant, pour qu’il véhicule du sommeil l’image la plus apaisante et positive possible. Pour ma deuxième participation au programme « experts » qui accompagne mensuellement ses boxes, No Milk Today m’a commandé un article sur le linge de lit et les pyjamas organiques. J’ai été ravie de cette proposition, qui me permet de partager le résultat des mes recherches très actives sur le sujet ces derniers mois… Fidèle à moi-même, ma sélection fait comme toujours la part belle à la laine et privilégie les marques européennes et éthiques.

Au programme :

  • du linge de lit en coton biologique,
  • la gigoteuse parfaite,
  • des couettes et des (sur)matelas en laine locale
  • et des pyjamas tout doux et légers.

Continuer la lecture de « Ma sélection « linge de lit, literie et pyjama » pour transformer son lit en un cocon de douceur »

Chics, pétillants et éthiques : les vêtements réversibles de Maurice & co

En avril dernier, j’ai eu la chance de découvrir lors d’un pop-up qui sentait bon la belgitude la jeune marque Maurice & co. Pour fêter cette jolie trouvaille, tu trouveras à la fin de cet article un code te permettant de bénéficier de 20% de remise sur l’ensemble du site jusqu’à la fin du mois de mai !

Bien souvent, devenir maman amène les femmes à se questionner sur les valeurs de la société dans laquelle nous vivons et sur les idéaux qu’elles aimeraient la voir défendre ; quand ce cheminement s’accompagne de l’envie ou du besoin de se renouveler professionnellement, il donne naissance à de magnifiques entreprises telles que Maurice & co ! Géraldine et Céline, les deux mamans fondatrices de cette marque belge, ont choisi de miser sur une mode durable et locale : leurs vêtements pour enfants de 0 à 6 ans sont fabriqués avec des textiles biologiques ou tissés en Europe, dans des ateliers de couture belges. Chaque modèle est réversible : un côté pile sobre et élégant, un côté face gai et ludique (autant te dire que mon fils de bientôt trois ans adore le principe).

maurice-et-co-06maurice-et-co-04Pousse la porte : je t’emmène découvrir ça de plus près !

Continuer la lecture de « Chics, pétillants et éthiques : les vêtements réversibles de Maurice & co »